Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2020

_Time Machine Tales_

Time Machine Tales : The Science Fiction Adventures and Philosophical Puzzles of Time Travel : Paul J. NAHIN : 2017 : Springer (série "Science and Fiction") : ISBN-13 978-3-319-48862-2 (la fiche ISFDB du titre): xlviii+383 pages (y compris index et annexes) : coûte 21.09 Euros chez l'éditeur () pour un tp légèrement illustré qui existe aussi en version e-book (-48864-6).

Time Machine Tales.jpg

Sous la plume de Paul J. Nahin (un professeur d'ingénierie américain à qui l'on doit un certain nombre d'ouvrages aux frontières de la science et de la SF ainsi qu'une vingtaine de nouvelles courtes), cet ouvrage est (d'après la préface) une sorte de troisième édition de Time Machines, un titre paru en 1999. Selon Nahin (dans sa longue préface), cette version met moins l'accent sur le côté physique et plus sur la philosophie et la science fiction.

La machine à explorer le temps (1000 soleils 1988).jpg

Malgré cela, et de façon encore plus marquée que d'autres titres de la même collection, le résultat reste quand même à la base un gros livre de vulgarisation scientifique et philosophique où les (petits) morceaux de SF ne sont donnés qu'à titre d'illustration des diverses théories ou des divers phénomènes quantiques. Du coup, l'ensemble m'a été particulièrement pénible à lire à cause d'un sujet (le voyage dans le temps en général et pas que les machines à y voyager comme le mentionne le titre) qui se révèle être purement spéculatif et parfois fort peu scientifique et pour lequel la partie SF est juste illustrative de façon ponctuelle.

La machine à explorer le temps (Folio 1997-11).jpg

Si l'on ajoute à cela les petites habitudes de cette collection (des sujets de devoirs à faire, un programme informatique, des nouvelles de l'auteur en bonus...), le tout n'est pas vraiment satisfaisant pour l'amateur de SF que je suis, un ensemble décevant comme parfois avec les titres de Springer qui sont un peu trop à cheval sur plusieurs genres.

La machine à explorer le temps (Folio 2017-08).jpg

Note GHOR : 0 étoile (pas vraiment un ouvrage sur la SF)

25/02/2020

_Présence de la Tradition Primordiale _

Présence de la Tradition Primordiale : Paul-Georges SANSONETTI : 2019 : L’œil du Sphinx (série "Les cahiers d’Irem" #6) : ISBN-13 978-2-38014-012-5 (inconnu sur les sites de référence) : 250 pages (y compris bibliographie mais pas d’index) : coûte 19 € un tp légèrement illustré en n&b, disponible chez l’éditeur.

Présence de la tradition primordiale.jpg

On tombe de temps en temps sur des ouvrages complètement barrés, celui-ci en est un exemple. A base de gématrie, de théories raciales nauséabondes et de raisonnements fumeux, l’auteur montre que Poe, Lovecraft, Kubrick ou Tolkien s’inscrivent (consciemment ou pas) dans la Tradition Primordiale (un système mystique à base d’Hyperborée et autres trucs nordiques). C’est du genre : Gandalf vaut 112 (dans une table de gématrie précise et un alphabet runique précis) or 112 c’est 111 + 1 c’est-à-dire le nombre du pôle (111) + la rune propre à Gandalf (le f en fin de son nom qui vaut 1) qui dissimule le tout, ce personnage (je cite) est donc le gardien et le transmetteur de ce qui vient du commencement. Dont acte.

Histoires extraordinaires (LDP 1977-2T).jpg

J’avoue qu’à la deux-centième page de ce genre de "démonstration" j’étais content que l'ouvrage se termine. Un livre grave.

2001 L'odyssée de l'espace (FL 1976-03).jpg

Note GHOR : 0 étoile

26/11/2019

_Cthulhu !_

Cthulhu ! : Patrick MARCEL : 2017 : Les Moutons Electriques (série "La bibliothèque des miroirs") : ISBN-13 978-2-36183-332-9 (inconnu de l'ISFDB) : 230 pages (y compris bibliographie mais pas d'index) : coûte 19.00 € pour un tp format carré illustré en n&b + planches couleurs, disponible chez l'éditeur (), existe aussi en ebook.

Chtulhu !.jpg

Cet ouvrage semble être une sorte de reprise de Les nombreuses vies de Cthulhu avec un certain nombre de modifications dont l'étendue n'est pas précisée (comme je n'ai pas les deux ouvrages, je ne peux pas comparer mais il manque les nouvelles de la première version). L'ayant trouvé en bouquinerie, je l'ai pris sans trop me poser de questions quant au contenu, m'attendant à une sorte d'étude sur le mythe de Cthulhu. En fait, j'ai rapidement découvert que l'essentiel du livre (les 185 premières pages) est une métafiction qui postule l'existence réelle des éléments décrits par un certain nombre d'écrivains, Lovecraft au premier chef, et qui nous les décrit et les interroge comme s'ils étaient authentiques.

