Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2018

_A Guide to Science Fiction and Fantasy in the Library of Congress Classification Scheme_

A Guide to Science Fiction and Fantasy in the Library of Congress Classification Scheme (Second Edition) : Michael Burgess : 1988 : Borgo Press : ISBN-10 0-89370-927-1 (la fiche ISFDB du titre) : 167 pages (index structurels) : coûtait 12.95 USD pour un tp non illustré qui existe aussi en hc (-827-5). Difficile à trouver sauf lors du désherbage de bibliothèques universitaires comme mon exemplaire qui vient de Floride et a d'ailleurs reçu une reliure spécifique.

anglais,0 étoile

Paru dans l'éphémère collection "Borgo Cataloging Guides" (qui comporte seulement deux titres, celui-ci et un autre sur le policier), cet ouvrage fait partie des ces objets inclassables aux marges de la SF et de la bibliographie la plus acharnée (on pensera quelque part à mon chouchou). Ecrit par le propriétaire de la maison d'édition lui-même, ce livre vise à expliquer les mystères de la classification LoC aux amateurs de SF en balayant les multiples codes  affectées aux diverses composantes du genre (sujets, auteurs, titres...).

anglais,0 étoile

Pour être franc, la lecture de cet opus m'a juste fait mal à la tête tellement le sujet est abscons et tellement il semble complexifié à loisir. De savoir à la suite de quelles règles Edmund Cooper est classifié sous la référence PR6053.O5469 est sans doute intéressant mais semble un exercice assez vain d'autant qu'on peut maintenant le trouver classifié directement sous "COOPER, Edmund". En fait, ce livre est une illustration des problématiques qu'on rencontré les premiers bibliographes du genre qui étaient contraints de s'appuyer sur des systèmes "officiels" (LoC, BNF, etc.) avant que ne se développent des systèmes bibliographiques plus légers ou propres au genre (d'abord sous forme papier, puis sous forme informatique monoposte, puis sous forme distribuée et enfin sous forme collaborative) qui sont infiniment plus fiables et plus complets (il n'y a qu'à consulter le site de la BNF pour constater sa pauvreté et parfois son inexactitude par rapport aux sites du domaine). A ce titre, il n'offre aucun intérêt sauf pour un historien des systèmes de classification bibliographique.

anglais,0 étoile

Note GHOR : 0 étoile

Écrire un commentaire