Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2022

_John Spencer & Co (Badger Books) Illustrated Bibliography Volume 1_

John Spencer & Co (Badger Books) Illustrated Bibliography Volume 1 : Shane P. D. AGNEW : 2020 : Auto-publié (en POD chez Amazon) : ISBN-13 978-1-912578-94-8 (la fiche du titre sur l'ISFDB) : 140 pages (y compris index) : coûte une vingtaine d'euros USD pour tp format A4 illustré en couleur, disponible en ligne.

John Spencer Illustrated bibliography 1.jpg

Comme son titre l'indique, cet ouvrage est une bibliographie illustrée de titres publiés par la maison britannique John Spencer & Co. Actif entre 1950 et 1967 (pour ce qui concerne le genre) cet éditeur est surtout connu pour son label Badger Books et diverses revues aux couvertures plus atroces les unes que les autres, sous pseudonymes et à la parution erratique (du moins au début). Imaginez un peu des livres comme ceux publiés en France par Jaeger ou Le Trotteur et vous aurez une idée du produit.

The synthetic ones (Badger).jpg

L'auteur recense donc tous les livres appartenant à la SF et au "surnaturel" (surtout de l'horreur) qu'ils soient des magazines, des romans ou des comics. Sous un format agréable (4 livres par page) avec scan de la couverture pour chaque titre, il liste la plupart des éléments bibliographiques utiles (date, auteur, illustrateur, contenu). Il y a même une petite case à cocher pour indiquer si l'on possède l'ouvrage dans sa collection. Pour s'y retrouver plusieurs index (par auteur ou titre) sont fournis.

Projection infinity (Badger).jpg

Le résultat, même s'il ne servira guère à un amateur francophone car on ne trouve que difficilement des Badger sur notre territoire (j'en ai à peine une grosse vingtaine, ce sont des livres populaires, anciens et fragiles) est très sympathique à parcourir en savourant les images des couvertures. On regrettera juste un papier utilisé peu épais et une couverture très souple ce qui donne un ouvrage qui se gondole aisément et naturellement.

Atomic nemesis (Badger).jpg

Note GHOR : 2 étoiles

04/10/2022

_The Great Heinlein Mystery_

The Great Heinlein Mystery : Science Fiction, Innovation and Naval Technology : Edward M. WYSOCKI Jr. : 2012 : Visiblement auto-publié : ISBN-13 978-1-47741-020-2 (la fiche ISFDB du titre) : 287 pages (y compris appendices, index et bibliographie) : coûte 24.95USD pour un tp avec quelques illustrations en n&b, disponible dans toutes les bonnes librairies en ligne (le livre est visiblement un POD).

The great Heinlein mystery.jpg

Sous la plume de Edward M. Wysocki (à qui l'on doit le plus tardif An Astounding War sur un thème proche), ce livre est le résultat d'un projet plutôt original. En effet l'auteur a été interpellé par une citation de RAH (initialement dans The Science Fiction Novel, un recueil d'essais paru chez Advent) qui évoquait un "gadget" mis en service par la marine américaine suite à la parution d'une de ses nouvelles sans toutefois apporter plus de précisions quant à l'objet lui-même qui était censément couvert par le secret défense.

The science fiction novel (Advent 1974).jpg

C'est cette quête, menée durant plusieurs années (et qui continue encore), que nous raconte l'auteur. De sa découverte de la citation initiale à ses recherches parmi les étudiants de l'école navale en passant par l'exploration minutieuse de la correspondance de RAH et les multiples lectures de ses nouvelles, Wysocki nous détaille toutes les tâches accomplies pour tenter d'éclaircir ce "mystère". Ce faisant, il détaille certains sujets connexes (le processus d'innovation dans la Navy, l'école navale US, certains systèmes de détection utilisés dans la 2GM...) au travers de nombreuses sources. Cette sorte de rapport d'enquête est accompagné de divers appendices, d'une bibliographie et d'un index.

US Navy T1.jpg

Disons-le tout de suite, la quête de Wysocki se révèlera infructueuse, le "gadget" gardant son mystère à la fin de l'histoire même si quelques pistes sont privilégiés par l'auteur au vu des recoupements possibles (mais je ne dirai rien). Outre une foule d'informations "périphériques", c'est la folie même de l'entreprise (écrire un livre sur quelques lignes de RAH) et le côté quasi policier du récit qui rendent l'ouvrage sympathique et lisible. On peut penser, une fois le livre refermé, "tout ça pour ça" (comme je l'ai fait) mais avoir accroché à la lecture (comme je l'ai fait aussi). En tout cas, une démarche singulière à lire pour les amateurs de la SF de l'âge d'or.

