Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2018

_Fantastic Lives_

Fantastic Lives : Autobiographical Essays by Notable Science Fiction Writers : Marty H. GREENBERG (editor) : 1981 : Southern Illinois University Press (série "Alternatives") : ISBN-10 0-8093-0987-4 (la fiche ISFDB du titre) : xi+215 pages (pas d'index) : coûtait 15.00USD pour un hc non illustré avec jaquette, pas simple à trouver.

Fantastic lives.jpg

Paru dans la petite collection d'ouvrages de référence des SIUP (Alternatives), cet ouvrage est, comme son sous-titre l'indique clairement, une compilation d'essais autobiographiques par des auteurs "notables". Au sommaire on trouve donc, outre une préface de l'editor, neuf articles d'une vingtaine de pages chacun (sauf celui d'AEVV qui atteint la quarantaine) rédigés par autant d'auteurs de SF. Dans l'ordre se succèdent donc : Harlan Ellison, Philip José Farmer, R. A. Lafferty, Katherine MacLean, Barry N. Malzberg, Mack Reynolds, Margaret St. Clair, Norman Spinrad et A. E. van Vogt. Les textes sont inédits (sauf celui de Malzberg qui réutilise diverses préfaces) et comportent une bibliographie très succincte.

Missing man (Berkley 1975).jpg

D'une façon assez surprenante, l'ensemble est très hétérogène avec finalement peu de textes respectant le "cahier des charges" de l'autobiographie, à savoir décrire la vie de l'auteur. Sont dans ce cas les essais de Farmer (d'une façon assez classique), MacLean (une narration "stream of consciousness" sans doute un peu embellie ou alors c'est à une jeune Einstein ou Mozart que nous avons affaire) et St. Clair (assez neutre). Le reste est un joyeux mélange qui comporte des réflexions sur des textes précis par leurs auteurs : Ellison sur I Have No Mouth and I Must Scream, Spinrad sur The Iron Dream; et des auteurs qui nous font leur numéro habituel : Malzberg et Lafferty exécutant leurs sempiternelles attaques sur la médiocrité de la SF et de leur collègues (le premier annonçant même son -finalement annulé- départ du genre); Reynolds dissertant sur l'économie politique et van Vogt nous listant tous les systèmes qu'il a inventé (pour écrire, pour être en forme ou pour se débarrasser de ses traumatismes).

Looking backwards, from the year 2000 (TEP 1976).jpg

Le résultat est très inégal (certaines jérémiades ou à contrario certaines séances d'autosatisfaction sont évitables et surtout déjà lues) mais l'ensemble reste assez fascinant. Même si la quantité réelle de détails autobiographiques est limitée (et dépend des auteurs), ces essais sont assez révélateurs de la personnalité et des obsessions de ces écrivains. On y retrouve par exemple un Lafferty complètement mégalo, un Malzberg complètement aigri et un van Vogt complètement barré. C'est en en tout cas une précieuse source d'information de première main, y compris sur des auteurs peu étudiés (MacLean ou St. Clair/Seabright par exemple).

The dancers of Noyo (Ace 1973).jpg

Note GHOR : 2 étoiles

Écrire un commentaire