Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2012

_Fleuve Noir : 50 ans d'édition populaire_

Fleuve Noir : 50 ans d'édition populaire : Juliette RAABE : 1999 : Bibliothèque des littératures policières : ISBN-10 2-84331-046-6 : 191 pages (pas d'index ni de bibliographie) : coûtait 130 FF pour un TP illustré en N&B.

Fleuve noir 50 ans d'édition populaire.jpg

Cet ouvrage est chroniqué ici pour mémoire. En effet, il s'agit d'un dossier réalisé conjointement à une exposition organisée (fin 1999 - début 2000) par les bibliothèques de la ville de Paris. Cette exposition portait sur l'éditeur populaire Fleuve Noir. Cet éditeur ayant eu à son catalogue plusieurs collections de SF dont bien sûr la mythique "Anticipation", le contenu de cet ouvrage pourrait être susceptible d'intéresser les amateurs du genre même s'il est clairement axé sur le policier.

français

Hélas (pour l'amateur du genre), à la lecture, on ne peut que constater que la partie consacrée à la SF est minimale. Seules quelques pages de RCW traitent de la collection "Anticipation" et les interviews des auteurs liés au genre (Houssin, Pelot, Mazarin, Arnaud, Morris) sont soit anecdotiques (1 page pour les deux premiers) soit évoquent leur travail dans d'autres domaines. Comme l'analyse contextuelle ou économique n'est pas le fort de l'ouvrage, l'histoire du FNA reste encore à écrire (malgré le Douilly qui représente un petit pas dans cette direction).

français

Pas de note GHOR

19/03/2012

_La Science-Fiction entre Cassandre et Prométhée_

La Science-Fiction entre Cassandre et Prométhée : Françoise WILLMANN : 2010 : Presses Universitaires de Nancy : ISBN-13 978-2-8143-0030-9 : 169 pages (pas d'index) : coûte 12 Euros pour un TP non illustré disponible en neuf.

La science-fiction entre Cassandre et Prométhée.jpg

Cet ouvrage constitue le recueil des actes d'une journée d'étude interdisciplinaire consacrée à la SF organisée par divers organismes universitaires alsaciens. Il rassemble les écrits d'enseignants et de chercheurs français ou allemands dans des disciplines variées et s'inscrit clairement dans la lignée de ces comptes-rendus de colloques qui permettent à chacun des participants de remplir son quota obligatoire de publications.

L'imaginaire médical dans le fantastique et la SF.jpg

Outre une courte introduction qui présente les textes et leur objet, ce recueil comporte huit essais de taille variable (le plus court faisant dix pages, le plus long une trentaine). Les thèmes ou sujets abordés sont successivement les suivants : 1) l'argument de la "pente fatale" dans la SF (surtout au cinéma); 2) une étude comparée des séries de films Alien et Prédator; 3) le roman allemand L'essaim de Frank Schätzing; 4) le film Metropolis de Fritz Lang; 5) l'intelligence artificielle (surtout dans des textes allemands); 6) le Vril chez Bulwer-Lytton; 7) la créativité spécifique de la Speculative Fiction (SpF dabs le texte); 8) 1984 d'Orwell.  A noter l'absence d'index et de bibliographie générale (seuls certains essais en proposent une).

La race à venir (Marabout 1973).jpg

Même si l'initiative est louable, le résultat de cette tentative est conforme à celui habituellement atteint par ce type de publication opportuniste, c'est à dire assez mauvais. Quoi que puissent en penser des universitaires titrés, écrire sur un genre aussi infantile que la SF n'est pas un jeu d'enfant. L'ensemble des essais rassemblés montre globalement une méconnaissance du genre qui, pour la plupart des intervenants, semble se limiter à un petit nombre de films hollywoodiens (Matrix, Alien, Terminator). Cela en est à un tel point qu'il me semble que, sur les 170 pages de l'ouvrage, il n'est pas cité plus de dix auteurs de SF ou fait mention de plus de dix oeuvres appartenant au genre.