US Navy T2.jpg

Note GHOR : 2 étoiles

20/08/2022

_The Aurum Film Encyclopedia Science Fiction_

The Aurum Film Encyclopedia : Science Fiction : Phil HARDY (editor) : 1984 : Aurim Press : ISBN-10 0-906053-82-X (la fiche ISFDB du titre qui mélange d'ailleurs plusieurs versions successives) : 400 pages (y compris appendices et index) : coûtait 17.95 GBP pour un grand hc carré avec jaquette illustré essentiellement en n&b + cahier central en couleurs, trouvable d'occase par hasard (le mien vient du Périgord et m'a coûté 3 Euros).

cinéma,anglais,2 étoiles

Un peu aux marges de ce blog, cet ouvrage est donc un dictionnaire encyclopédique des films de science fiction (et de fantasy, l'horreur bénéficiant d'un volume à part), de la naissance du cinéma à l'année 1983 (notez qu'il en existe des versions actualisées). D'une structure classique : par décennie, puis par année et enfin par ordre alphabétique de titre, cet ouvrage propose plus de 1200 critiques (de dix à cinquante lignes) et notices couvrant à peu près tous les films de SF existants (y compris européens ou asiatiques). L'ensemble est illustré de photos (pas pour tous les films) et offre, outre un index, une série d'appendices utiles.

cinéma,anglais,2 étoiles

Au final, un résultat qui, s'il est très classique dans sa forme (voir par exemple le livre de Fulton dans le même style mais sur la télévision), me semble exhaustif (quand je le compare à ma collection de film) et qui se lit agréablement avec un côté chaleureux et une absence de bla-bla critique appréciable. Un livre plutôt utile même s'il pèse plusieurs kilogrammes !

cinéma,anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

09/08/2022

_The Science Fiction Mythmakers_

The Science Fiction Mythmakers : Religion, Science and Philosophy in Wells, Clarke, Dick and Herbert : Jennifer SIMKINS : 2016 : McFarland (série "Critical explorations in Science Fiction and Fantasy" #54) : ISBN-13 978-0-4766-6809-3 (la fiche ISFDB du titre) : 190 pages (y compris bibliographie et index) : coûte 29.95 USD pour un TP non illustré disponible chez l'éditeur (), semble aussi exister en ebook (-2725-0).

anglais,2 étoiles

Paru dans la principale collection d'ouvrages de référence de McFarland (on notera que certains titres pourtant relatifs au genre n'en font pas partie), cet ouvrage est dû à une enseignante d'anglais australienne. Il s'agit de son unique texte connu et je pense qu'il est constitué du contenu de sa thèse faite sous la direction de Van Ikin (qui lui est connu des habitués de ce blog). Sans être particulièrement original, l'axe d'approche de Simkins est de montrer que la SF (la Fantasy est hors de son champ d'étude) est une sorte de machine à générer des mythes adaptés à notre époque technologique.

anglais,2 étoiles

Le livre est donc organisé, outre une longue introduction, une courte conclusion, en quatre gros "blocs" d'une quarantaine de pages.  Comme indiqué dans le sous-titre de l'ouvrage, Simkins évoque successivement les aspects potentiels de "création de mythes" des auteurs suivants : Wells (notamment A Modern Utopia), Clarke (2001 et ses suites ainsi que Childhood's End), Dick (Ubik et The Three Stigmata of Palmer Eldritch) et Herbert (Dune et ses suites ainsi que The Santaroga Barrier). Chaque auteur est donc essentiellement relié à ses œuvres majeures (le reste de leur production semble un peu méconnu de l'auteur) dans une lecture "croisée" avec les diverses théories philosophiques. Outre plusieurs pages de notes copieuses, l'ouvrage propose une bibliographie et un index.

anglais,2 étoiles

Comme d'habitude avec les titres de cette collection, la première impression est que, finalement, il n'y a pas tant que cela à lire. Avec à peine 150 pages de texte (dont 120 consacrées au développement de la thèse principale), cela fait cher de la page (surtout qu'initialement ce volume coûtait 35.00 USD) pour un ouvrage physiquement sans grand charme. En ce qui concerne le travail de Simkins, on a plus l'impression de la juxtaposition de quatre gros articles sur des sujets spécifiques que d'une réflexion sur le genre dans sa globalité. Toutefois, dans les étroits créneaux choisis, la lecture de l'auteur est parfois originale et son argumentation bien menée, ce qui donne un ensemble sans grande structure globale mais qui ajoute sa réflexion à l'édifice.

