Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2019

_KG 200 : The Luftwaffe's Most Secret Unit_

KG 200 : The Luftwaffe's Most Secret Unit : Geoffrey J. THOMAS & Barry KETLEY : 200 : Hikoki Publications : ISBN-10 1-902109-33-3 : 192 pages (pas d'index) : coûtait une cinquantaine d'USD pour un hc illustré (évidemment en n&b) trouvable d'occasion.

KG 200.jpg

Basé sur un projet de G. J. Thomas qui sera complété par B. Ketley après sa mort, cet ouvrage est une sorte d'historique du KG 200. Ce groupe est la fameuse (sic) unité "secrète" de la Luftwaffe, impliquée dans la grande reconnaissance, le largage d'agents, les transports spéciaux et d'assaut (dans le Vercors entre autres), l'utilisation des Misteln et grande utilisatrice d'avions capturés (bombardiers américains mais aussi hydravions français) et de prototypes divers et variés (Ar240 par exemple). Formé de chapitres plus ou moins indépendants, le livre est d'une lecture agréable et est servi par une iconographie intéressante (même si d'une qualité technique moyenne). On louera l'honnêteté des auteurs qui indiquent clairement quand ils font des suppositions (c'est assez rare pour être signalé). Seul bémol, on sent bien le côté inachevé de l'ensemble qui conduit à un certain manque d'unité, le tout se lisant plus comme une série d'article qu'un historique d'unité "intégré". A noter aussi pour les maquettistes une cinquantaine de profils couleurs originaux par leurs sujets.

02/04/2019

_Tale of the Future (Third Edition)_

Tale of the Future (Third Edition) : I. F. Clarke : 1978 : The Library Association : ISBN-10 0-85365-550-2 (la fiche ISFDB du titre) : 357 pages (y compris index et bibliographie) : coûtait 6.50GBP (seulement 5.20GBP pour les membres de la LA) pour un tp non illustré, difficilement trouvable.

The tale of the future third edition.jpg

Pour faire rapide, cet ouvrage est simplement la mise à jour de la deuxième édition évoquée ici qui elle-même actualisait la première version. Il s'agit donc d'une bibliographie commentée de tous (toujours sic puisque manquent encore une partie des parutions "populaires") les livres de science-fiction parus au Royaume-Uni jusqu'en 1976 (inclus). On constatera que le niveau de commentaire est strictement minimal (du style "Interplanetary adventures") et qu'il reste encore des impasses au niveau des "mushroom publishers". Un effort a quand même été fait en matière d'exhaustivité et les index ont été musclés. Ce livre reste malgré tout d'un usage limité de nos jours.

Astro Race (CW).jpg

Note GHOR : 1 étoile

22/03/2019

_Eisenbahnartillerie_

Eisenbahnartillerie : Histoire de l'artillerie lourde sur voie ferrée allemande des origines à 1945 : Guy FRANCOIS : 2006 : Editions Histoire et Fortifications : ISBN-10 2-915767-08-4 : 96 pages : coûtait 25.00€ pour un tp majoritairement illustré en n&b, difficilement trouvable.

Eisenbahnartillerie.jpg

Cet ouvrage est donc consacré à l'artillerie allemande sur rail (que les pièces soient soit simplement transportées par wagon et mises en place ou qu'elles tirent à partir de la voie ferrée) durant les deux guerres mondiales. Ecrit par un spécialiste de l'ALVF, ce livre est divisé en deux parties (avant 1918 et après) et traite des divers matériels par calibre décroissant (du 80cm au 15cm). Le tout est profusément illustré de photos d'époque (à la qualité parfois limite). Même si le sujet est intéressant, on pourra trouver l'ensemble plutôt aride (car trop seulement descriptif) et regretter un manque de "hauteur" (sur la doctrine d'emploi, l'évolution ou les opérations). Au final un livre un peu décevant même si le sujet est totalement maîtrisé par l'auteur.

21/03/2019

_Theodore Sturgeon : Le plus qu'auteur_

Theodore Sturgeon : Le plus qu'auteur : Jérôme DIDELOT (rédacteur en chef) : 2018 : Forum Les Débats & ActuSF : ISBN-13 978-2-36629-956-4 : 98 pages (pas d'index ni bibliographie) : coûte 14.90€ pour un grand tp illustré en couleur et n&b disponible .

français,sturgeon,1 étoile

Theodore Sturgeon jouissant, comme PKD, d'une réputation flatteuse et durable en France, il était logique que le centenaire de sa naissance soit salué par la parution d'ouvrages lui étant consacrés. Il y a donc eu un numéro spécial de Bifrost et donc cet hybride entre livre et magazine (il semble que cela s'appelle un mook). Sous la houlette de gens un peu aux marges du genre (une traductrice et un rockeur audiovisuel), ce projet se veut un hommage à un auteur qui a marqué beaucoup de lecteurs francophones.

