Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2019

_French Science Fiction, Fantasy, Horror and Pulp Fiction_

French Science Fiction, Fantasy, Horror and Pulp Fiction : Jean-Marc LOFFICER & Randy LOFFICIER : 2000 : McFarland : ISBN-10 0-7864-0596-1 (la fiche ISFDB du titre) : xi+787 pages (y compris index et bibliographie) ; coûtait 95.00 USD pour un grand tp illustré en n&b, très difficilement trouvable à des prix acceptables.

anglais,3 étoiles

Note liminaire : Il pourrait paraître amusant de devoir consulter un ouvrage anglo-saxon pour avoir un panorama de la SF&F&H francophone. Une fois que l'on réalise que cet ouvrage est le seul (quelle que soit la langue) à proposer une démarche d'une telle ampleur, on ne peut que constater et se désespérer de l'état sinistré de la publication de la réflexion sur le genre en VF (antienne que j'ai déjà entonnée au sujet de cet ouvrage).

anglais,3 étoiles

Mais revenons à nos moutons avec cet ouvrage, paru sous la plume des Lofficier, le couple qui est derrière Black Coat Press et qui est depuis des années un infatigable promoteur de la SF francophone dans le paysage éditorial anglo-saxon. Paru en 2000, ce massif (800 pages) volume voulait justement combler la manque d'information (voire l'ignorance complète) Outre-Atlantique sur l'existence d'une SF (et du reste des genres associés) francophone autonome et possédant une histoire significative et présente dans tous les domaines.

anglais,3 étoiles

Après divers préambules, ce gros ouvrage (format A4) est divisé en deux "livres". Les deux couvrent donc la SF, la Fantasy (au sens anglo-saxon), le Fantastique, l'Horreur et la fiction populaire (type Fantômas), le premier traite sur 300 pages toute la sphère non-littéraire, du cinéma à la bande dessinée en passant par la télévision ou la radio. Chacune des parties commence par un chapitre historique puis enchaîne avec des listes commentées d'oeuvres (dans l'ordre alpahabétique). On trouve aussi quelques courtes interviews et une série de notules biographiques consacrées aux principaux artistes. La seconde partie est donc uniquement consacrée à la littérature et présente une organisation différente. Tout d'abord purement chronologique (tous genres confondus) jusqu'en 1800, elle se subdivise ensuite en chapitres consacrés à chacun des sous-genres sur une période déterminée (par exemple le Fantastique de 1800 à 1914), ces chapitres ayant une organisation elle-même variable (par thème ou par sous-périodes). On trouve aussi quelques pages sur la SFQ et surtout un copieux "dictionnaire des auteurs" qui est en fait une bibliographie par auteur. Outre un système de renvoi interne (en gras comme la SFE), on trouve une micro bibliographie, une liste des principaux prix francophones et un index général.

anglais,3 étoiles

Tout d'abord, on ne peut qu'admirer la quantité de travail qu'a dû représenter l'écriture et la compilation d'un tel panorama. Au vu de la taille même du domaine considéré, il est bien sûr inévitable de constater un certain nombre d'oublis(surtout dans la BD) ou d'erreurs. Tout cela reste quand même strictement marginal et n'empêche pas l'utilisation de cet ouvrage comme source d'information fiable (d'autant plus si vous êtes anglo-saxon et par exemple pas particulièrement pointu sur les mystères de l'édition française).

anglais,3 étoiles

Le principal reproche que l'on peut faire à cet ouvrage est sans doute celui d'une organisation interne pas forcément très lisible. Vu l'ampleur du sujet, il n'y a sans doute pas de "bonne" solution mais, dans ce cas précis, la perception globale du genre est trop émiettée dans divers chapitres, sections et sous-sections du livre. Si un auteur est à cheval sur plusieurs périodes et plusieurs genres (voire dans plusieurs médias), il va être évoqué un peu partout mais n'aura un profil détaillé (chevauchant les périodes) qu'à un seul endroit (dans une des sous-sections Major Authors) mais sa bibliographie complète sera à la fin du livre. Sans doute une organisation du type partie historique puis partie bio-bibliographique aurait-elle été plus rationnelle. Mais il s'agit là de points "techniques" qui n'enlèvent rien à la qualité de cet ouvrage qui est sans doute la plus complète présentation des genres de l'imaginaire en francophonie (on appréciera en particulier l'attention portée à la Belgique).

anglais,3 étoiles

Note GHOR : 3 étoiles

11/08/2019

_The Poetics of Science Fiction_

The Poetics of Science Fiction : Peter STOCKWELL : 2000 : Longman (série "Textual Explorations") : ISBN-10 0-582-36993-2 (la fiche ISFDB du titre) : xi+250 pages (y compris index et bibliographie) : prix original inconnu (sans doute une bonne dizaine de GBP) pour un tp non illustré semble aussi exister en HC (-36994-0) et qui a été réédité par Routledge.

