Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2018

_Traveler of Worlds_

Traveler of Worlds : Conversation with Robert Silverberg : Alvaro ZINOS-AMARO (et Robert SILVERBERG) : 2016 : Fairwood Press : ISBN-13 978-1-933846-63-7 (la fiche ISFDB du titre) : 276 pages (pas d'index ni de bibliographie) : coûte 16.99 USD pour un tp non illustré, qui ne semble plus disponible chez l'éditeur.

anglais,silverberg,1 étoile

Paru chez Fairwood Press, une Small Press américaine spécialisée dans la SF (elle a Scholes, Lake ou Bishop à son catalogue), cet ouvrage fait partie d'une catégorie peu fréquente mais qui se rencontre parfois : les interviews-fleuve tellement longues qu'elles occupent un livre à elles seules. On pensera à celles de Dozois ou Heinlein qui sont basées sur le même principe. C'est donc ici Robert Silverberg, un des derniers monstres sacrés du genre encore en vie qui est interviewé par Alvaro Zinos-Amaro, un auteur américain né en Espagne avec lequel il a collaboré sur la série "Blue Shift". Silverberg, au cas où les lecteurs de ce blog l'ignoreraient, est donc l'un derniers géants du genre, un écrivain à la productivité légendaire qui a endossé tous les rôles possibles, de jeune écrivain prometteur à marque commerciale en passant par auteur sophistiqué et hack-writer sous pseudonyme. A ce titre, une littérature critique relativement abondante lui a été consacrée.

anglais,silverberg,1 étoile

Cette longue interview est donc basée sur des propos recueillis par Zinos-Amaro durant quatre week-ends de 2015 mais ce dernier s'appuie aussi sur sa grande connaissance de l'auteur dont il est fan depuis 1996. Après une introduction et une préface de Dozois, le livre est divisé en sept chapitres de longueur variable qui déroulent un thème plus ou moins large (avec par exemple des titres comme Librairies ou Potpourri) de façon plus ou moins structurée. Le format est hyper-classique avec systématiquement une question de Zinos-Amaro (plutôt courte) qui précède une réponse de Silverberg (nettement plus longue) et ainsi de suite au fil de la conversation. Une postface de Mme Silverberg (Karen Haber) conclut l'ouvrage qui ne propose ni index ni bibliographie.

anglais,silverberg,1 étoile

Tout d'abord, je me permets de signaler que je suis toujours sceptique vis à vis de ce type d'ouvrage. En ce qui me concerne, je suis à la recherche d'éléments pouvant me permettre de mieux appréhender un auteur et/ou d'éléments factuels relatifs à sa carrière en tant que membre de la communauté des acteurs du genre. Cela veut dire que de lire en détail comment Silverberg n'a pas payé un billet de train à Berlin en 2014  (c'est page 46) n'offre strictement aucun intérêt pour moi et représente juste une perte de mon temps. Comme une bonne partie du livre est de ce niveau de détail, y compris le quasi-obligatoire (pour des américains) travelogue, cela fait beaucoup de passages où je me suis ennuyé malgré les qualités de conteur de Silverberg qui transparaissent parfois.

anglais,silverberg,1 étoile

Comme en plus Silverberg (un peu comme Asimov) donne facilement dans une certaine prétention auto-satisfaite (bien méritée il est vrai), le ton employé par l'interviewé n'est parfois pas très sympathique ce qui d'ailleurs jure avec l'admiration de l'interviewer qui en fait de temps en temps des tonnes. Le tout n'est donc pas forcément très agréable à lire et est d'un niveau d'information "utile" (en tout cas pour moi) assez faible. Comme en plus l'ouvrage ne propose pas index et surtout ne présente aucune structure clairement lisible (chronologique par exemple), il est virtuellement impossible de l'utiliser comme support pour un quelconque travail de recherche à moins de relire l'intégralité des 200 pages pour espérer y retrouver une bribe d'information précise. Au final, on ne peut retirer de ce livre qu'une vague impression pointilliste de Silverberg, ce qui le réserve aux fans du personnage et non à ceux qui veulent approfondir leur analyse de ses écrits. Dommage.

anglais,silverberg,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile

Écrire un commentaire