Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2018

_Adam Roberts : Critical Essays_

Adam Roberts : Critical Essays : Christos CALLOW Jr. & Anna MCFARLANE : 2016 : Gylphi (série "Contemporary Writers: Critical Essays" #4) : ISBN-13 978-1-78024-042-8 (la fiche ISFDB du titre) : 237 pages (y compris index) : coûtait 17.99 GBP (ou 29.99 USD) pour un tp non illustré qui existe aussi en e-book sans doute disponible chez l'éditeur.

Roberts,anglais,2 étoiles

Publié par Gylphi, un éditeur britannique qui possède dans son catalogue une petite sélection d'ouvrages liés au genre (on pensera à celui-là par exemple), cet ouvrage est un recueil d'essais originaux consacrés à Adam Roberts. Cet auteur britannique est un peu un mystère au sein du genre. En effet, il est à la fois un auteur de romans plutôt ambitieux dont l'originalité est d'être en dialogue permanent avec les genres (SF mais aussi Fantasy ou Policier), un universitaire pur et dur qui a écrit un certain nombre d'ouvrages de référence dans lesquels il exprime des opinions tranchées (particulièrement dans cette hsitoire de la SF), un critique à la plume parfois acérée (ce recueil en étant la preuve) mais aussi un écrivain de parodies opportunistes (The Soddit, The Da Vinci Cod) sur lesquelles il vaut mieux fermer les yeux.

Roberts,anglais,2 étoiles

Commençant par une introduction embarrassée (ou pas) de Roberts, l'ouvrage comporte une dizaine d'essais de taille variable sous la plume d'intervenants britanniques (souvent membres de la BSFA). Après un chapitre vaguement biographique, ils sont organisés en quatre parties aux titres qui donnent l'impression d'avoir été générés aléatoirement. On y trouve un peu de tout, des études sur un seul roman (By Light Alone, Yellow Blue Tibia ou Jack Glass), sur les personnages Robertsiens, sur les inspirations de l'auteur et sur son dialogue avec les genres. On trouve aussi certaines choses inclassables qu'un esprit chagrin qualifierait de "blagues potaches" ou de "foutaises post-modernistes". Un index clôture cet ouvrage qui ne propose d'ailleurs pas de bibliographie.

Roberts,anglais,2 étoiles

La plupart des essais sont de bonne tenue, surtout ceux écrits par des connaisseurs du genre (Mendlesohn, Butler, Raven, Morgan...). D'une façon générale, ceux qui sont consacrés à un thème plutôt qu'à un seul roman (les nouvelles de Roberts font partie des grandes absentes de cet ouvrage, ce qui est un peu dommage même si elles sont peu nombreuses) permettent d'avoir une meilleure perspective et sont (à mon avis) plus les intéressants. On pourra regretter que certains romans (dont le très Banksien Stone) ne soient presque pas abordés. Un guide de lecture complet aurait sans doute été un plus indéniable (après tout, il n'y a pas tant de livres de Roberts que cela) et aurait sans doute facilité l'accès à cet écrivain.

Roberts,anglais,2 étoiles

Il reste quand même une minorité de textes (ceux de la dernière partie) qui sont sans doute des brillantes constructions ludiques et post-modernistes mais dont l'intérêt m'échappe complètement. On peut penser que les auteurs ont voulu "faire" du Roberts plutôt que d'écrire sur lui. On pourra aussi trouver regrettable que les positions de Roberts sur la SF, largement exprimées dans divers ouvrages, ne fassent pas l'objet d'une analyse ou d'une discussion critique. Au final, c'est un ouvrage qui ressemble assez à son sujet, souvent brillant et captivant mais aussi parfois assez énervant. C'est en tout cas une bonne base pour appréhender un auteur aux multiples facettes et plutôt prolixe mais qui devra sans doute freiner son attrait pour les jeux référentiels s'il ne veut pas risquer de s'aliéner une partie de ses lecteurs.

Roberts,anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

Écrire un commentaire