Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2021

_The Role of Science Fiction_

The Role of Science Fiction : Asimov & Vonnegut A comparison : Stefan WEIßHAMPEL : 2008 (mais mon exemplaire est sans doute un POD) : Diplomica (série "Staatsexamensarbeit") : ISBN-13 978-3-8366-6006-8 (la fiche ISFDB du titre) : 102 pages (y compris bibliographie mais pas d'index) : semble coûter 38 Euros pour un tp sans jaquette (au format d'un petit A4) non illustré, disponible en ligne en cherchant (là par exemple).

anglais, 1 étoile

C'est un drôle d'ouvrage que nous avons là. J'avoue que je ne me souviens pas trop de comment je l'ai connu et comment me le suis procuré, il s'agit en effet (me semble-t-il) d'une thèse universitaire allemande mais écrite (ou traduite) en anglais (attention, il reste des petits bouts d'allemand dedans). D'après l'abstract, le projet de l'auteur et de montrer qu'Asimov et Vonnegut utilisent la science-fiction de façon différente dans leurs oeuvres. Pour être plus précis, il s'agit d'une étude qui ne porte que sur 4 romans (2 par auteur) : Foundation et Robots and Empire d'Asimov et The Sirens of Titan et Galápagos de Vonnegut.

anglais, 1 étoile

Le livre est organisé en 4 chapitres (+ une introduction et un "résumé" en français dans le texte) de taille variable qui abordent dans l'ordre : la définition de la science-fiction; ses principaux genres; certains thèmes précis (ici la religion et le destin) et enfin le postmodernisme. Une bibliographie en deux parties complète l'ensemble qui ne propose pas d'index.

anglais, 1 étoile

Même si certains points abordés ne sont pas dénués d'intérêt (comme par exemple l'histoire de la critique SF ou la présentation de Galápagos comme étant proche de la Hard Science), ce livre est quasiment une caricature tellement il donne une impression d'un travail bâclé. On dirait presque que Weißhampel s'est demandé quel sujet de thèse (ou d'un autre diplôme) il pouvait bien proposer puis qu'il à choisi la SF, pris aux hasard deux auteurs connus, lu deux livres (pris au hasard aussi avec deux "bouts" de l'ensemble Asimovien Robots-Fondation) de chacun ainsi qu'une (toute) petite dizaine d'ouvrages de référence (Rose, Roberts, Patrouch, Suvin, Palumbo et surtout Broderick, dont le Reading By Starlight devient Reading The Starlight dans tout le livre, mais bizarrement pas Schatt sur Vonnegut par exemple); tout cela pour produire la centaine de pages requise par le jury.

anglais,1 étoile

A la lecture, un tel manque de connaissance du genre par l'auteur est tout simplement affligeant, j'espère que ses examinateurs en savaient aussi peu que lui sur le sujet. Quand Weißhampel déploie toute une argumentation en se basant sur l'illustration de couverture de la première édition de Foundation (ce point est répété plusieurs fois) et qu'il nous montre et discute ce qui est en fait l'édition Bantam Spectra de 1991 (et encore, il s'agit sûrement d'une impression postérieure), c'est juste du foutage de gueule. Le reste est l'avenant, avec un vrai manque de culture science fictive et/ou de recherches personnelles (la bibliographie est assez parlante dans sa brièveté). Un discours qui en vient à conclure au bout de 100 pages que Asimov et Vonnegut et bien c'est pas pareil et qu'ils n'utilisent pas les instruments du genre pour dire la même chose est proche du zéro intellectuel. Comme quoi, il reste encore de la place pour n'importe quoi dans le vide intersidéral qu'est l'étude du genre.

anglais,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile (pour l'encre)

Écrire un commentaire