3 étoiles,anglais

Dans le vaste univers des ouvrages de référence sur le genre, on tombe parfois sur des titres qui apportent une bonne dose de fraîcheur (même pour un livre qui a maintenant presque vingt ans). Que cela soient les livres de Milner (Locating Science Fiction), Brigg (The Span of Mainstrean and Science Fiction) ou Rieder (Science Fiction and the Mass Cultural Genre System), c'est toujours un plaisir de se confronter à des nouvelles approches souvent basées sur des disciplines "extra-littéraires". Ici, Peter Stockwell (un universitaire britannique) utilise essentiellement la linguistique pour embrasser, définir et délimiter le genre (sachant que Poetics dans le titre est à prendre au sens de "the theory of literary forms and literary discourse").

3 étoiles,anglais

Mélange d'ouvrage théorique et de cahier de devoirs puisqu'il y a un certain nombre d'exercices à faire à l'issue de chacune des neuf parties, cet ouvrage présente une structure homogène (les chapitres suivent exactement le même canevas) mais déroule un discours global assez décousu même s'il est toujours pointu en introduisant un certain nombre de notions spécifiquement développées par l'auteur ou usitées seulement dans des cercles restreints (la Deixis du deuxième chapitre par exemple).

2 étoiles,anglais

J'ai trouvé l'ensemble souvent brillant (comme le chapitre 4 sur la définition du Pulpstyle), parfois obscur (par manque de connaissances en théorie littéraire), parfois sans objet pour moi (j'ai passé l'âge de faire des exercices), parfois foutraque mais en tout cas toujours intéressant et surtout stimulant. C'est un de ces ouvrages avec qui l'on a vraiment envie de "discuter" (même si c'est impossible). En tout cas, ce livre se lit d'une traite (même si les chapitres sont thématiquement disjoints et peuvent générer des discussions séparées) et mérite d'être essayé avant d'être approuvé.

2 étoiles,anglais

Note GHOR : 3 étoiles (original mais peut faire mal à la tête)

14/04/2019

_British Science Fiction Paperbacks and Magazines 1949-1956_

British Science Fiction Paperbacks and Magazines 1949-1956 : Philip HARBOTTLE & Stephen HOLLAND : 1994 : Borgo Press (série "Borgo Literary Guides" #7) : ISBN 0-89370-921-2 (la fiche ISFDB du titre) : 232 pages (y compris index) : coûtait 20 USD pour un tp non illustré (existe aussi en hc -821-6) extrêmement difficile à trouver à des prix abordables (mon exemplaire est visiblement celui de Vince Clarke).

British science fiction paperbacks and magazines 1949-1956.jpg

Comme je l'ai souvent écrit, l'un des domaines bibliographiques resté relativement "vierge" (au sens de sur lequel on manque cruellement d'information) est celui des publications de SF britanniques de l'immédiate après-guerre (la deuxième). Cette période qui a vu fleurir les "Mushroom publishers" et publier des ouvrages aux limites de l'atroce  tant au niveau du contenu que des couvertures (même si certains seront traduits en français) a été relativement peu étudiée en comparaison avec les publications américaines équivalentes (à noter que le domaine français populaire de la même époque est aussi largement ignoré). Cet ouvrage, qui est un compagnon à l'excellent Vultures of the Void (évoqué ici pour la première édition et pour la seconde), est le fruit de l'énorme travail de Harbottle et Holland sur le sujet.

anglais,3 étoiles

Après une courte introduction, l'ouvrage est divisé en plusieurs parties : la première (et la plus longue) liste 380 paperbacks originaux (ceux des fameux Mushroom publishers) par ordre alphabétique d'auteur avec les nécessaires informations bibliographiques, un court résumé de l'intrigue et une appréciation souvent décapante ("An awful book", "One of his worst", "An obscene, unpleasantly sadistic novel with absurd SF elements"). La deuxième liste les 135 paperbacks publiés par les éditeurs "respectables". Suivent plusieurs autres parties "techniques" : checklist des magazines (un truc typiquement anglo-saxon), index des magazines par auteur, index des titres de livres et index des titres de nouvelles.

anglais,3 étoiles

Sans surprise au vu des auteurs, on a affaire ici à de la bibliographie SF de première classe. Une masse d'information issue d'années de recherches et de pratique du genre livrée sous forme analytique et immédiatement utilisable. Cet ouvrage et ses compagnons sont indispensables pour qui s'intéresse à la SF de ce lieu et de cette époque. Malgré son âge, ce livre n'a pas encore été supplanté par des ressources en ligne d'où sont statut justifié d'indispensable.

anglais,3 étoiles

Note GHOR : 3 étoiles

01/02/2019

_Astounding_

Astounding : John W. Campbell, Isaac Asimov, Robert A. Heinlein, L. Ron Hubbard, and the Golden Age of Science Fiction : Alec NEVALA-LEE : 2018 : Dey St. : ISBN-13 978-0-06-257194-6 (la fiche ISFDB du titre) : 532 pages (y compris index et bibliographie) : coûte 28.99USD pour un hc avec jaquette illustré de quelques photos en n&b, disponible dans toutes les bonnes librairies.

