Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2010

_Robert A. Heinlein : A reader's companion_

Robert A. Heinlein : A reader's companion : James GUIFFORD : 2000 : Nitrosyncretic Press : ISBN-10 0-9679874-0-7 : xxi+281 pages (y compris index) : coûtait 24 USD pour un TP non illustré qui existe aussi en HC (-1-5).

Robert A Heinlein A reader's companion.jpg

Le sous-titre de cet ouvrage étant The complete & authoritative guide to the works of science fiction's grand master (rien que ça), son objet devient alors assez clair. Il s'agit en effet d'une recension commentée de l'ensemble des oeuvres de Robert Heinlein, l'un des auteurs de SF les plus connus et les plus appréciés, en tout cas dans son pays d'origine. Ce type d'ouvrage appelé "Companion" se rencontre parfois pour certains auteurs dans le monde anglo-saxon (il en existe par exemple un pour Matheson et un pour Lumley) et se présente sous diverses formes celui-ci étant plus un outil bibliographique qu'un volume de témoignages.

If 1965-12.jpg

Cet ouvrage commence par une vingtaine de pages d'introduction (préface des De Camp, sommaire, introduction, liste des sources, remerciements). Il se poursuit par la ventilation des écrits de RAH en grande catégories (juveniles, Future History, etc.) avec indication de l'indice de chacun d'eux (c'est en fait une sorte d'index, mais placé au début) et une courte (10 pages) chronologie de la vie de RAH. La partie principale (pas loin de 200 pages) de ce livre est donc la liste alphabétique des "major works" (c'est à dire toutes les fictions et les principales non-fictions) de l'auteur. Pour chacune (repérée par un indice du type G.888x) on a des informations bibliographiques et diverses rubriques suivant la nécessité : Synopsis, Curiosities & Anomalies, Changes, Connections (avec les autres oeuvres). Suivent plusieurs courtes sections sur le même principe (mais allégées) qui couvrent les adaptations, le paratexte, les manuscrits, etc. L'ouvrage se termine par un récapitulatif de tout cela : "The new Heinlein Opus list" ainsi que deux index (un par titre, l'autre général).

If 1962-11.jpg

Comme le montre le fait que la classification Gifford ait été adoptée par les amateurs de RAH, cet ouvrage est un remarquable travail d'une grande richesse. C'est même un indispensable pour qui veut connaître l'ensemble de l'oeuvre de l'auteur et glaner de nombreuses informations sur ce dernier et ses écrits.

Assignment in eternity (NEL 1971).jpg

On sent bien qu'il s'agit là d'un ouvrage écrit par un passionné de l'auteur. Ceci explique probablement une certaine emphase (fréquente dans les textes sur RAH) qui, sans nuire à la lecture, peut être parfois légèrement irritante quand elle colore un peu trop les éléments factuels. Il est à noter que la partie bibliographique pure est sûrement la partie la plus faible du livre puisque, hormis les premières éditions (et encore, l'éditeur n'étant même pas mentionné pour les livres) et les reprises dans les recueils de RAH, les informations sur où trouver tous ces textes sont absentes (et je ne parle pas des traductions). Un livre presque définitif sur le recensement des écrits de RAH mais qui aurait dû être complété par une véritable bibliographie.

Assignment in eternity (Signet 1964).jpg

Note GHOR : 3 étoiles

10/09/2010

_A Richard Wilson checklist / Adventures in the space trade_

A Richard Wilson checklist / Adventures in the space trade : Chris DRUMM & Richard WILSON : 1986 : Chris Drumm (Booklet #23) : ISBN-10 0-936055-24-3 : 38 pages (pas toutes numérotées) : coûtait quelques USD pour un chapbook minuscule (format plus petit que du A5) aux textes présentés tête-bêche (comme un Ace Double), à tirage semble t-il limité et assez peu simple à trouver. Existe aussi en version signée (-25-1).

