Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2019

_Struggle for the Middle Sea_

Struggle for the Middle Sea : Vincent P. O'HARA : 2015 (2009 pour le copyright) : Naval Institute Press : ISBN-13 978-1-59114-196-9 : xviii+324 pages (y compris cahier photographique, index et bibliographie) : coûte 25.95 USD pour un tp illustré en n&b, disponible chez l'éditeur.

Struggle for the middle sea.jpg

Cet ouvrage dû à un auteur et universitaire américain est consacré à la guerre navale (les opérations aéronavales sont juste évoquées) en Méditerranée de 1940 à 1945. Ce vaste sujet est abordé avec une grande clarté, force cartes et tableaux (et un cahier photographique central). L'ensemble est d'une grande facilité de lecture (même s'il y a plusieurs pages de notes) et se partage pertinemment entre les niveaux tactiques et stratégiques. On y trouvera les quelques actions de la Marine Nationale et une certaine focalisation sur la Regia Marina qui s'est logiquement trouvée au centre du théâtre d'opérations. Suivant une tendance récente, O'Hara procède à une revalorisation des divers combattants en réhabilitant la marine italienne traditionnellement ridiculisée par l'historiographie anglo-saxonne (ou allemande). Un excellent ouvrage synthétique sur le sujet.

12/09/2019

_Robert Silverberg's Many Trapdoors_

Robert Silverberg's Many Trapdoors : Charles L. ELKINS & Martin Harry GREENBERG (editors) : 1992 : Greenwood Press (série "Contributions to the study of Science Fiction" #53) : x+156 pages (y compris index et bibliographie) : ISBN-10 0-313-26308-6 (la fiche ISFDB du titre) : coûtait une cinquantaine d'USD pour un HC non illustré sans jaquette (ou est-elle seulement absente sur mon exemplaire venant d'une bibliothèque), parfois trouvable.

anglais,silverberg,2 étoiles

Le fait que Robert Silverberg soit l'un des auteurs majeurs du genre est indiscutable. Ce qui le rend sans doute encore plus intéressant aux yeux du monde universitaire est sans doute son parcours chaotique et ponctué de périodes de retrait (annoncées avec force publicité) qui l'a mené des bas-fonds de l'écriture à la chaîne à des oeuvres infiniment plus complexes et à un statut de faiseur de best-sellers. Tout cela fait de la bonne matière pour écrire une belle et éducative histoire. Pourtant, et malgré un nombre significatif d'articles, il est un fait qu'il n'existe que peu d'ouvrages qui lui sont consacrés (un Starmont), un livre par Chapman chez Greenwood et, étonnamment, un copieux ouvrage en allemand). Ce titre est donc plutôt une rareté de par son thème et semble avoir eu une histoire éditoriale assez compliquée (c'est du moins ce que laisse entendre la préface).

anglais,silverberg,2 étoiles

Cet ouvrage est donc un recueil de sept essais (généralement inédits) assez longs autour de Silverberg ou de ses oeuvres. Après une longue introduction de Clareson, on trouve successivement un survol de la carrière de l'auteur (Letson), un texte sur Dying Inside (Chapman), une étude sur les nouvelles "à chute" (Francavilla), un essai sur l'identité dans divers textes (Flodstrom), The World Inside comme utopie ambiguë (Dietz), le thème de la transcendance chez RS (Reilly) et une analyse de Tom O'Bedlam (Manlove). On termine par une bibliographie primaire et secondaire d'une dizaine de pages et un index.

anglais,silverberg,2 étoiles

Si l'on considère l'étendue de la carrière de Silverberg et ses multiples phases, il est évident que le texte "général" de Letson sur l'auteur aurait pu sans problème voir sa taille multipliée par dix tellement il y a à dire. Du coup, une partie des essais ayant choisi une approche "pointilliste" et focalisée, on ne ressent pas trop l'absence d'une mise en perspective plus vaste. Le tout est de bonne tenue même si certains intervenants sont parfois plus dans leur propre "truc" que dans celui de l'auteur. L'attention portée à certains textes "mineurs" (Dietz & Manlove) est de plus rafraîchissante par son originalité. On peut même percevoir cette l'ambiguité et ces non-dits qui caractérise la relation de l'auteur avec la science-fiction.

anglais,silverberg,2 étoiles

De toute façon, les rapports complexes (à la Malzberg) et les apports de Silverberg au genre ne pourraient sans doute être sérieusement étudiés que sur un format beaucoup plus important (on pensera à ce qu'a fait Patterson sur RAH ou Porges sur ERB). Il faudra donc nous contenter de ces petites touches pour l'instant avec cet agréable petit (il y a à peine une centaine de pages de texte) recueil qui peut permettre de commencer à cerner un auteur mutliple.

anglais,silverberg,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

11/09/2019

_Panzerartillerie_

Panzerartillerie : Thomas ANDERSON : 2019 : Osprey Publishing (catégorie "General Military") : ISBN-13 978-1-4728-2024-2 : 255 pages (y compris index) : coûte 30.00 GBP pour un hc format moyen illustré en n&b, disponible chez l'éditeur.

