Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2019

_Eisenbahnartillerie_

Eisenbahnartillerie : Histoire de l'artillerie lourde sur voie ferrée allemande des origines à 1945 : Guy FRANCOIS : 2006 : Editions Histoire et Fortifications : ISBN-10 2-915767-08-4 : 96 pages : coûtait 25.00€ pour un tp majoritairement illustré en n&b, difficilement trouvable.

Eisenbahnartillerie.jpg

Cet ouvrage est donc consacré à l'artillerie allemande sur rail (que les pièces soient soit simplement transportées par wagon et mises en place ou qu'elles tirent à partir de la voie ferrée) durant les deux guerres mondiales. Ecrit par un spécialiste de l'ALVF, ce livre est divisé en deux parties (avant 1918 et après) et traite des divers matériels par calibre décroissant (du 80cm au 15cm). Le tout est profusément illustré de photos d'époque (à la qualité parfois limite). Même si le sujet est intéressant, on pourra trouver l'ensemble plutôt aride (car trop seulement descriptif) et regretter un manque de "hauteur" (sur la doctrine d'emploi, l'évolution ou les opérations). Au final un livre un peu décevant même si le sujet est totalement maîtrisé par l'auteur.

04/02/2019

_1940 : La Wehrmacht de Fall Gelb_

1940 : La Wehrmacht de Fall Gelb : Eric DENIS : 2017 : Economica : ISBN-13 978-2-7178-6988-0 : 196 pages (y compris bibliographie) : coûte 39€ pour un grand tp illustré en n&b (photos, logiquement) ou couleurs (cartes), disponible dans toutes les bonnes librairies ou en ligne.

1940 La wehrmacht de Fall Gelb.jpg

Cet ouvrage dû à la plume d'un spécialiste de l'histoire française récente (on lui doit cet ouvrage) vise essentiellement à présenter l'organisation de la Wehrmacht (et particulièrement de la Heer) à la veille de l'attaque contre la France en mai 1940. Divisé en plusieurs parties (Stratégie, Luftwaffe, Organisation, Armement, Ordre de bataille, Flak, Rapports, Opérations), il est donc concentré sur l'organisation et les matériels de l'armée allemande avec tous les tableaux d'effectif et d'équipement nécessaires. La partie relative aux opérations militaires proprement dite est réduite mais propose une série de cartes de situation journalière (en pleine page) du 10 au 23 mai qui sont d'une grande clarté et très parlantes. Un épilogue dresse un rapide bilan de ces journées funestes. Au final cet ouvrage est un excellent compagnon aux autres ouvrages (plus centrés sur l'aspect opérationnel) traitant de la campagne de France.

01/01/2019

_T-35-85 After WW2_

T-35-85 After WW2 : Camouflage & Markings 1946-2016 : Przemyslaw SKULSKI : 2018 : STATUS Publications ("Green Series" #4126) : ISBN-13 978-83-65281-65-4 : 112 pages (pas d'index) : semble coûter une vingtaine d'Euros pour un grand tp illustré en n&b et couleur.

T-34-85 after WW2.jpg

Cet ouvrage est, comme son sous-titre l'indique, consacré aux camouflages et marquages portés par les T-34-85 après la 2GM (qui sont à base de vert olive et de numéros tactiques à la soviétique sur la tourelle). Richement illustré (photos d'époque, détails d'engins conservés dans des musées et nombreux profils) et malgré un texte plutôt succinct, ce livre est intéressant au vu du grand  nombre de pays ayant aligné le T-34-85 sur tous les continents. Il sera sans doute utile principalement aux maquettistes mais offre une lecture roborative pour tout amateur de blindés.

07/12/2018

_Hitler Dönitz and the Baltic Sea_

Hitler Dönitz and the Baltic Sea : The Third Reich's Last Hope 1944-1945 : Howard D. GRIER : 2007 (pour la première édition, celle-ci étant la deuxième et date de 2013) : Naval Institue Press : ISBN-13 978-1-59114-345-1 : xxii+287 pages (y compris index et bibliographie) : coûte 35USD pour un hc illustré de quelques cartes et photographies en n&b, disponible chez l'éditeur ().

