Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2018

_The Rules of the Game_

The Rules of the Game : Jutland and naval British Command : Andrew GORDON : 2015 (2nd printing) : Penguin Books : ISBN-13 978-0-14198032-4 : 710 pages : coûtait 14.99GBP pour un petit tp non illustré hormis deux cahiers photographiques.

The rules of the game.jpg

En tant que principale bataille navale de la première guerre mondiale, il existe un grand nombre d'ouvrages sur le Jutland, y compris en VF. Qu'ils lui soient exclusivement consacrés (comme Le Jutland de Brézet chez économica) ou qu'ils abordent largement le sujet au sein d'ouvrages plus vastes (de la classique Histoire maritime de la première guerre mondiale de Chack & Antier ou le premier tome de la duologie sur Le corps de bataille de la marine allemande de Caresse), les auteurs d'hsitoire maritime y reviennent toujours.

Histoire maritime de la première guerre mondiale Tome 3.jpg

Ici le propos de Gordon est moins de raconter la bataille (même si c'est fait avec force détails et en s'appuyant sur une abondante documentation) mais plutôt de montrer comme le "style" et les outils (transmissions par exemple) de commandement ont eu un impact fondamental sur celle-ci. Ceci donne un ouvrage avec une structure oiginale : une première partie décrit les prémices de la bataille et s'arrête en plein milieu de la celle-ci lors de "La fuite au Nord". Suit une longue partie sur l'évolution de la Royal Navy et de sa doctrine de commandement de Nelson à 1914 amenant à une opposition entre tenants d'une obéissance aux ordres (Jellicoe, Evans-Thomas) et partisans d'une autonomie des capitaines (Beatty, Tryon). On reprend alors le cours de la bataille et on assiste à la fuite des allemands (inférieurs en nombre) justement à cause de ces différences d'approche.

Le corps de bataille de la marine allemande 1887-1918.jpg

Le tout forme un ouvrage très dense (même si le côté allemand est juste esquissé) qui se lit avec facilité. La thèse de Gordon est largement étayée et est très convaincante. Comme l'indique son titre, c'est donc plus une étude historique et appliquée des philosophies de commandement britanniques qu'un n-ième récit du combat lui-même. Une réussite pour à lire pour ceux qui veulent aller au-delà dessimples maneuvres d'escadre.

 

Écrire un commentaire