Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2022

_The Secret History of Science Fiction _

The Secret History of Science Fiction : Nader ELHEFNAWY : 2022 : Auto-publié (en POD chez Amazon) : ISBN-13 979-879534601-4 (la fiche du titre sur l'ISFDB) : 246 pages (pas d'index ni de bibliographie) : coûte 14.99 USD pour tp non illustré, disponible en ligne en POD.

anglais,1 étoile

Cet ouvrage fait partie d'une série de titres disponibles auto-publiés écrits par un professeur d'anglais de nationalité américaine qui semble beaucoup publier en ligne, en particulier dans son blog. Il s'agit là d'un recueil de textes (une trentaine) de longueur et de provenance variables, certains correspondant à des billets de blog et d'autres à des articles plus étoffés (possiblement inédits). Malgré des notes copieuses, il n'y a ni index qui bibliographie générale dans cet ouvrage d'une qualité physique juste moyenne.

anglais,1 étoile

Je dois avouer que les premières pages m'ont légèrement défrisé du fait du discours assez prétentieux de l'auteur, du style : "moi seul ai vraiment étudié l'histoire du genre dans son intégralité et tous les autres n'y connaissent rien", une affirmation qui peut prêter à sourire (n'est pas Roberts, Westfahl ou Ashley qui veut ou qui l'affirme). Une fois ce point de détail passé, la lecture des essais s'enchaîne avec une certaine fluidité même si l'on est bien en peine de discerner à ce recueil une certaine structure claire (malgré la division en quatre parties), Elhefnawy passant du coq à l'âne (de Zola comme père de la SF au roman noir). Comme il n'y a pas d'index, tout cela reste très fouillis et pour tout dire difficilement exploitable.

anglais,1 étoile

En fait, le souci avec ce type d'ouvrage est qu'il cumule certaines caractéristiques de son média originel (un blog) qui ne "passent" pas bien. Outre une certaine tendance à la redite, à revenir sur les mêmes références (ici le livre de Kemp Who Killed Science Fiction, la nouvelle A Logic Named Joe de Leinster ou le space-opéra de E. E. 'Doc' Smith) ou ses repoussoirs favoris (ici la New Wave et J. G. Ballard en particulier), un travers partagé par tous les blogueurs (dont je suis aussi coupable). Du coup, les essais sont plutôt calibrés pour générer des réactions "à chaud" sans grande analyse. Comme on ne peut pas faire "commenter" ou "répondre" à un livre, le discours de l'auteur créé juste une envie de discuter les positions parfois clivantes d'Elhefnawy sans la possibilité de le faire. Comme de plus certains textes n'ont qu'un rapport assez lointain avec la SF, l'intérêt de cet ouvrage est assez discutable même si je suis parfois complètement d'accord avec une partie des opinions professées par de l'auteur.

anglais,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile

10/10/2022

_Creators of Science Fiction_

Creators of Science Fiction : Brian STABLEFORD : 2010 : Borgo Press (série "I. O. Evans Studies in the Philosophy and Criticism of Literature" #50) : ISBN-13 978-143445759-2 (a href=https://www.isfdb.org/cgi-bin/title.cgi?1104007 la fiche ISFDB du titre) : 211 pages (y compris index et bibliographie) : coûte 14.99 USD pour un tp non illustré (probable POD), disponible chez l'éditeur, existe aussi en ebook.

anglais,1 étoile

Cet ouvrage est l'illustration typique d'une des raisons pour lesquelles je tiens ce modeste blog, à savoir de permettre à des acheteurs potentiels d'ouvrages de référence un peu naïfs (dans mon genre) d'avoir une idée un peu plus précise du contenu de ce qu'ils envisagent d'acquérir. En effet, au seul vu des informations disponibles, on pourrait se dire, "Chic, un ouvrage de référence que je n'ai pas !", même si l'expérience fait sonner une alarme quand elle rencontre les noms de Stableford et de Borgo associés (comme ici par exemple ou alors ).

anglais,1 étoile

Dans la pratique, ce livre est donc un recueil de treize essais (de longueur variable) chacun étant consacré à un "créateur" de la SF. Sont donc successivement abordés Shelley, Poe, Flammarion, Verne, Wells, Gernsback, Campbell, "Doc" Smith, Heinlein, Blish, Benford, Sterling (le seul à ne pas avoir droit aux honneurs de la 4ème de couverture) et Watson. Il y a aussi une introduction, une bibliographie (15 pages) et un index.

