Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2020

_Pseudoscience and Science Fiction_

Pseudoscience and Science Fiction : Andrew MAY : 2016 : Springer (série "Science and Fiction") : ISBN-13 978-3-319-42604-4 (la fiche ISFDB du titre) : x+181 pages (y compris index) : coûte une vingtaine d'Euros pour un tp illustré en couleurs et n&b, disponible chez l'éditeur, existe aussi en ebook (-42605-1).

Pseudoscience and science fiction.jpg

Paru dans l'intéressante collection d'ouvrages autour du genre de chez Springer (un éditeur suisse qui publie en anglais), ce livre est consacré aux rapports entre les pseudosciences et la SF. Par pseudosciences, l'auteur (un astrophysicien et fortéen britannique) entend tous les phénomènes aux marges de la science "officielle" ou "reconnue", c'est à dire allant des soucoupes volantes à l'Atlantide, en passant par le mouvement perpétuel, le triangle des Bermudes ou les astronautes mayas (en gros tous les sujets abordés dans la fameuse collection "L'aventure mystérieuse" de J'ai Lu). Cette sorte de zone grise entre Science Fiction (revendiquée comme fiction) et (prétendue) non-fiction a toujours été un espace particulier où les amateurs de la première s'opposent souvent aux illuminés de la seconde sous le regard incompréhensif du grand public qui mélange un peu les deux.

anglais,2 étoiles

En huit chapitres l'auteur passe en revue les principaux thèmes de la "science parallèle" et des conspirationnistes de tout poil en les subdivisant ensuite en catégories plus fines (par exemple l'idée que personne n'a jamais mis le pied sur la Lune) et en liant avec des oeuvres appartenant au genre (Capricorn One dans ce cas). Le tout est illustré de documents d'époque (libres de droit) et est indexé en fin de volume.

anglais,2 étoiles

L'ensemble est d'une lecture qui se révèle agréable et amusante avec une bonne maîtrise de son sujet par l'auteur. Le livre étant plutôt aéré, il ne faut pas s'attendre à une réflexion de fond sur les rapports souvent difficiles entre les fringe cults et la SF, May est plus dans l'énumération que dans l'analyse. Au final un résultat sympathique et un livre distrayant.

anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

Écrire un commentaire