Aliens Le retour (JL 1986).jpg

A cette ignorance généralisée, s'ajoutent deux défauts reccurents typiques de ces aventures universitaires dans le caniveau populaire de la SF. Tout d'abord on a de superbes spécimens d'abus de jargon, ce qui nous vaut par exemple un essai comme celui de Jean-Max Noyer avec ses expressions inoubliables ("...leurs sémiotiques comme autant de chréodes narratives...", "entre déterritorialisation/reterritorialisation radicales") et son français grammaticalement original. On rencontre aussi tout au long du livre la stratégie bien au point de l'évitement ou du prétexte. Il s'agit ici de commencer son essai sur la SF et de basculer rapidement sur son domaine de compétence, en livrant au final un discours certes maîtrisé mais sans grand rapport avec le sujet de l'ouvrage (pour lequel le consommateur a quand même payé). On a donc ici droit à diverses dissertations sur les Rosicruciens, l'image des scientifiques dans la littérature, les aventures de Platon, les figures de rhétorique, l'histoire de l'informatique et ainsi de suite. Sans grand intérêt ni originalité au niveau de la réflexion sur le genre, méconnaissant totalement son sujet, riche d'informations sans rapport avec son thème, le seul point positif de cet ouvrage est probablement son prix modique.

1984 (Penguin 1971).jpg

Note GHOR : 0 étoile 

15/02/2012

_SF Horizons_

SF Horizons : Brian ALDISS & Harry HARRISON : 1975 (pour ce volume) : Arno Press : ISBN-10 0-405-06270-2 (notez que cet ISBN semble être utilisé pour un ensemble de titres) : 64+64 pages : coûtait quelques USD pour un HC sans jaquette.

Science fiction horizons.jpg

Cet ouvrage a été publié par Arno Press dans sa collection "Science Fiction", un ensemble de livres à la présentation standardisée qui comprenait des textes de fiction et des ouvrages de référence et dont le contenu semble avoir été extrait de la bibliothèque de Robert Reginald, le pilote de ce projet. Dans ce cadre, ce volume est consacré à la reprise des deux seuls numéros de SF Horizons. Ce fanzine a vécu sa brève existence en 1964 et 1965 sous la houlette des déjà célèbres Brian Aldiss et Harry Harrison. D'une façon assez logique, son focus principal était la critique littéraire et son aire géographique limitée à la Grande-Bretagne.

New worlds 46.jpg

Ce volume contient successivement les reproductions du Numéro 1 (1964) et du numéro 2 (1965) du fanzine éponyme. On y retrouve dans les deux magazines les plumes des éditeurs mais aussi celles de James Blish et C. Lewis, en un mot le gratin de la critique SF du Royaume-Uni des années 60. Chaque numéro comporte un petit nombre d'articles de fond (Aldiss sur The legion of Time ou l'état de la SF britannique, Doherty sur le langage dans le genre, Blish sur les ouvrages de référence SF, etc.), quelques interviews (Amis Burroughs) et diverses pièces plus courtes (Biamonti sur la SF italienne), parfois même de simple fillers qui font penser à la "Thog Masterclass" de Langford. On trouve aussi quelques illustrations en N&B mais pas de matériel supplémentaire en dehors des deux numéros (donc pas d'index ni d'éléments de contextualisation).

The legion of time (FP 1952).jpg

En fait, malgré le côté relativement "consanguin" de l'ensemble (s'agissant là de l'oeuvre d'une petite coterie qui se connaissait très bien, on se souviendra par exemple que Biamonti a livré une bibliographie de Harrison), le résultat est d'une tenue qui a plutôt bien résisté au temps. Essentiellement portée par les textes d'Aldiss, la réflexion menée dans les pages du fanzine reste d'actualité pour qui s'intéresse à l'histoire du genre et n'est pas dépourvue d'un certain piquant (comme la partie consacrée à Donald Malcolm et Lan Wright) assez courant dans la critique de SF britannique.

