Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2010

_Science Fiction at large_

Science Fiction at large : Peter NICHOLLS (editor) : 1976 : Gollancz : ISBN-10 0575-02178-0 : 224 pages (pas d'index ni de bibliographies) : coûtait 6 GBP pour un HC non illustré avec jaquette.

Science fiction at large.jpg

Rassemblé par le célèbre Peter Nicholls (un des hommes derrière la SF encyclopedia), cet ouvrage publié par Gollancz (d'où sa jaquette jaune caractéristique) rassemble les textes de conférences données en 1975 dans un institut d'art contemporain Londonien. Son thème était l'interface entre la SF et la réalité et les intervenants étaient soit écrivains de SF (Le Guin, Brunner, Sheckley, Dick) soit chercheurs (Toffler étant le plus connu). A noter que cet ouvrage semble avoir été réédité deux ans plus tard sous le titre de Explorations of the Marvellous.

Dimension of miracles (Panther 1977).jpg

Après une courte introduction de Nicholls, ce recueil rassemble onze textes de longueur très variable (de cinq à trente pages) qui suivent généralement un canevas commun, à savoir parler de SF et d'autre chose (histoire, science, modes de pensée, etc.). Chacun d'entre eux bénéficie d'une courte présentation de son auteur par Nicholls. Il faut remarquer que le texte de PKD est le seul à ne pas avoir été présenté à cette conférence puisque celui-ci n'avait, à l'époque, pas pu se rendre à Londres. L'ouvrage ne comporte ni index ni bibliographie (pas de notes non plus) ce qui correspond à la stricte retranscription de discours oraux.

Ubik (JL 1975).jpg

On peut être assez facilement trompé par cet ouvrage. En effet, les interventions des personnes extérieures au genre sont clairement un ton en dessous et font généralement preuve d'une grande méconnaissance de celui-ci (y compris celle de Garner). Quand aux textes signés par des auteurs de SF, il faut savoir que la plupart ont été repris un certain nombre de fois ce qui peut donner une fausse impression de manque d'originalité pour qui lirait ce livre de nos jours.

On SF.jpg

Les textes de Disch (The embarrassments of science fiction) ou de Le Guin (Science fiction and Ms. Brown) sont par exemple des documents très connus et souvent discutés dans les ouvrages traitant du genre. Ceci donne donc une sensation particulière lors de la lecture de cet assemblage de textes soit  plutôt insignifiants soit presque "canoniques". Au final un ouvrage assez déséquilibré et dont certains textes auraient gagnés à être travaillés lors du passage du statut de discours à celui d'essai.

L'oeil du héron (PC 1983).jpg

Note GHOR : 2 étoiles

04/11/2010

_Science fiction dialogues_

Science fiction dialogues : Gary WOLFE (editor) : 1982 : Academy Chicago : ISBN-10 0-89733-067-6 : vii+227 pages (pas d'index) : coûtait 9 USD pour un TP non illustré.

Science fiction dialogues.jpg

Rassemblé par le célèbre critique Gary Wolfe (à bien sûr ne pas confondre ave l'écrivain homonyme) cet ouvrage a été publié sous les auspices de la SFRA, une organisation académique consacrée au genre. Il s'agit d'un de ces volumes qui sont apparus au début de la période où la SF a commencé à être un domaine légitime pour des papiers universitaires et dans lequel on retrouvait souvent les mêmes plumes (écrivains comme Aldiss ou Budrys, professeurs ou critiques).

Siva (Denoel 1981).jpg

Cet ouvrage est constitué d'une vingtaine d'essais de taille variable qui sont présentés comme inédits même si certains correspondent à des conférences données par la SFRA. Ces textes sont regroupés en sept parties comprenant un nombre variable d'essais : 1) "Historical Questions" (Aldiss sur Frankenstein); "Primary sources in SF" (Stapledon, Wells, Gold, Budrys); "Approaches to Hard SF" (Hassler sur Clement, Remington sur Ringworld), "SF&F and the history of ideas" (textes sur Dick, Piecy & Gardner); "Feminism & SF" (un essai sur Russ); "The Pilgrim award" (remis à Moskowitz qui évoque le pionnier Bailey) et enfin "Resources" (plusieurs courtes annexes sur la scène internationale ou les ouvrages de référence par Tymn). A noter l'absence d'index.

Pilgrims through space and time.jpg

D'une façon assez logique au vu de la qualité des intervenants (la plupart ont ou auront à leur actif d'autres publications de ce type), l'ouvrage est de bonne tenue et présente une bonne sélection des sujets dont on peut débattre au sein du genre et de la vitalité du discours autour de celui-ci. On remarquera que, comme d'habitude, les écrits des professionnels du domaine sont plus vivants que ceux des gens plus versés dans la théorie.