anglais,1 étoile

Sur le plan de la qualité, il n'y a pas grand chose à dire sur le travail de Stableford qui fait preuve de sa grande connaissance du genre et de son histoire. On appréciera particulièrement sa "démythification" de Shelley et, pour les amateurs de Proto-SF, son texte sur Flammarion. En fait, outre un titre un peu trompeur (Watson ou Blish comme "créateurs" de la SF ?), le souci de cet ouvrage est qu'il s'agit en fait presque exclusivement de textes "réchauffés", un point qui n'apparaît qu'à la lecture minutieuse de l'introduction (même si les années des copyrights peuvent alerter). On y trouve donc rassemblés une préface, des articles retravaillés et d'autres directement tirés de divers ouvrages de référence (et non mis à jour, j'ai vérifié), provenant essentiellement du Science Fiction Writers (2ème édition) de Bleiler.

anglais,1 étoile

En plus de l'âge certain de ces essais qui ont été écrits entre 1995 et 2002 (quel est alors l'intérêt réel d'un article sur Bruce Sterling qui date de 1999 ?), ceci veut donc dire que, en ce qui me concerne, j'ai déjà lu une grosse moitié du livre. Du coup, même si l'ouvrage n'est pas très cher dans l'absolu, son achat n'est pas indispensable. 

anglais,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (because pas d'inédits)

23/09/2022

_Walter M. Miller : A Bio-Bibliography_

Walter M. Miller, Jr. : A Bio-Bibliography : William H. ROBERSON & Robert L. BATTENFELD : 1992 : Greenwood Press (série "Bio-Bibliographies in American Literature" #3) : ISBN-10 0-313-27651-X (la fiche ISFDB du titre) : xv+149 pages (y compris appendices) : semble avoir coûté une quarantaine d'USD pour un hc illustré en n&b, parfois trouvable d'occase.

anglais,1 étoile

Pour faire simple, cet ouvrage est en quelque sorte une première version de ce titre de 2011 paru chez McFarland et crédité à Roberson seul. Mélange de biographie (une dizaine de pages), de bibliographie détaillée (primaire, secondaire sur une centaine de page et couvrant aussi les traductions), de glossaire (pour A Canticle for Leibowitz seulement) et de diverses annexes (timeline, liste de personnages), il rassemble (presque) tout ce qu'il y a savoir sur un auteur à la brève mais marquante carrière dans le genre.

anglais,1 étoile

Comme on le voit, la plupart des éléments contenus dans cet ouvrage se retrouvent dans le McFarland en plus détaillé, et comme de plus, Saint Leibowitz and the Wild Horse Woman n'était à l'époque qu'un projet, il est difficile de conseiller l'achat de cet ouvrage malgré le travail fourni. À réserver aux complétistes dans mon genre.

anglais,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile

17/09/2022

_Robert A. Heinlein_

Robert A. Heinlein : Rafeeq McGIVERON (editor) : 2015 : Salem Press (série "Critical Insights") : ISBN-13 978-1-61925-826-6 (la fiche ISFDB du titre) : xii+276 pages (y compris index et appendices) : coûtait 105.00 USD pour un hc non illustré, disponible chez l'éditeur, pas simple à trouver d'occase à un prix acceptable.

anglais,1 étoile,heinlein

Malgré un regain d’intérêt suite à la parution de l'énorme (je ne l'ai pas encore attaquée) biographie de Patterson, je ne suis pas sûr que Robert A. Heinlein fasse encore recette dans le monde de la réflexion sur la SF et même dans celui des lecteurs tout court. Hormis une rafale de titres repris par Ace, cela fait assez longtemps que le fonds de l'auteur n'est plus réédité, à la place on a des fonds de tiroir (comme The Pursuit of the Pankera) ou des "collaborations" posthumes (comme Variable Star). Comme en plus d'une qualité littéraire déclinante, les idées exprimées dans les livres de l'auteur ne sont plus trop en phase avec la société actuelle, ce glissement vers l'oubli partagé avec d'autres écrivains de l'âge d'or n'est guère étonnant.

anglais,1 étoile,heinlein

On se doit donc de saluer la tentative de McGiveron (un ancien professeur de littérature américain) pour faire revivre la réflexion autour d'un auteur central pour l'histoire du genre. Il a donc rassemblé dans cet ouvrage seize essais de différents auteurs (certains connus des lecteurs de ces chroniques : Barr, Pierce, Hassler; Westfahl, Reid; d'autres nettement moins : il s'agit de leurs seules publications). L'ouvrage est structuré en quatre parties inégales. Les trois premières regroupent les seize essais et sont titrées "Career, Life and Inluence" (biographique), "Critical Contexts" (autour de la réception ou les circonstance de la production de l’œuvre de RAH) et "Critical Readings" (plus centrée sur les textes eux-mêmes) puis suivent diverses annexes (partie "Resources") : chronologie, bibliographies primaire et secondaire, liste des intervenants et index.