A Richard Wilson checklist.jpg

Tout d'abord, il est à noter que mon exemplaire se trouve être accompagné d'une nouvelle originale de Wilson A rat for a friend (sous la forme d'un petit cahier séparé) qui semble avoir été prévue pour aller avec l'édition signée. Richard Wilson est un auteur quasi inconnu tant dans son pays que chez les lecteurs francophones. Peu prolifique (une petite centaine de nouvelles et trois livres) et publié dans les années 50, on se souviendra en VF de son Les visiteuses de la planète 5.

Les visiteuses de la planète 5 (RF 1962).jpg

Ce petit ouvrage se divise en deux parties principales de taille égale et qui sont donc présentées tête-bêche. La première est une sorte d'autobiographie de l'auteur qui s'arrête sur certains textes (par exemple la nouvelle See me not) et leurs aventures éditoriales. La seconde partie est la bibliographie (internationale) de l'auteur et suit le format habituel des fascicules de Drumm. On y trouve donc, regroupés par année (de 1940 à 1987) et numérotés séquentiellement, les oeuvres de l'auteur (quels que soient leur format ou leur type). Pour chaque item, un certain nombre d'informations bibliographiques sont données suivant le type, par exemple pagination et prix pour les livres, parutions successives pour les textes courts, de même que des informations ponctuelles. A noter que les réimpressions (dans la même collection) sont listées de même que les éditions étrangères. Un index par titre permet de s'y retrouver et l'on notera la liste de publications à venir.

Histoires fausses (LDP 1984).jpg

Comme toujours avec Drumm, le résultat est très satisfaisant sur le plan bibliographique (avec une couverture internationale plus qu'honorable) ainsi que sur celui de la découverte d'un auteur à peu près oublié de nos jours. C'est la force de cette série qui, même si elle peut maintenant être remplacée par des bibliographies en ligne, était à l'époque une entreprise fort louable.

Histoires de demain (LDP 1975).jpg

Il faut évidemment prendre avec les réserves d'usage une bibliographie qui date de plus de vingt-cinq ans et manier ce minuscule ouvrage avec précaution en évitant de l'égarer. L'habitude de lire en police "courrier" est un plus important. Un titre toutefois indispensable pour un auteur peu fréquent dont les mémoires peuvent apporter un éclairage intéressant (même si son témoignage est fort court) sur la vie quotidienne d'un écrivain de SF.

And then the town took off (Ace Double D-437).jpg

Note GHOR : 3 étoiles

03/09/2010

_Reflections of A. E. Van Vogt_

Reflections of A. E. Van Vogt : A. E. VAN VOGT : 1975 : Fictioneer Books : pas d'ISBN : 136 pages (y compris bibliographie mais pas d'index) : coûtait 3.50 USD pour un TP avec quelques photos N&B, difficilement trouvable.

Reflections of A E Van Vogt.jpg

Edité par Fictioneer Books, la firme spécialisé créée par David Anthony Craft qui produira quelques ouvrages consacrés au genre avant de se concentrer sur les comics, ce titre est une autobiographie de Van Vogt. Cet auteur, comme certains autres (on pensera à RAH) a la particularité maintes fois vérifiée de déchaîner les passions. Génie pour les uns, "gâcheur cosmique" pour les autres, il ne laisse jamais indifférent et son empreinte sur le genre est indéniable.

Future glitter (Ace 1973).jpg

Ce livre débute par deux préfaces, une due à Forrest J. Ackerman et l'autre à la plume de l'auteur lui-même. D'une façon prévisible avec Van Vogt, on ne retrouve pas vraiment l'habituel schéma chronologique des autobiographies. Celle-ci est divisée en divisé en trois grandes parties (très inégales) et une vingtaine de courts chapitres qui forment une certaine suite temporelle mais sont plutôt d'orientation thématique (la dianétique, les écrits de son épouse, certains textes précis comme The violent man). Une bibliographie à l'organisation assez "spéciale" clôture l'ouvrage qui est en plus agrémenté de trois photos en N&B.