Hard landing (Questar 1993).jpg

Il est aussi plutôt agréable de voir aborder dans un ouvrage d'orientation universitaire un certain nombre d'auteurs (Clement, Niven) ou de textes (VALIS) qui sortent un peu de la litanie habituelle des candidats respectables, même si, ici aussi, on va retrouver des valeurs sûres (Russ, Wells, Piercy). A noter que les annexes, de part leur relative technicité et même si elles sont d'un format connu (on les dirait tirés de Locus ou Extrapolation), seront sans doutes plus utiles aux spécialistes qu'aux néophytes.

Ocean on top (Sphere 1976).jpg

Note GHOR : 2 étoiles 

15/10/2010

_Science fiction and the universe of knowledge : The structure of an aesthetic form_

Science fiction and the universe of knowledge : The structure of an aesthetic form : Antony CROGHAN : 1981 : Coburgh Publications : pas d'ISBN : 47 pages (pas d'index) : coûtait 50p pour un petit pamphlet type fanzine non illustré, format A5 avec agrafage central.

Science fiction and the universe of knowledge.jpg

Il a toujours existé des tentatives d'apporter une réponse globale à la problématique de la classification de la SF et de son paratexte. En effet, des systèmes comme la classification DEWEY (par exemple) sont relativement inefficaces face à un genre, un concept qui leur est étranger. Du coup, on trouve fréquemment des outils plus ou moins généraux visant à cartographier le genre. C'est à cette tâche que s'est attelé Antony Croghan (un expert es-classification si l'on doit en croire sa bibliographie) dans ce petit fascicule.

Les robots (JL 2002).jpg

L'ouvrage débute par un survol de la SF et des genres qui lui sont associés (Fantasy, Comics mais aussi Science Fantasy voire Speculative Fiction). Suit le détail de la classification proposée par Croghan, un mélange alphanumérique visant à identifier les oeuvres (de fiction ou non) et leurs thèmes, ce qui donnerait des chaînes de caractères du type "Z39AS3RSLMR" pour un texte sur la narration dans les textes d'Asimov sur les robots. La dernière partie propose un résumé des diverses catégories ainsi qu'une liste d'oeuvres classifiés suivant ce système. L'ouvrage n'offre pas d'index.

The robots of dawn (Del Rey).jpg

Pour tout dire, cet ouvrage donne l'impression d'être soit une fumisterie soit une construction tellement brillante qu'elle en est incompréhensible. Par charité pour l'auteur, je préfèrerais que la deuxième hypothèse soit la bonne mais j'ai bien peur que l'on soit ici face à une théorie aussi délirante que celle des 42210 univers de la SF de Bouchard.

Les 42210 univers de la science-fiction.jpg

Sans queue ni tête et strictement incompréhensible malgré les exemples proposés dont je n'ai retenu que le fait que Asimov c'est Z39AS, sa fiction Z39AS9 (sans plus détails) et que les ouvrages sur lui sont par exemple cotés Z39AS3L (celui de Goble) ou Z39AS3K (la bibliographie de Miller), ce livre est parfaitement représentatif de ces systèmes globaux auto publiés qui visent à une exhaustivité inatteignable. Un superbe ratage.

Asimov analyzed.jpg

Note GHOR : 0 étoile

11/10/2010

_Science Fiction : A reader's checklist and reference guide_

Science Fiction : A reader's checklist and reference guide : Anonyme : 1999 (?) : CheckerBee (série "CheckerBee checklist") : ISBN-10 1-58598-004-8 : 95 pages (y compris index) : coûtait 5 USD pour un PB illustré.

Science fiction (checkerbee).jpg

C'est un drôle de titre que voilà. Faisant partie d'une collection consacrée soit à des auteurs (de V. C. Andrews à Daniele Steel) ou à des genres (des livres d'images pour enfants à la SF), il s'agit, comme l'indique le mode d'emploi inclus, du croisement entre un guide de référence et une liste de lecture. Il permet de découvrir de nouveaux livres et de garder la trace de ses lectures par un système alliant les cases à cocher ("à lire"), les notes (des étoiles ^_^) et des champs à remplir (date de lecture, commentaire).

Barrayar (Baen 1991).jpg

L'ouvrage commence par plusieurs chapitres d'introduction au genre qui abordent successivement (et très brièvement) son histoire et ses divers sous-genres. Suit ensuite le coeur du livre, à savoir une liste de 50 titres classés par ordre alphabétique d'auteur (de Starfarers de Anderson à Fool's war de Zettel). Pour chacun sont données des informations (bibliographiques ou typologiques), un court (une centaine de mots) résumé, diverses choses (prix reçus, appréciations, existence d'un film, etc.) et un espace est laissé au lecteur pour y entrer ses propres données. Le chapitre suivant ("About the authors") est une liste des auteurs qui leur consacre une demi-douzaine de lignes chacun. Il est suivi par l'évocation des principaux prix (sans liste de lauréats) et un essai sur le cinéma de SF en quatre pages. Deux index (chronologique et par sous-genre) clôturent l'ouvrage qui est illustré de petits dessins style "clipart" en couleurs.

