Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2020

_Speaking of the Fantastic III_

Speaking of the Fantastic III : Darrell SCHWEITZER : 2012 (pour l'édition originale) : Borgo Press (série "I.O. Evans Studies in the Philosophy and Criticism of Literature" #57) : ISBN-13 978-0-4344-3594-1 (la fiche ISFDB du titre) : 286 pages (y compris index) : semble coûter initialement 15.99 USD pour un tp non illustré sans jaquette, disponible en neuf en ligne (à 14.99 USD ).

Speaking of the fantastic 3.jpg

Même si les mentions portées sur le livre indiquent une date de publication en 2012, mon exemplaire est visiblement une impression récente en POD (via Amazon Italie !). Faisant partie de l'immense galaxie de titres édités par Wildside (voir sur leur site), titres issus d'un certain nombre d'éditeurs plus ou moins absorbés comme justement Borgo Press, cet ouvrage est un recueil d'interviews menées par Schweitzer dans les années 2005-2010 et initialement publiées dans diverses revues du genre (principalement OSCIMS & TNYRoSF).

Five against Arlane (Ace Double H-22).jpg

L'ensemble est composé de 16 interviews (pour 17 auteurs à cause du duo formé par Brian Herbert & Kevin J. Anderson ) de dix à trente pages de long, réalisées soit en face à face, par courrier (ou mail) ou durant des conventions. Le panel des interviewés est assez varié, allant de célébrités comme GRR Martin ou Joe Haldeman à des auteurs nettement moins connus (en tout cas ici) comme Tom Purdom ou Gregory Frost en passant par le "milieu du tableau" avec des gens comme Charles Stross ou Harry Turtledove. On notera, chose rare, la présence d'un index fort utile dans ce type d'ouvrage mais habituellement négligé.

Synthajoy (Ace 1968).jpg

Comme souvent avec ce type d'ouvrage, l'intérêt est fonction de la qualité de l'intervieweur (bonne), de celle de l'interviewé (variable, certains étant plus ou moins pertinents) et surtout de ce que recherche le lecteur et des écrivain(e)s sur lesquels il souhaite avoir un peu plus d'information. On ne trouvera pas dans ce livre de grandes révélations mais parfois apportera-t-il un éclairage sur certaines carrières et leur déroulement (on pensera à Purdom), certaines motivations pour le genre (ou pas, voir Compton) et sur les traits de caractère de certains auteurs (Sawyer, par exemple, en ressort comme quelqu'un de passablement prétentieux à la Asimov ou Resnick). Au final une autre façon de découvrir ses auteurs favoris.

Fossil hunter (Ace 1993).jpg


Note GHOR : 2 étoiles

02/11/2020

_Viewpoint_

Viewpoint : Ben BOVA : 1977 : NESFA Press : ISBN-10 0-915368-14-5 (la fiche ISFDB du titre) : ii+114 pages (pas d'index ni de bibliographie) : coûtait 8.00 USD pour un petit hc illustré par Schoenherr, numéroté (800 exemplaires) et signé par l'auteur, qui est étonnamment encore disponible chez l'éditeur pour son prix initial ().

anglais, 1 étoile

Visiblement édité par la NESFA alors que Bova était GoH de la convention Boskone qu'elle organise, cet ouvrage est principalement un recueil d'éditoriaux écrits par Ben Bova durant la période où il était rédacteur en chef d'Analog (il a tenu ce poste de 1972 à 1978). On y trouve donc, outre une courte introduction et une séance de questions-réponses, 11 éditoriaux classés par ordre chronologique (de 1972 à 1976 y compris un guest-editorial de James Gunn) et un article sur la série Cosmos 1999 paru dans American Film Review. L'ouvrage ne comporte pas d'index ni d'annexes.