Des lendemains qui scintillent (JL 2T1975).jpg

A la lecture, cet ouvrage donne une étrange impression de "déjà vu" qui s'explique en fait assez aisément. Comme il s'agit presque des seuls écrits autobiographiques d'un auteur sur lequel on a beaucoup écrit, la plupart des commentateurs se sont abondamment servi dans ce petit opus pour y trouver de la matière première. De celui de Altairac à celui de Drake, on retrouve partout dans les ouvrages sur Van Vogt des bribes de cette autobiographie, ce qui n'est pas sans lui ôter sa fraîcheur.

Des lendemains qui scintillent (JL 02-1985).jpg

Cet ensemble, même si l'on peut regretter sa brièveté, est donc un indispensable pour qui souhaite connaître cet auteur et surtout découvrir de première main ses positions sur certains points comme, bien évidemment, ses rapports avec Hubbard. On remarquera aussi que AEVV est nettement plus disert sur sa jeunesse ou ses débuts que sur ses oeuvres tardives. Le seul point noir du livre est la bibliographie au classement remarquablement embrouillé (nouvelles d'AEVV dans Astounding, puis nouvelles de Fantasy, puis SF de E. M. Hull puis Fantasy de la même, etc.) qui n'apportera pas grand chose à l'amateur actuel même si l'information relative à la constitution des nombreux fix-ups devait, à l'époque, être assez inédite. Au final un texte important pour un auteur qui l'est tout autant.

Des lendemains qui scintillent (JL 03-1990).jpg

Note GHOR : 3 étoiles

02/09/2010

_Reference guide to science fiction, fantasy and horror_

Reference guide to science fiction, fantasy and horror : Michael BURGESS : 1992 : Librairies Unlimited (série "Reference sources in the humanities") : ISBN-10 0-87287-611-X : xiii+403 pages (y compris index multiples) : coûtait 45 USD pour un HC sans jaquette non illustré.

Reference guide to SF, F & H (1st edition).jpg

Reference guide to science fiction, fantasy and horror : Second edition : Michael BURGESS & Lisa R. BARTLE : 2002 : Librairies Unlimited (série "Reference sources in the humanities") : ISBN-10 1-56308-548-8 : xv+605 pages (y compris index multiples) : coûtait 75 USD pour un HC sans jaquette non illustré qui se trouve peut-être en neuf.

Reference guide to SF, F & H (2nd edition).jpg

Cet ouvrage est clairement destiné au monde des bibliothèques, à la fois par son éditeur (Librairies Unlimited), par son format même (HC solide et sans fioritures) et par ses auteurs (qui en font partie). Il s'agit en fait d'un ouvrage de référence des ouvrages de référence, une sorte de descendant du SF Bibliographies de Briney & Wood. Son but est de permettre à des bibliothécaires de sélectionner parmi la masse des livres sur la SF les meilleurs dans l'absolu mais aussi ceux qui correspondent aux besoins de leurs usagers.

SF bibliographies.jpg

Le livre s'ouvre par plusieurs brèves parties (préface, introduction, mode d'emploi, liste des abréviations). Elles sont suivies par 705 (dans la seconde édition, seulement 551 dans la première) entrées chacune relative à un ouvrage (ou un site) de référence. Ces entrées sont ventilées dans un grand nombre de catégories allant des listes de pseudonymes aux guides d'achats. Chacune d'entre elle suit un format standardisé (en une page au maximum) : 1) identification du livre avec les références bibliographiques indispensables; 2) courte introduction; 3) description détaillée du contenu; 4) courte évaluation critique. De nombreuses annexes complètent l'ensemble : "Core collections" (des sélections toutes faites correspondant à divers types de bibliothèque, de l'universitaire à celle de quartier), un index par auteur, un par titres et un par sujet (où l'on va retrouver les auteurs étudiés).