Starfarers (Tor 1999).jpg

Il m'est très difficile de comprendre à quoi peut bien servir dans la pratique un tel livre. Dans le domaine strictement bibliographique, la partie ouvrage de référence est plutôt exempte d'erreurs et offre un panel suffisamment complet du genre pour permettre d'en appréhender l'étendue puisque l'on passe des cautions littéraires (Orwell, Huxley) au pur divertissement (Friedman, Zahn) en passant par les auteurs "d'amateurs" (Bester, Brin) et les fabricants de best-sellers (Chrichton, Sagan). Cette partie là est donc certes correcte mais souffre d'un côté extrêmement lapidaire (il y a finalement très peu à lire dans ce livre) et de certains choix pour le moins originaux pour un best-of (Bova, Turtledove). Ne parlons pas de l'idée un peu saugrenue de lister des éditions hors de prix (le Slan en version Arkham House, l'EO de Dune) ou peu simples à trouver (l'édition 1949 de 1984, l'intégrale de Ellison chez Nemo Press).

The guns of the south (Del Rey 1993).jpg

Ce qui me pose problème est la partie "liste de lecture". Déjà que le fait d'écrire sur un livre a tendance à me hérisser le poil, j'avoue que je vois mal un nouvel entrant dans le genre utiliser un tel support pour enregistrer ses expériences de lecture. Outre le fait qu'il est structurellement limité à ces 50 ouvrages (même s'il offre royalement une page de notes libres à la fin), on pourrait penser que le fichier Excel, le site de lecteurs (style Goodreads) ou même le blog soient les moyens naturellement utilisés à cet effet. Du coup, la question de savoir qui va se servir de cet ouvrage reste posée.

Contact (Legend 1989).jpg

Note GHOR : 1 étoile

04/10/2010

_Vance space_

Vance space : Michael ANDRE-DRIUSSI : 1997 : Sirius Fiction : pas d'ISBN : 52 pages : coûte quelques USD pour un fascicule typé "fanzine" format A5 avec agrafage central, peu simple à trouver.

VNCSPC1997.jpg

Cet ouvrage a été écrit par Michael Andre-Driussi, un spécialiste de l'oeuvre de Gene Wolfe (on lui doit entre autres un lexique complet de la série Urth). Il s'agit d'un titre qui est un peu aux marges de ceux normalement couverts par ce blog puisque son sous-titre à rallonge est "A rough guide to the planets of Alastor cluster, the Gaean Reach, the Oikumene, & other exotic sectors from the science fiction of Jack Vance" ce qui indique bien que l'on est face à un des ces guides consacrés à certains univers fictionnels comme il en existe un certain nombre (par exemple sur Niven, Foster ou les Smith).

La machine à tuer (OPTA 1969).jpg

Il s'agit donc d'une sorte de guide touristique des mondes SF (et pas Fantasy) imaginés par Jack Vance. Ce volume prend la forme d'un dictionnaire des diverses planètes sur lesquelles se déroulent les romans et nouvelles de l'auteur, de la série des Princes Démons aux Alastor en passant par des standalones comme The moon moth ou Emphyrio. Par ordre alphabétique, de Aerlith (The Dragon masters) à Zeck (Wyst : Alastor 1716), Andre-Driussi recense toutes les informations données par l'auteur sur ces planètes, qu'elles soient géopgraphiques, politiques ou culturelles. Une chronologie de cet univers termine l'ouvrage qui comporte aussi une bibliographie secondaire et une carte stellaire centrale.

Emphyrio (PP 1986).jpg

On est là dans le domaine de l'hommage (ou de la passion pure) plus que dans celui de l'analyse ou la réflexion. Il est donc difficile d'avoir un avis raisonné sur cet ouvrage. Sans doute est-ce un régal pour les experts es-Vance (chose que je ne suis pas même si j'ai dû lire presque toute sa production) mais le simple amateur ne trouvera pas grand intérêt à cette suite d'informations auxquelles il manque clairement une mise en perspective.

The dragon masters (Ace Double 16640 1972).jpg

Connaissant la luxuriante imagination de l'auteur, il y avait sans doute matière à faire un véritable guide de ses mondes imaginaires. Il est clair qu'une telle entreprise demandera nettement plus de  travail que cette recension, certes sympathique, mais absolument brute (aucun commentaire autre que ceux de Vance) et qui manque visiblement d'une certaine organisation dans sa présentation (chaque entrée est presque structurée d'une façon différente). Même si c'est là un travail d'amateur, il n'apporte au final pas grand chose et c'est dommage parce que le concept est séduisant.

Les baladins de la planète géante (Le Masque 1981).jpg

Note GHOR : 1 étoile