anglais, 1 étoile

Comme souvent avec ce type d'ouvrage, son attrait est finalement limité. Les "editors" des magazines importants du genre (Campbell, Gernsback...) utilisant traditionnellement leurs éditoriaux pour dialoguer avec les acteurs du genre, un tel ouvrage ne présente qu'une seule face de ce dialogue, le rendant ainsi partiellement inaudible. C'est dommage parce que Bova souligne un certain nombre de points problématiques (comme la qualité de l'enseignement de la SF) qui auraient gagnés à être discutés (et qui l'ont sans douté été dans les pages du magazine ou au sein de la SFRA).

anglais, 1 étoile

Malgré l'intérêt de la section Q&R (qui reste quand même très courte avec une quarantaine de questions auxquelles Bova répond en quelques lignes), le fait que je possède déjà les Analog de cette période est sans doute intervenu dans mon avis global sur ce petit opus que je trouve certes sympathique mais dispensable.

anglais, 1 étoile

Note GHOR : 1 étoile.

08/10/2020

_A Bookman's Fantasy_

A Bookman's Fantasy : How Science Fiction Became Respectable : Fred LERNER : 1995 : NESFA Press : ISBN-10 0-915368-65-X (la fiche ISFDB du titre) : 97 pages (pas d'index) : coûte 11.95 USD pour un tp non illustré qui semble encore disponible chez l'éditeur.

A bookman's fantasy.jpg

Voici un livre qui a maintenant 25 ans et qui est toujours disponible en neuf chez son éditeur. Le côté un peu inclassable de celui-ci explique sans doute ces ventes visiblement très faibles. En effet, il s'agit d'un recueil de 24 courts essais de Fred Lerner (à qui l'on doit un certain nombre d'ouvrages de référence comme par exemple celui-ci). Divisé en quatre parties dont seules les deux premières consacrées à la SF et la bibliographie nous intéressent ici (les autres traitent de l'état du Vermont et de littérature en général), le tout forme dans la pratique un ensemble plutôt décousu que l'absence d'index n'aide pas à exploiter.

Modern SF and the american literary community.jpg

Composé d'articles parus dans divers supports "semi-amateurs", la prose de Lerner est agréable à lire et son amour du genre évident mais ses analyses ne vont jamais bien loin. Au milieu de textes sans rapport avec le genre et/ou simplement anecdotiques, on pourra quand même s'attarder sur les opinions de l'auteur sur RAH (et sur les ouvrages de référence -Panshin, Slusser, Franklin- qui lui ont été consacrés) et à sa tentative de créer un n-ième système de classification du genre (le FCCS : Fantasy Collection Classification Scheme). Au final, il ne reste qu'un livre très léger mais je pardonne bien volontiers à un auteur qui trouve comme moi que l'ouvrage de Franklin sur RAH est le meilleur de sa catégorie.

Robert A Heinlein America as science fiction.jpg

Note GHOR : 1 étoile

13/03/2020

_The Threshold of Forever_

The Threshold of Forever : Essays and Reviews : Darrell SCHWEITZER : 2017 : Wildside Press : ISBN-13 978-1-4794-2564-8 (la fiche ISFDB du titre) : 218 pages (pas d’index ni de bibliographie) : coûte 14,99 USD pour un tp en POD non illustré, disponible chez l’éditeur.

The threshold of forever.jpg

Publié par le conglomérat Wildside (en POD chez Lightning Source), cet ouvrage est le troisième recueil d’essais et de critiques de Darrell Schweitzer, une des figures de la SFF américaine : auteur, essayiste et rédacteur en chef de la fameuse revue Weird Tales pendant presque 20 ans. Ce livre rassemble donc une trentaine de textes de provenances diverses (essentiellement de NYRSF et justement de Weird Tales) et de taille variable. Cela va des articles de fond à des critiques de livres (comme celle de On SF de Disch) en passant par des billets d’humeur.