A Bertram Chandler Master navigator of space.jpg

Les lecteurs attentifs n'auront pas manqué de percevoir une grande similarité entre cet ouvrage et cette série d'avis (jusque dans le formalisme). Elle est parfaitement assumée puisque ces livres ont été la source d'inspiration de ce projet. Ayant trouvé ces guides extrêmement utiles pour mettre au point un outil de recherche sur le genre, je me suis dit que je pouvais d'une certaine façon m'en inspirer voire les compléter tant au niveau de la VF (seul le Versins y est listé) que des parutions récentes (à partir de 2002).

Encyclopédie de l'utopie et de la SF.jpg

Bien sûr, on peut trouver un certain nombre de points gênants à ces titres : des ouvrages oubliés (d'une façon logique il manque une partie des publications amateur), une reprise à l'identique (ou presque) des entrées d'une édition à l'autre, un tarif assez dissuasif et un jugement critique qui privilégie la clémence. Ce sont malgré tout des ouvrages indispensables à toute personne qui souhaite s'aventurer dans monde des livres sur la SF.

A E Van Vogt GCP.jpg

Note GHOR : 3 étoiles

20/08/2010

_An R. A. Lafferty Checklist_

An R. A. Lafferty Checklist : Chris DRUMM : 1983 : Chris Drumm (série "Drumm Booklet") : Pas d'ISBN : Non paginé (32 pages) : Coûtait 1.25 USD pour un format plus petit que A5 agrafé au centre qui se trouve pour assez cher d'occasion.

An R A Lafferty checklist.jpg

Ce minuscule (par la taille, pas par le travail) ouvrage fait partie de la série de bibliographies éditées (et souvent réalisées) par Chris Drumm dans les années 80 (et qui dureront jusqu'au 90). Leur originalité était de couvrir des auteurs plutôt atypiques (Gunn, Reynolds, Budrys). L'objet de ce volume, l'inclassable R. A. Lafferty est visiblement l'un des auteurs favoris de l'éditeur. En effet, celui-ci, en plus de cette bibliographie, éditera un certain nombre de courtes nouvelles dans de petits recueils confidentiels.

Chants de l'espace (OPTA 1974).jpg

Cette bibliographie commence par une courte "auto-présentation" de Lafferty puis bascule vers le format des premiers fascicules de Drumm, à savoir un listing par ordre chronologique des textes de et sur l'auteur avec une couverture internationale (partielle toutefois). On y trouve donc, regroupés par année (de 1959 à 1983 et jusqu'au prévisions de parution) et numérotés séquentiellement, les oeuvres de l'auteur (quels que soient leur format ou leur type). Pour chaque item, un certain nombre d'informations bibliographiques sont données suivant le type, par exemple pagination et prix pour les livres, parutions successives pour les textes courts, de même que des informations ponctuelles. Suivent trois pages de notes, un index par titre permettant de localiser les textes et une page d'addenda (comme d'habitude chez Drumm).

Space chantey (Ace Double H-56).jpg

On retrouve dans ce volume les défauts habituels des titres de cette série (même si on échappe ici aux corrections manuscrites) : lisibilité assez mauvaise (c'est écrit petit et c'est assez fouillis), solidité discutable (couverture non renforcée) et prise en compte des parutions hors VO parfois schématique. A l'inverse, les points forts sont aussi au rendez-vous : quantité de travail impressionnante, exactitude des données, plus-value de l'intervention directe de l'auteur (généralement assez avare d'éléments autobiographiques).

Strange doings (DAW).jpg

Au final, un ouvrage important pour faire le point sur l'oeuvre d'un auteur assez peu connu et reconnu qui a été relativement peu étudié même s'il a toujours eu un certain nombre d'aficionados dévoués. C'est d'ailleurs, à ma connaissance, la seule bibliographie de l'auteur existante, en tout cas en VO puisqu'en VF un Livre d'Or qui en comprend une lui a été consacré.

Le livre d'or de Raphael Lafferty (PP 1984).jpg

Note GHOR : 3 étoiles