The detached retina.jpg

Même si l'ambition de ce fanzine était clairement littéraire puisque l'on avait déjà droit à l'époque aux habituelles cautions venues du Mainstream (K. Amis, William Burroughs), on a du mal à comprendre les raisons qui peuvent justifier de le reproduire dix ans après et sous format relié "luxe". Une partie des articles étant dispensable (comme les fillers ou le poème de C. S. Lewis publié dans le numéro 2) et le reste ayant parfois été réédité, cet ouvrage n'offre finalement pas grand intérêt, si ce n'est dans l'amélioration de la conservation offerte par un format plus durable.

anglais,2 étoiles

Note GHOR : 1 étoile

21/01/2012

_The Science Fiction and Fantasy readers' advisory_

The Science Fiction and Fantasy readers' advisory : The librarian's guide to cyborgs, aliens, and sorcerers : Derek M. BUKER : 2002 : American Library Association (série "ALA Reader's Advisory") : ISBN-10 0-8389-0831-4 : xv+230 pages : coûtait une quarantaine d'USD pour un TP non illustré.

The SF&F Readers' Advisory.jpg

Voici encore un ouvrage assez typiquement anglo-saxon. Comme l'indique clairement son sous-titre et son éditeur, cet ouvrage est un pur produit de la "filière" des bibliothèques américaines. Il existe en effet de nombreux ouvrages à destination des bibliothécaires, ouvrages qui ont pour objet de permettre à ces derniers de répondre aux mieux aux attentes des usagers ("patrons" en VO). Ecrit par un membre de la profession, ce livre est donc destiné aux bibliothécaires néophytes es-SF en leur permettant de "cibler" quelques titres à conseiller après questionnement de l'emprunteur.

Reader's guide to 20th century sf.jpg

Après une introduction qui explique l'objectif du livre, celui-ci se poursuit par un amusant (mais facile) quiz en vingt questions sur le genre qui ouvre sur les "classiques" de la SF : les trois auteurs incontournables (Asimov, Clarke & Heinlein) et une demi-douzaine d'oeuvres majeures. Ensuite le livre se divise en 32 sections (ventilées entre SF puis Fantasy) qui abordent chacune un thème (réalité virtuelle, fins du monde) ou un sous-genre (Sword & Sorcery, Space Opera). Ces chapitres sont brièvement introduits et sont ensuite constitués d'un certain nombre (de cinq à dix) de notules d'une dizaine de lignes. A noter que certains chapitres copieux sont alors sub-divisés en unités plus petites (les planètes du système solaire, les diverses séries télévisées). Ils sont terminés par une liste de titres supplémentaires et les choix de l'auteur. L'ouvrage propose deux appendices : une liste des gagnants des principaux prix et un index complet (par titre et par auteur).

Battlefield Earth (New Era).jpg

Je dois avouer que les premières pages de ce livre m'ont plutôt inquiété. En effet, voir figurer dans les cinq "Classiques de la Science Fiction" choisis par l'auteur un titre mineur (même s'il a été adapté au cinéma) comme Invasion of the body snatchers de Finney ou pire un navet comme Battlefield Earth de Hubbard, m'a désagréablement surpris (même s'ils sont accompagnés de Fahrenheit 451, Dune et Ringworld). Recommander de tels titres à des lecteurs novices n'est pas, à mon sens, présenter la SF sous son meilleur jour et risque de détourner des lecteurs potentiels du genre.