anglais,1 étoile,heinlein

Tout d'abord mon coup de gueule habituel, je trouve que plus d'une centaine d'euros (au cours actuel) pour si peu de pages (et dont certaines comme les six sur les contributeurs sont totalement inutiles sauf pour l'égo de ces derniers) cela fait très cher pour un livre à la présentation assez aérée et à la police de caractère assez grosse. Mais bon, c'est le souvent le cas avec les ouvrages de référence du fait de l'équation petit public = gros prix. Ce qui est plus gênant c'est que, pour ce prix, la qualité des essais est loin d'être au rendez-vous. Outre un ton général particulièrement laudateur (un essais s'intitule modestement Early Genius), les textes rassemblés sont soit de simples redites comme les essais biographiques sur la vie et la carrière de RAH qui n'offrent aucune plus value ni regard neuf ou le n-ième décorticage de By His Bootstraps par Larsen, soit des textes assez fumeux (dont une "analyse intersectionnelle") où l'on essaie de nous démontrer (vainement) que RAH était féministe, pas de droite ou pas vraiment raciste, soit des textes totalement superflus comme le simple résumé (il y quand même aussi en bonus le lieu de parution) de certaines nouvelles de la période 1939-1949.

anglais,1 étoile,heinlein

Sans doute la meilleure illustration du sérieux de cet ouvrage est le diagramme de la page 144 (c'est un "chronotope" de la nouvelle Elsewhen). Je rappelle que le livre est imprimé en n&b mais on a quand même une page d'explications qui nous précisent que le parcours temporel de Helen est en jaune, celui de Robert en vert, d'autres en bleu clair (il y a aussi sensément du bleu foncé) et celui de Howard en gris. Manque de bol, toutes les courbes sont imprimées en gris (voir plus bas)... D'où une lancinante impression d'être pris pour un couill... de payant. Tout cela est bien dommage parce que certains essais sont intéressants (comme le parallèle fait par McGiveron himself entre les deux visions de l'Enfer à 40 ans d'écart dans Magic Inc et Job A Comedy of Justice) ou réclameraient un traitement plus approfondi (RAH contre les critiques, vaste sujet). Finalement une grosse déception, surtout à ces niveaux de prix.

anglais,1 étoile,heinlein

Note GHOR : 1 étoile (à réserver aux fanatiques de RAH, s'il en reste)

13/09/2022

_Contemporary Science Fiction Authors_

Contemporary Science Fiction Authors : R. REGINALD : 1975 : Arno Press (série "Science Fiction") : ISBN-10 0-405-06332-6 (la fiche ISFDB du titre) : 368 pages (y compris index et appendices) : coûtait 20.00 USD pour un hc non illustré, parfois trouvable d'occase.

anglais,1 étoile

Ce titre fait donc partie de la très hétéroclite collection "Science Fiction" parue chez Arno Press en 1974(?)-75. Il s'agit d'un ensemble d'ouvrages sous présentation identique qui rassemblait des reproductions d'ouvrages de référence et des textes de fiction (du domaine public) et dont peut avoir la liste ici. Ce volume est la reproduction avec additions et changements de Stella Nova, un titre de 1970. Faisant partie de la première génération d'ouvrages de référence, il s'agit d'un classique dictionnaire d'auteurs comme il s'en publie régulièrement.

anglais,1 étoile

Après une courte introduction, l'ouvrage est divisé en quatre sections. La première et la plus importante est consacrée aux auteurs de R. Cox Abel à Rose A. Zimbardo avec pour chacun un niveau d'information très variable : liste des livres publiés (US & GB, pour tous puisque c'est le critère d'inclusion) puis des tas de renseignements divers (premier texte court publiés, œuvres en préparation en 1969-70, séries, renseignements biographiques, parcours professionnel, commentaires...). On trouve ensuite quelques pages d'ajouts et corrections (par rapport à la version de 1970); elle est suivie par les divers appendices : index par titre, liste de pseudonymes; une postface clôture le livre.

anglais,1 étoile

Hormis les commentaires des auteurs aux questions de Reginald qu'il faut replacer dans leur contexte (elles tournent autour de la New Wave) et quelques entrées pour des auteurs déjà inconnus à l'époque (W. C. Hanna par exemple), il faut bien avouer que, de nos jours, l'intérêt de cet ouvrage est uniquement celui de témoin des débuts de la bibliographie du genre. Vu son grand âge (plus de 50 ans), il s'agit surtout d'une curiosité.

anglais,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (pour l'intérêt historique)