L'abomination de Dunwich (JL 1997-01).jpg

C'est donc en fait un livre de non-fiction fictif, un peu comme ces biographies de héros, ces ouvrages savants ou ces encyclopédies que l'on peut trouver sur Dune, Star Wars, Bob Morane ou La Terre du Milieu. C'est sans doute très intéressant pour les amateurs mais j'ai hélas passé l'âge d'être emballé par ces "histoires secrètes du monde". Du coup j'ai survolé l'ensemble et je me suis arrêté uniquement sur la courte partie biographique consacrée à HPL (une petite douzaine de pages très classiques avec les habituels conflits entre thuriféraires), la bibliographie d'HPL relative à Cthulhu (inexploitable) et les jolies photos couleurs des dernières pages. Un ouvrage décevant mais sans doute ne fais-je simplement pas partie du public visé.

français,0 étoile,lovecraft

Note GHOR : 0 étoile (juste pas ma came)

30/12/2018

_Apocalyptic Fiction_

Apocalyptic Fiction : Andrew TATE : 2017 : Bloomsbury (série "21st Century Genre Fiction") : ISBN-13 978-1-4742-3350-7 (la fiche ISFDB du titre) : 179 pages (y compris index et bibliographie) : coûte une vingtaine de GBP pour un tp non illustré, disponible chez l'éditeur en divers formats.

Apocalyptic fiction.jpg

Malgré toute ma bonne volonté, je ne peux recommander un tel ouvrage. Ecrit par un professeur britannique de (je cite) "Littérature, religion et esthétique", ce court volume traitant des "fictions apocalyptiques" du 21ème siècle (c'est à dire pour les amateurs du genre les romans catastrophes et le post-apo) est décevant. C'est un indigeste mélange de considérations théologiques, de littérature branchée (Atwood, Coupland, McCarthy ou Self) et d'ignorance crasse de la SF (le terme est cité au total 3 fois dans tout le livre). C'est un grand classique du type d'ouvrage qui s'extasie et glose sur des romans dont l'originalité est strictement nulle (comme la trilogie MaddAddam d'Atwood ou The Road de McCarthy) sans en percevoir les origines (Stewart ou Sheldon pour Atwood par exemple) faute d'un vernis SF suffisant. Il faut parfois savoir regarder dans les caniveaux.

anglais,0 étoile

Note GHOR : 0 étoile

26/09/2018

_A Guide to Science Fiction and Fantasy in the Library of Congress Classification Scheme_

A Guide to Science Fiction and Fantasy in the Library of Congress Classification Scheme (Second Edition) : Michael Burgess : 1988 : Borgo Press : ISBN-10 0-89370-927-1 (la fiche ISFDB du titre) : 167 pages (index structurels) : coûtait 12.95 USD pour un tp non illustré qui existe aussi en hc (-827-5). Difficile à trouver sauf lors du désherbage de bibliothèques universitaires comme mon exemplaire qui vient de Floride et a d'ailleurs reçu une reliure spécifique.

anglais,0 étoile

Paru dans l'éphémère collection "Borgo Cataloging Guides" (qui comporte seulement deux titres, celui-ci et un autre sur le policier), cet ouvrage fait partie des ces objets inclassables aux marges de la SF et de la bibliographie la plus acharnée (on pensera quelque part à mon chouchou). Ecrit par le propriétaire de la maison d'édition lui-même, ce livre vise à expliquer les mystères de la classification LoC aux amateurs de SF en balayant les multiples codes  affectées aux diverses composantes du genre (sujets, auteurs, titres...).

anglais,0 étoile

Pour être franc, la lecture de cet opus m'a juste fait mal à la tête tellement le sujet est abscons et tellement il semble complexifié à loisir. De savoir à la suite de quelles règles Edmund Cooper est classifié sous la référence PR6053.O5469 est sans doute intéressant mais semble un exercice assez vain d'autant qu'on peut maintenant le trouver classifié directement sous "COOPER, Edmund". En fait, ce livre est une illustration des problématiques qu'on rencontré les premiers bibliographes du genre qui étaient contraints de s'appuyer sur des systèmes "officiels" (LoC, BNF, etc.) avant que ne se développent des systèmes bibliographiques plus légers ou propres au genre (d'abord sous forme papier, puis sous forme informatique monoposte, puis sous forme distribuée et enfin sous forme collaborative) qui sont infiniment plus fiables et plus complets (il n'y a qu'à consulter le site de la BNF pour constater sa pauvreté et parfois son inexactitude par rapport aux sites du domaine). A ce titre, il n'offre aucun intérêt sauf pour un historien des systèmes de classification bibliographique.

anglais,0 étoile

Note GHOR : 0 étoile