Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2022

_ScientifictionS 1/2_

ScientifictionS numéro 1 - volume 2 : Michel MEURGER (editor, rédacteur en chef ?) : 1997 : Encrage (série "Interface" #2 et/ou revue "ScientifictionS #1-2") : ISBN-10 2-906389-84-6 (la fiche Noosfère du titre) : 254 pages (pas d'index) : semble avoir coûté 200 Francs pour un petit hc illustré en n&b, disponible chez l'éditeur pour 38.00 Euros (l'inflation ?).

français,1 étoile

Comme le volume précédent (évoqué ici), ce volume est un hybride entre revue (La revue de l'imaginaire scientifique) et recueil d'essais. Il en partage les mêmes caractéristiques regrettables (pas d'index, notes de bas de page envahissantes -l'introduction compte plus de notes que de texte-, prix élevé...). Au sommaire, outre une courte introduction, trois articles : le premier d'une vingtaine de pages sur le sabbat high-tech (sur des possessions démoniaques aux USA via des moyens technologiques) par une inconnue (Sherrill Mulhern), cent pages sur la légende du V7 (par Joseph Altairac) et cent vingt pages sur le monstre du Loch Ness (par Meurger himself). Le tout est parfois illustré de dessins ou reproductions (pas terribles) en n&b.

français,1 étoile

Je n'ai pas grand chose à dire sur le résultat si ce n'est que le rapport avec "L’imaginaire scientifique" n'est apparent que dans quelques unes des pages de l'essai d'Altairac. Le reste est plus un mélange de traité vaguement sociologique (comment naissent les légendes du XXème siècle), de "debunking" (en quoi c'est du pipeau) et de minutieuse lecture de sources secondaires sans aucune fiabilité (France Soir ?). Pour ma partie (plutôt l'aéronautique) autant lire directement la multitude d'ouvrages existants sur les projets allemands et leur descendance. À ce prix et pour ce contenu, je ne suis pas surpris qu'il reste des exemplaires de cet ouvrage sur les bras de l'éditeur.

français,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (si vous aimez les "fringe cults")

Écrire un commentaire