On SF.jpg

Le résultat final est une sorte de pot-pourri qui aborde pas mal de facettes du genre avec quand même un penchant marqué pour le fantastique. De Weinbaum à Sarban en passant par le Blob ou les histoires les plus sexistes jamais publiées (Randall Garrett y est à l'honneur -sic-), l’étendue des sujets abordés est vaste, mais l'approche est toujours avec érudition et humour. En matière d’annexes, on pourra regretter leur absence complète qui rend du coup l’ensemble difficile à utiliser comme ouvrage de référence.

Astounding 1958-12.jpg

Le tout est parfaitement lisible et fait preuve d’une grande connaissance du genre, de ses rouages et de ses acteurs (même ce qui sont oubliés de nos jours), mais l’amateur de SF « pure et dure » pourra sans doute trouver le dosage un peu trop orienté vers le fantastique (Cthulhu, Poe et autres Clark Ashton Smith).

Histoires extraordinaires (ODP 1962-03).jpg

Note GHOR : 1 étoile (plaisant mais plutôt anecdotique)

04/03/2020

_The John W. Campbell Letters with Isaac Asimov & A. E. Van Vogt Volume II_

The John W. Campbell Letters with Isaac Asimov & A. E. Van Vogt Volume II : Perry A. CHAPDELAINE Sr. (et JWC) : 2015 (pour le copyright de ce POD), 1991 pour l’EO : pas d’éditeur mentionné (originellement publié par AC Projects) : ISBN-13 978-1-51741327-9 (la fiche ISFDB du titre) : 735 pages (pas d’index ni bibliographie) : coûte une grosse vingtaine d’Euros pour un tp non illustré, disponible en ligne ().

anglais,campbell,1 étoile

Cet ouvrage est le deuxième tome du projet de la mise à disposition des écrits « privés » de JWC par Perry Chapdelaine et vient donc à la suite de cet ouvrage. Pour faire simple, sont rassemblées dans ce volume toutes les lettres qui sont adressées, viennent de ou simplement mentionnent soit Asimov (la plus grosse partie soit 600 pages) soit Van Vogt (les 150 dernières pages).

anglais,campbell,1 étoile

Il s’agit, comme pour le précédent d’un matériau brut dont la lecture et l’exploitation sont complexes. Il faut composer avec la prose de JWC sur des centaines de pages dont une bonne partie n'offre guère d'intérêt et avec l’absence de tout moyen de navigation au sein de l'ouvrage. Celui-ci est simplement organisé par ordre chronologique d'écriture des lettres et surtout comporte aucun index, l'usage des post-its est alors un indispensable.

anglais,campbell,1 étoile

Malgré tous ces défauts cet ouvrage est à mon sens une lecture indispensable en ces temps où de nombreuses personnes se croient fondées à avoir des opinions sur JWC et à les exprimer à tous les vents, de la cérémonie des Hugos à des fils de discussion sur tous les forums liés au genre. Hélas, je ne suis pas sûr que tous ces gens de haute moralité et à l’indignation rapide aient fait l’effort ne serait-ce que de lire les éditoriaux incriminés et plus sérieusement de se pencher sur la personnalité et les « vraies » (tant est que cela soit déterminable) opinions de JWC telles qu’exprimées par exemple dans sa correspondance privée.

anglais,campbell,1 étoile

Pour critiquer Campbell et hurler avec les loups, le minimum d’honnêteté intellectuelle serait de faire ses devoirs avant, au lieu de simplement répéter ce que disent d’autres personnes guère plus renseignées. Chacun est libre de se faire sa propre opinion de JWC, de son racisme réel ou supposé, de son avis sur l’esclavage (mais pas que celui des Africains, d’ailleurs) mais condamner un autre être humain pour ses opinions en se basant sur des ouï-dire et sur ses propres convictions n’est pas vraiment glorieux. C’est un livre qui n’est pas vraiment passionnant à lire mais c’est un indispensable (avec le Tome 1, les éditoriaux de JWC et l’excellent Astounding de Nevala-Lee) pour avoir voix au chapitre.

anglais,campbell,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (parce que quand même pénible et mal foutu)