anglais,2 étoiles

En fait, la question que je me suis surtout posée n'a aucun rapport avec le sujet du livre, mais concerne la façon dont l'éditeur sélectionne ses textes. Autant les premiers titres de la collection avaient une certaine tenue et étaient écrits par des "pointures" (Westfahl, Slusser, Mendlesohn...) autant les derniers parus donnent l'impression de l'utilisation systématique de néophytes (sont-ils moins chers ?) ou d'une spécialisation à outrance dans un marché de niche (cf. le #50 : Star Wars in the Public Square: The Clone Wars as Political Dialogue dont le titre fait vraiment envie). Une autre remarque amusante est le fait que l'on constate très vite que Simkins, en tant qu'Australienne, est exclusivement imprégnée d'une culture critique du genre d'origine  britannique. Cela se voit tout de suite dans l'usage des sources de référence (Aldiss, Wingrove, la SFE...) et dans certaines positions sur l'histoire de la SF. Sans doute que le même ouvrage, écrit par une Américaine aurait-il une bibliographie secondaire et des références très différentes.

anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

13/07/2022

_Minding the Future_

Minding the Future : Artificial Intelligence, Philosophical Visions and Science Fiction : Barry DAINTON & Will SLOCOMBE & Attila TANYI (editors) : 2021 : Springer (série "Science and Fiction") : ISBN-13 978-3-030-64268-6 (inconnu de l'ISFDB) : x+181 pages (y compris appendices, bibliographie et index) : coûte une bonne trentaine d'Euros pour un tp non-illustré, disponible chez l'éditeur, existe aussi en ebook (-64269-3).

Minding the future.jpg

Ce titre est l'un des derniers sortis dans la collection "Science and Fiction", qui, outre des ouvrages de référence parfois évoqués ici, comporte aussi bizarrement de purs titres de fiction (souvent écrits par d’illustres inconnus, des scientifiques pour la plupart). Ici, il s'agit d'un recueil d'essais de la plume de parfaits inconnus du moins dans le domaine des écrits sur le genre puisqu'il s'agit essentiellement de professeurs soit de philosophie soit d'informatique. Le thème unificateur de cet ensemble d'inédits est donc (en simplifiant) les diverses représentations de l'IA dans la SF écrite et visuelle (cinéma et séries TV) et la comparaison de ces images avec la réalité "technique" du domaine.

51vPavSGm2L.jpg

Ce recueil comporte donc une introduction, dix essais d'une vingtaine de pages chacun (certains sont significativement plus longs), l'habituelle short-story (ici par un des editors, qui aurait, comme d'habitude dans cette série, pu éviter de nous infliger son texte), un glossaire, une chronologie des avancées dans le domaine de l'IA, la bio des auteurs (c'est important ça, la bio des auteurs, certains -les trois editors- ont même droit à leur photographie), une micro bibliographie et un index. Les sujets abordés vont de questions de portée générale (les IA et l'amour, la Singularité) à des études resserrées sur des sujets et/ou des œuvres précis (les "governor modules" dans la série AssaSynth de Martha Wells, la série Ancillary de Ann Leckie le film Ava, les IA chez Stanislas Lem).

L'invincible (PP 1977-09).jpg

Comme souvent avec ce type d'ouvrage, le résultat est très hétérogène pour le lecteur que je suis, en fonction de mon intérêt pour le sujet et de la qualité perçue des textes. Globalement, c'est un ensemble de bonne facture qui, même s'il n'évite pas toujours des redites (la victoire du programme AlphaGo) et qu'il contient des essais dont le propos véritable est plutôt nébuleux ou trop général, offre matière à réflexion en conjonction avec le genre. En gros, plus les essais sont concentrés sur des œuvres du genre, plus je les ai appréciés. Mentions spéciales donc aux deux longs textes sur Martha Wells (Slocombe & Dennis) et Ann Leckie (Roy-Faderman, à celui sur Ava (Bohm). Le reste de l'ouvrage étant, à mon sens, moins intéressant.

Ancillary sword (Orbit 5th tp).jpg

Note GHOR : 2 étoiles