Astounding (Dey 2018).jpg

En règle générale, il est d'usage de positionner l'âge de la science-fiction (qui est aussi donné comme étant 12) durant la période allant de 1939 à la fin années quarante aux Etats-Unis. Ces années virent l'arrivée de la plupart des "grands" auteurs (ceux qui sont devenus des classiques) dont les meilleurs textes ont été publiés dans la revue Astounding sous la houlette du mythique rédacteur en chef John W. Campbell. Celui-ci n'était pas qu'un simple "assembleur" de textes mais, d'après tous les témoignages, il a eu une grande influence sur les écrivains de l'époque au point de pouvoir presque être vu comme une sorte de co-auteur (Asimov lui attribue par exemple la paternité de ses fameuses trois lois de la robotique).

anglais,3 étoiles,campbell

Cet ouvrage est donc à la base une biographie de Campbell mais pas seulement. En effet, Nevala-Lee (qui a publié d'ailleurs quelques nouvelles dans Analog, le magazine qui a succédé à Astounding) nous propose une quadruple biographie "imbriquée". Celle de Campbell qui est son sujet principal, mais aussi celles de Heinlein, Asimov et Hubbard, trois auteurs majeurs (surtout les deux premiers, le troisième étant célèbre pour d'autres raisons) qui ont été d'une certaine façon "modelés" par Campbell. Organisé d'une façon chronologique classique, le livre est découpé en cinq époques et une quinzaine de chapitres où chaque protagoniste a droit à son propre fil narratif. Illustré de quelques photos (généralement connues) en n&b, cet ouvrage propose en annexe des notes copieuses (80 pages !), une bibliographie conséquente et un index.

anglais,3 étoiles,campbell

Il existe un nombre non négligeable d'ouvrages sur ces quatre personnages centraux du genre. Des livres qui vont des recueils de lettres de Campbell (évoquées ici) ou celles de RAH () aux biographies d'Asimov (comme celle-ci) en passant par les études diverses ou les dizaines de textes pro ou anti Hubbard (comme celui-ci) et s'il existe aussi beaucoup de choses sur l'âge d'or du genre dans de nombreux ouvrages (portant sur l'histoire du genre ou spécifiquement sur les magazines), ce livre me semble être la meilleure synthèse de ce qu'a pu être ce fameux âge d'or vu au travers du prisme personnel de ses principaux protagonistes et de leurs interactions dans le cadre de la principale revue du genre à l'époque.

anglais,3 étoiles,campbell

Superbement sourcé (chaque affirmation de Nevala-Lee est reliée dans les notes à son origine, ce qui permet d'en évaluer la véracité), c'est un ouvrage "béton" qui en plus se lit presque comme un roman tant les personnages y semblent plus grands que nature. Bien évidemment, les familiers de l'histoire du genre y retrouveront beaucoup d'anecdotes connues (des mains aux fesses d'Asimov à l'affaire Cartmill en passant par la mythomanie de LRH et la bonté de RAH pour Sturgeon) mais ils pourront les relier ensemble dans une narration continue. Au final, il s'agit d'un excellent livre qui, même s'il n'est globalement guère flatteur pour les figures du genre qui n'en ressortent pas forcément grandies (les quatre personnages principaux se révèlent n'être guère sympathiques), éclaire de façon synthétique une période clé de l'histoire du genre.

anglais,3 étoiles,campbell

Note GHOR : 3 étoiles

23/11/2018

_Vultures of the Void_

Vultures of the Void : A History of British Science Fiction Publishing, 1946-1956 : Philip HARBOTTLE & Stephen HOLLAND : 1992 : Borgo Press (série "I.O. Evans Studies in the Philosophy and Criticism of Literature" #13) : ISBN-10 0-89370-541-6 (la fiche ISDB du titre) : 128 pages (y compris index) : coûtait une vingtaine d'USD pour un tp avec quelques illustrations en n&b, à peu près introuvable à des prix décents (j'ai mis une dizaine d'années à m'en procurer un exemplaire), existe aussi en hc (-315-X), mon exemplaire étant probablement un tp relié artisanalement.

Vultures of the void.jpg

Comme expliqué d'une façon plus longue , cet ouvrage est un titre mythique sur un sujet resté longtemps assez obscur y compris pour nos voisins britanniques eux-mêmes. A la lecture, je ne peux que confirmer ce statut. Pour l'époque (1992, je le rappelle), c'est un ouvrage qui faisait véritablement oeuvre de pionnier. A ce titre, et même si la version de 2011 est logiquement plus complète, il mérite une place dans toute bibliothèque de référence, ne serait-ce que pour l'exemple.

anglais, 3 étoiles

Note GHOR : 3 étoiles