Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2021

_Dune le Mook_

Dune le Mook : Lloyd CHERY (editor) : 2020 : L'Atalante & Leha : pas d'ISBN, EAN-13 9791036000591 : 256 pages (pas d'index ni de bibliographie) : coûte 22.50 Euros pour un grand tp largement illustré en couleurs, disponible un peu partout.

français,herbert,1 étoile

A mon avis, il doit se passer quelque chose autour de Dune en ce moment. Peut-être un film ? Par un canadien ? Mieux que les précédents ? C'est en tout cas visiblement l'occasion rêvée d'écrire sur cette œuvre majeure du genre histoire de profiter de l'aubaine, vu qu'il s'agit là du quatrième livre sur le sujet que je vois passer ces temps-ci (et le premier que j'achète) avec le Allard, le Bélial' et un titre canadien, sans parler des titres "autour" du film lui-même. Même si Herbert (et Dune en particulier) a toujours été un des chouchous des ouvrages de référence, une telle rafale de titres, en VF qui plus est, est exceptionnelle.

français,herbert,1 étoile

Sous la direction de Lloyd Chéry (journaliste et podcasteur) cet ouvrage est en fait un Mook (ça veut dire un Magazine-bOOK) suivant la mode actuelle (cf. cet autre représentant de ce genre hybride). On a donc beaucoup d'articles (pas loin de soixante-dix) et d'interviews (une petite dizaine), d'une taille très limitée (en moyenne deux pages, parfois moins) illustrés et séparés par des illustrations pleine page. L'ensemble est organisé en cinq grandes parties : Frank Herbert, L'univers de Dune, Les personnages de Dune, Les adaptations (ciné, TV, jeux, comics...) et Réflexions (pour aller plus loin). Les intervenants sont multiples (même si certains signent plusieurs articles) et se partagent entre plumes connues et nouveaux venus. On regrettera l'absence de bibliographie et d'index.

français,herbert,1 étoile

Tout d'abord, une confession : je n'ai lu que le premier livre de la série et je l'ai (à l'époque, c'est à dire il y a 40 ans) trouvé extrêmement chiant à lire et du coup je n'ai même pas attaqué Le Messie de Dune. Par contre, j'ai beaucoup joué aux "Dune" sur PC. En ce qui concerne cet ouvrage, je suis au regret de confirmer que je ne suis pas le client idéal pour ce type de produit. J'ai effectivement eu l'impression de lire un magazine du type presse féminine ou people avec des articles (on ne peut pas décemment parler d'essais pour des textes aussi courts) qui ne sont que des survols à très haute altitude. Le plus frappant étant sans doute le texte de Genefort sur les livres-univers qui est une sorte de résumé en une seule page de sa thèse qui en fait deux cents à la base (et qui n'est même pas mentionnée). Quel est l'intérêt de ce genre d'exercice ? Doit-on supposer que les lecteurs potentiels de ce magazine ont la capacité d'attention d'un moineau ? Tout cela m'échappe mais je ne dois pas être assez dans le coup pour apprécier cette culture à la Wikipédia faite de snippets d'information en lieu et place d'une réflexion plus creusée mais moins globalisante.

français,herbert,1 étoile

Il est clair que l'ouvrage est séduisant avec une profusion d'illustrations dont certaines (qui semblent originales) sont particulièrement réussies. Même s'il s'appuie un peu trop, à mon avis, sur le -inédit pour l'instant- film de Villeneuve (quatre pages sur le casting, c'est sans grand rapport avec Dune), la multiplicité des angles d'attaque donne un bon aperçu de l'immensité de l'ensemble fictionnel créé par Herbert. Hélas, tout cela, à cause de ce côté butineur, peine à aller plus loin que des banalités lues des milliers de fois (par exemple sur l'écologie ou le pouvoir) ailleurs et qui sont répétées à de nombreuses reprises dans le mook.  Si vous en voulez plus, on vous renvoie gentiment à des (vrais ?) livres où l'on peut trouver "la version longue" des articles (en fait c'est un peu comme un numéro de Sélection du Reader's Digest). En ce qui concerne la qualité des analyses, on peut sans doute être plus rigoureux en évitant les affirmations du genre "Herbert/Dune était féministe" qui ne sont que des maladroites tentatives de récupération pour être dans l'air du temps. Pour tout dire, Dune est tellement un texte féministe que que Villeneuve s'est senti obligé de changer le sexe d'un des principaux protagonistes. Pour revenir au factuel, outre une qualité de production plutôt moyenne (pour 22.50 € la couverture se vrille et le dos ne semble pas d'une solidité à toute épreuve), je n'ai pas trop apprécié la lecture de textes en marron clair sur blanc et je déplore l'absence de bibliographie (même si j'en ai une vague idée) et surtout d'un index. Globalement, je suis assez déçu du résultat. C'est un produit parfaitement bien packagé, mais qui est bien trop superficiel pour moi qui attend de mes lectures sur le genre des réflexions un peu plus roboratives. Tout cela veut sans doute dire que je ne suis pas vraiment dans la cible des clients pour ce type d'ouvrage (qui m'a aussi fait penser à celui-là) parce que je suis clairement bien plus Book que Magazine. 

français,herbert,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (plus si vous aimez lire Closer, Gala ou Première -on y trouve le même cirage des pompes de Villeneuve-)

français,herbert,1 étoile

NdA : Il y a quelque temps, l'association Noosfère (que recommande à tous ceux qui ne veulent pas faire de bibliographie sérieuse) m'a demandé de fournir des scans en haute définition de certains ouvrages que je détenais (des titres en VO et des numéros d'Analog) sans doute parce qu'il n'en existe pas des dizaines de copies accessibles en France. J'ai donc farfouillé dans ma collection et numérisé divers ouvrages intéressants. Les résultats peuvent (je le pense) se retrouver en pages 12, 13 et 14 (pour les Analog) et possiblement en pages 250 et 251 (pour les prequels) de ce mook. Je tiens particulièrement à souligner ici l'immense élégance des créateurs de cet ouvrage qui n'ont JAMAIS pris la peine de me remercier sous quelle forme que ce soit pour le (petit) coup de main que j'ai apporté à leur entreprise. Jolie preuve de savoir-vivre et de respect. 

Commentaires

Salut.
J'attendais sans grande précipitation un avis éclairé. Ben, ca donne pas envie de l'acheter ce Mook.

Écrit par : Laurent | 05/08/2021

Écrire un commentaire