Hitler Dönitz and the baltic sea.jpg

Ce livre est en quelque sorte un ouvrage "à thèse". En décrivant les opérations autour de la Baltique entre 1944 et la fin de la guerre, l'auteur (un professeur d'histoire américain) veut montrer que tous les choix militaires d'Hitler étaient uniquement faits afin de permettre la mise en service des nouveaux sous-marins allemands, essentiellement des Types XXI et XXIII (il nous épargne heureusement le grand numéro des sous-marins Walter, les armes miracles favorites des amateurs d'uchronie). Il commence par détailler les phases militaires (une grosse moitié du livre) puis nous explique ensuite dans les trois derniers chapitres les raisons ayant conduit Hitler à certaines décisions qui pourraient paraître surprenantes (le maintien en Estonie puis en Courlande, les nombreuses poches littorales laissées en Prusse, le soutien à la Finlande, l'obsession de la Norvège). Tout cela avec comme complice principal l'amiral (et successeur) Dönitz qu'il montre épousant complètement les vues de son maître et manipulant l'armée pour ses desseins.

The naval war in the Baltic 1939-1945.jpg

Le résultat est en tout cas plutôt convaincant et est visiblement basé sur des recherches intensives dans les archives d'époque (il y a presque quarante pages de notes correspondant à des références précises). Après, il est toujours difficile de déterminer à posteriori quelles étaient les motivations exactes d'un dictateur décédé, d'où une seconde partie plus spéculative alors que la première est le récit intéressant (même s'il manque un peu de cartes) d'une suite d'opérations rarement abordées au travers du prisme principal de la Baltique.

05/12/2018

_La course au Rhin_

La course au Rhin (25 juillet-15 décembre 1944) : Pourquoi la guerre ne s'est pas finie à Noël : Nicolas AUBIN : 2018 : Ecomomica (série "Campagnes & Stratégies" #134) : ISBN-13 978-2-7178-7043-5 : 512 pages (y compris bibliographie mais pas d'index) : coûte 29€ pour un tp illustré d'une cinquantaine de cartes en n&b, disponible chez l'éditeur ().

La course au Rhin.jpg

Ce massif ouvrage est une étude complète de l'ensemble de la campagne de France (l'autre, celle de 1944), de la sortie de la tête pont de Normandie (par l'opération Cobra) à la veille de la contre-offensive allemande des Ardennes. L'angle choisi par Nicolas Aubin (à qui l'on doit un ouvrage sur le Red Ball Express chez H&C) pourrait presque être qualifié d'uchronique en ce sens qu'il se pose la question (prégnante fin 1944 chez les Alliés) de savoir pourquoi la guerre ne s'est pas finie à Noël 1944. A l'issue d'une étude exhaustive et passionnante, la conclusion de l'auteur (à sa grande est surprise, semble-t-il) est que la poursuite de la guerre jusqu'en 1945 est de la faute du haut-commandement du théâtre allié (Eisenhower et ses principaux subordonnés : Montmogmery, Bradley, Patton, Hodges). Incapable d'imposer (et d'avoir) une vision claire et tentant de ménager tout le monde (y compris ses "potes"), Eisenhower a sans doute loupé un certain nombre d'occasions.

Histoire de la première armée française.jpg

Bien évidemment le jeu du "Whaf If?" est toujours un exercice hautement subjectif et techniquement contestable et Aubin ne l'utilise qu'avec parcimonie. Son livre est surtout le récit de 5 mois de campagnes intenses qui voient la poursuite engagée par les chefs alliés finir par s'enliser, le tout ponctué par des échecs (Market Garden) ou des succès (Dragoon/Anvil). Au final un ouvrage particulièrement roboratif et à la pointe des recherches historiques. On ne lui reprochera que des cartes (pourtant nombreuses et variées) parfois à la limite du lisible (soit trop claires, soit nécessitant une loupe, soit manquant de définition).