français,sturgeon,1 étoile

Le plus simple pour évoquer ce type d'ouvrage composite est sans doute d'en lister le contenu. Il débute donc par une interview de Noël Sturgeon (la fille de l'auteur) qui nous livre ses souvenirs de son père. On trouve ensuite plusieurs pages de fac-similés de divers documents (croquis, lettres écrites ou reçues par Sturgeon, projets...) issus des archives de l'auteur. Suit le "gros" morceau de l'ouvrage (20 pages) qui est en fait une reprise plus ou moins expurgée de la préface de Marianne Leconte au "Livre d'or" paru chez Presses Pocket. Ce texte précède une réminiscence de Thomas Monteleone sur sa rencontre avec Sturgeon (où ce dernier était nu), une interview de Philippe Hupp sur le festival de Metz (et accessoirement Sturgeon), une "analyse" (en trois pages !) de l'auteur comme "romancier de Star Trek", une interview du cinéaste Bertrand Tavernier qui a failli adapter Sturgeon (mais ne l'a pas fait), une interview avec deux réalisateurs (Christian de Challonge et Laurent Heynemann) qui eux ont vraiment adapté des textes de l'auteur pour la télévision. On trouve ensuite une autre "analyse" (une page !) à base d'extraits de l'émission Temps X; deux pages de couvertures US/GB sans grande logique, explications (par exemple que The Synthetic Man c'est Cristal qui songe) ni crédits; et un guide de lecture (sic) avec plusieurs intervenants (que du beau linge : universitaire, philosophe, déléguée artistique littéraire...). On termine par six citations.

français,sturgeon,1 étoile

Comme moi aussi j'ai une tendresse particulière pour Sturgeon, je vais réfréner ma méchanceté naturelle en disant qu'au final cet ouvrage est "gentillet". Tout d'abord, hormis celle de Leconte, les "analyses" sont d'une profondeur très limitée ou sont basées sur de vagues suppositions (avec par exemple des phrases du genre "il est donc fort possible qu'il ait lu du Sturgeon" page 90). Ensuite les interviews sont souvent plus centrées sur les interviewés et leur carrière que sur Sturgeon (la palme revenant à Tavernier) alors qu'il était sans doute possible de récupérer une interview de l'auteur lui-même (l'ISFDB en liste presque une quinzaine, y compris plusieurs en français). A cela s'ajoutent des choses anecdotiques, que ce soient les 3 pages de Monteleone pour nous expliquer qu'il a vu les c.... de Sturgeon ou les copies de courriers.

français,sturgeon,1 étoile

Tout cela nous donne un produit joliment fait et agréable à lire mais qui manque singulièrement de substance. Pour 14.90€, je connais nombre de numéros spéciaux de revues qui offrent un travail autrement plus sérieux et original qu'un vague collage de choses déjà lues ou strictement périphériques (au hasard, les deux tomes de Lucien Morareau sur l'aéronautique navale française en 1939-1940 chez Lela Presse à 14.50€ chacun). Quand on voit que le texte avec largement le plus de substance est celui extrait du LdO et la vacuité de certains des articles, on ne peut que penser que le résultat est bien plus un Magazine (un truc vite fait et distrayant à lire chez le coiffeur) qu'un bOOK. L'intention est louable mais l'auteur méritait sans doute mieux. Sinon, vous pouvez toujours (re)lire Sturgeon.

français,sturgeon,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (pour Sturgeon)

18/03/2019

_British Cruisers of the Victorian Era_

British Cruisers of the Victorian Era : Norman FRIEDMAN : 2012 : Naval Institute Press : ISBN-13 978-1-59114-068-9 : 353 pages (y compris index et annexes) : coûte 85.00USD pour un grand hc avec jaquette illustré en n&b, disponible chez l'éditeur.

British cruisers of the victorian era.jpg

Version américaine d'un livre initialement publié par Pen & Sword, cet ouvrage de Norman Friedman (un des spécialistes de la marine britannique) est donc consacré aux croiseurs (sous l'acceptation actuelle du terme) britanniques du XIXème siècle (il s'arrête un peu avant la 1GM). Il s'agit d'un beau livre à la fois largement illustré (et légendé) de grandes photos et de plans pleine page et plutôt dense (comme en témoignent les quarante pages de notes). Du coup la lecture se fait avec une certaine lenteur d'autant plus qu'il est assez lourd et que toutes les unités utilisées sont typiquement britanniques, cela va des dimensions aux nomenclatures des canons qui utilisent soit le poids de canon, celui des projectiles ou le diamètre en inches (d'où la différence à faire entre un canon de 6pdr et un de 6in). En tout cas un livre fort roboratif sur un sujet assez original.