Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2008

_The John W. Campell letters Volume 1_

The John W. Campell letters Volume 1 : John W. Campbell (compilé par Chapdelaine & Chapdelaine & Hay) : AC Projects : 1985 : ISBN 0-931150-16-7 : 610 pages (y compris un index plutôt sommaire) : quelques euros pour le PB, quand on le trouve (ce titre existe aussi en HC). A noter qu'il a été publié un deuxième volume, qui est rarissime.

The J W Campbell letters vol 1.jpg

Cet ouvrage est tout simplement une compilation d'une partie des lettres écrites par Campbell aux divers acteurs de la SF (auteurs, agents, illustrateurs, critiques) entre 1938 & 1971. Celles figurant dans ce volume couvrent surtout les années 50-60.

Campbell était un véritable 'letterhack', mais à l'envers, puisque ses longs (plusieurs pages chacun) courriers n'avaient pas vocation à être publiés. C'était plutôt des sortes d'éditoriaux-bis dans lequel il utilisait les mêmes techniques de provocation et les mêmes outils de contre-pied que dans ceux qu'il écrivait pour ASF. Il employait ainsi un certain nombre de personnalités de la SF comme "sounding-boards" pour divers sujets de débats.

Il y faisait donc large usage de ses (parfois supposées ou limitées) connaissances variées et y poursuivait ses théories souvent fumeuses tout en donnant en patûre à ses correspondants des tonnes d'idées ou de scénarii de romans ou nouvelles.

Compte tenu de sa taille (+ de 600 pages écrites petit) et du style de Campbell qui oscille entre le strident ou le didactique développant à longueur de page des points techniques sans intérêt, ce livre est, en l'état, à peu près illisible. Du coup, je l'ai plutôt lu en diagonale, en ne m'arrêtant que sur des points précis de la légende Campbellienne (le Dean drive) ou des destinataires spécifiques (RAH/Blassingame). L'absence de tout matériel supplémentaire (pas d'indication permettant par exemple de savoir quel est le texte que Campbell rejette dans telle ou telle lettre) augmente la difficulté de lecture, surtout pour ASF des années 50-60 qui est le magazine le moins connu/traduit en VF. Comme on ne connaît pas la teneur des lettres auxquelles répond Campbell, on en est parfois réduit à des suppositions. Cela fait parfois l'effet d'une conversation dont on n'entendrait que l'un des interlocuteurs.

Astounding 1953-10.jpg


En conséquence, il convient de réserver cet ouvrage au rôle de source d'information supplémantaire dans le cadre d'études ciblées, par exemple sur un auteur ou la génèse d'un texte.

Il en ressort tout de même un Campbell très imbu de lui même et de son savoir. Son fourvoiement aveugle dans la croyance en des pouvoirs psi qu'il a (selon ses dires) longuement étudié est par exemple évident dans ses écrits qui ne renvoient pas l'image d'un homme très sympathique et que l'amour du débat pour le débat rend parfois solitaire. A contrario, sa générosité en idées et suggestions pour améliorer un texte est manifeste ainsi qu'un coté humain touchant dans ses rapports avec son épouse et ses enfants.

Un livre très sépcifique, donc, que l'absence d'appareil analytique ou contextuel pénalise fortement dans le cadre d'une lecture informelle.

Note GHOR : 1 étoile