Panzerartillerie.jpg

Récemment publié par la très prolifique maison d'édition Osprey, cet ouvrage fait partie d'une quasi-série consacrée aux matériels allemands de la 2GM (il existe des volumes sur le Panther, le Tiger, les StuG, les panzerjäger, etc.). Ecrit par un auteur qui collabore à la revue Batailles & Blindés, cet opus évoque donc les matériels d'artillerie sur châssis blindés, essentiellement utilisés par les PzDiv. En huit chapitres, il passe en revue l'évolution des matériels sous l'impulsion des réalités des combats. Passant en revue dans l'ordre chronologique des matériels hippomobiles au Hummel en passant par les engins d'observation d'artillerie, l'ensemble est richement illustré et comporte de nombreux témoignages et extraits de rapports, ce qui nous donne un récit plus "technique" qu'opérationnel.  La quantité de texte somme toute limitée donne parfois l'impression de justement lire une série d'articles comme on peut en trouver dans B&B, ce qui forme au final une bonne synthèse mais qui manque parfois de logique et de continuité (les matériels sur châssis français de prise sont par exemple traités dans le chapitre consacré à l'année 1941).

10/09/2019

_Strange Horizons _

Strange Horizons : The Spectrum of Science Fiction : Sam MOSKOWITZ : 1976 : Charles Scribner's Sons : v+298 pages (y compris index) : ISBN-10 0-684-14774-2 (la fiche ISFDB du titre) : coûtait 8.95 USD pour un HC non illustré avec jaquette (absente sur mon exemplaire venant d'une bibliothèque).

anglais,2 étoiles

Il est difficile d'ignorer le nom de Sam Moskowitz quand on s'intéresse aux ouvrages sur le genre. Historien amateur et infatigable des premiers pas du genre, il a, comme beaucoup d'autres pionniers, revêtu de multiples casquettes : rédacteur en chef, anthologiste, essayiste, auteur... Cet ouvrage est un recueil de onze essais thématiques (de quinze à plus de trente pages) initialement parus dans divers magazines (Amazing, WoT) au milieu des années 60, à l'exception de l'un d'entre eux qui semble inédit. Ces essais ont été plus ou moins retravaillés par l'auteur pour cette publication en volume (une comparaison rapide ne montre qu'une légère actualisation).

anglais,2 étoiles

Après une brève introduction, sont abordés par Moskowitz les thèmes suivants tels qu'ils ont été traités par la SF disponible aux USA à l'époque : la religion, l'antisémitisme, les noirs, le règne des femmes, S. Fowler Wright, la psychiatrie, le policier, la série Tom Swift, la guerre future (qui est le texte inédit du recueil), Charles Fort et Virgil Finlay. Comme c'est prévisible avec Moskowitz, tous ces sujets sont plutôt abordés sous l'angle historique et anecdotique. Un index clôture un volume qui ne comporte pas de bibliographie (sans surprise puisque l'auteur se fie beaucoup à sa mémoire).

anglais,2 étoiles

Bien évidemment ce livre tombe dans les écueils habituels des écrits de Moskowitz à savoir tout d'abord un certain manque de fiabilité. En effet, aucune des nombreuses affirmations de l'auteur n'est sourcée et celui-ci semble plus se fier à sa mémoire qu'à des témoignages vérifiables. Même si l'ensemble semble offrir une mine de renseignements sur les débuts de la SF, il est nécessaire de faire le tri parmi les informations fournies et de prendre tout ce qui est écrit dans ce livre avec un certain recul. Le deuxième point gênant est la fâcheuse habitude de Moskowitz de jouer au jeu des influences. Pour chaque texte évoqué, il nous propose plusieurs autres supposés l'avoir influencé. Comme tout cela est fait sur la base de vagues similitudes d'intrigue ou de localisation et indépendamment de tout élément factuel, cela n'offre au final guère d'intérêt.

anglais,2 étoiles

Par contre, il faut louer l'audace de Moskowitz qui aborde dans certains de ces essais (parus dans des magazines importants de l'époque, je le rappelle) des sujets qui fâchent. Lire sous sa plume en 1965 que la SF est parfois fascinée par des charlatans, raciste, antisémite ou misogyne est la preuve que, contrairement à ce que l'on veut maintenant nous faire croire, certains amateurs du genre étaient conscients de ses travers et les dénonçaient vigoureusement. Comme souvent, les esprits soi-disant éclairés désirant une SF bien propre sur elle (grâce à leurs efforts, sans doute) et qui voudraient par opposition nous peindre un genre adhérant auparavant à tous les préjugés possibles, ceux-là feraient mieux de se pencher sur son histoire avant de lancer leur chasse aux sorcières. On se trouve donc au final avec un livre assez courageux dans ses positions mais quand même assez léger dans ses affirmations. Une curiosité et un témoignage historique des premières réflexions sur le genre

anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

21/08/2019

_American Secret Projects 2_

American Secret Projects 2 : US Airlifters 1941 to 1961 : George COX & Craig KASTON : 2019 : Crécy Publishing : ISBN-13 978-1-91080-916-7 : 304 pages (y compris index et bibliographie) : coûte 27.50 GBP pour un grand hc illustré en couleurs et n&b, disponible chez l'éditeur.

American secret projects 2.jpg

Après avoir réédité une partie de la série Secret Projects (comme ceux consacrés aux appareils britanniques), Crécy entreprend maintenant d'y ajouter de nouveaux titres. C'est donc aux projets américains d'avions de transport sur la période 1941-1961 que ce volume est consacré. Organisé par grands programmes dans l'ordre chronologique, il reprend la structure habituelle des volumes de la série et offre en prime deux chapitres introductifs pour détailler le contexte et les contraintes de la conception d'appareils de transport. S'il est vrai que les projets proposés par les constructeurs n'ont pas le grain de folie qui se manifeste parfois dans d'autres catégories (chasseurs ou bombardiers), le récit de l'élaboration de cette aviation uchronique est toujours intéressant et instructif. A noter que cet ouvrage sera suivi à la fin 2019 par un American Secret Projects 3 des mêmes auteurs qui poursuivra l'histoire jusqu'à nos jours.