Ringworld (Sphere 1981).jpg

Heureusement, la qualité des choix de Buker s'améliore par la suite et l'ensemble représente un mix de valeurs établies et de titres plus confidentiels. Par exemple et pour les livres concernant la planète Mars, l'auteur propose cinq ouvrages : deux incontournables (Red Mars et ses suites par KSR, Mars de Bova), deux titres moins connus (Climbing Olympus de K. J. Anderson et Moving Mars de Bear) et un hors sujet (AMHA), Stranger in a strange land de Heinlein. Malgré une partie consacrée à la Fantasy plutôt alambiquée et peu claire dans son découpage (mais la taxonomie de ce genre est un problème récurrent) et un certain nombre de choix pour le moins surprenants (sans grand rapport avec le thème abordé ou d'une qualité médiocre), on se trouve là face à un ouvrage qui remplit correctement son contrat de proposer des pistes de lectures "clés en main", même si tout cela a déjà été lu de nombreuses fois sous d'autres plumes (cf. la série "What Do I Read Next").

Climbing Olympus (Warner 1994).jpg

Note GHOR : 1 étoile (pour les non bibliothécaires)

28/12/2011

_Anthopology 101_

Anthopology 101 : Reflections, inspections and dissections of SF anthologies : Bud Webster : 2010 : The Merry Blacksmith Press : ISBN-13 978-14535-003-2 : 328 pages (y compris index) : coûte 20 USD pour un TP non illustré, probablement disponible chez l'éditeur (www.merryblacksmith.com). 

Anthopology 101.jpg

 Malgré le fait que les anthologies (qu'elles soient originales ou constituées de reprises) constituent un des éléments centraux du genre, leur étude a toujours été un domaine relativement peu exploré. En effet, il existe très peu d'outils bibliographiques spécifiques (si l'on excepte le désastreux Science fiction story index 1950-1968 de Siemon) et encore moins d'analyses critiques et historiques de leur contenu. C'est donc ce manque que Bud Webster (auteur d'un petit nombre de nouvelles parues principalement dans Analog) a entrepris de combler dans cet ouvrage.

3 from out there (Fawcett 1959).jpg

Pour ce faire, il a donc rassemblé dans ce recueil une partie des chroniques de sa série "Anthopology 101" parues initialement dans le SFWA Bulletin (l'organe de la principale association d'auteurs de SF&F). Composé d'une vingtaine de ces essais d'une dizaine de pages chacun (sauf celui sur Conklin qui est nettement plus long), cet ouvrage suit un canevas relativement standardisé. Pour chaque thème choisi, qu'il soit une série d'anthologies (les Star de Pohl), un anthologiste (Harrison ou Moskowitz), un éditeur (Ace), l'auteur nous explique la genèse des livres étudiés, les situe dans le contexte SF et culturel de l'époque, en détaille le contenu et en donne une évaluation critique. Une liste de titres "de base" et un index clôturent le recueil.

Star 1 (Ballantine 1972).jpg

En s'attaquant à un sujet aussi peu défriché, l'auteur fait oeuvre de pionnier. Pourtant la place importante des anthologies comme points d'entrée dans le genre n'est plus à démontrer (on pensera à l'influence majeure de la GASF en France). C'est donc à l'analyse d'un facteur majeur de l'histoire de la SF que nous convie Webster. Son discours est d'autant plus intéressant qu'il est appuyé par des recherches poussées (souvent auprès des anthologistes eux-mêmes) dont les résultats sont parfaitement restituées et clairement placés dans le contexte historique.

anglais,2 étoiles

D'une lecture agréable, d'une grande érudition et parfois très riche en détails inédits, on pourra quand même reprocher à cet ouvrage un certain nombre de points gênants. Tout d'abord, la structure de parution initiale des essais (sous forme d'une rubrique régulière dans un magazine) fait qu'il arrive que l'auteur se répète souvent d'un texte à l'autre (comme quand il nous raconte sa découverte de ses premières anthologies SF dans les rayons d'une bibliothèque). Ensuite, l'abus de notes humoristiques de bas de page et le ton parfois un peu trop léger peuvent parfois irriter. Quoi qu'il en soit, ce recueil est un premier pas (même si Ashley le recoupe un peu dans ses derniers volumes consacrés aux magazines) dans l'exploration d'un pan de l'histoire du genre resté encore peu étudié. A ce titre, il appelle d'autres travaux peut-être plus construits.

anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles