Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2010

_The international science fiction yearbook 1979_

The international science fiction yearbook 1979 : Colin LESTER (editor) : 1978 : Pierrot Publishing : ISBN-10 0905310-16-0 : 394 pages (pas d'index) : coûtait 3 GBP pour un TP pas très solide mais illustré en N&B, qui se trouve aisément d'occase, il semble qu'il existe une version HC américaine chez Quick Fox.

The international sf yearbook.jpg

A peu près en même temps que les débuts de la série L'année de la Science-fiction (en VF), l'idée d'un projet assez similaire a fait son chemin jusqu'à une concrétisation en Anglo-Saxonnie. Se basant sur le principe des "Yearbooks" (dans le domaine sportif par exemple), il s'agissait, en gros, d'offrir aux amateurs une sorte de récapitulatif annuel de l'état du genre. Sous la direction de Colin Lester (qui semble avoir été plus actif dans le milieu musical) et entouré d'une multitude de contributeurs de tous les coins du monde (de Mike Ashley à Eric Vial), ce volume se voulait avoir une couverture véritablement internationale. Il semble bien que ce livre qui couvrait les années 1978-79 n'ait jamais eu de descendance pour les suivantes.

L'année 1977-1978 de la SF et du Fantastique.jpg

Après une préface (non signée), cet ouvrage se divise en vingt-neuf sections. Elles couvrent l'ensemble des domaines constituant la SF, allant des nécrologies de l'année aux éditeurs et traducteurs en passant par les conventions, les prix décernés, les anthologies, les pseudonymes, les librairies ou bibliothèques. Elles sont structurées de façon identique, à savoir une introduction (toujours non signée mais visiblement pas de la main de Lester) suivie d'une suite de données relatives au domaine concerné. Classées par ordre alphabétique et numérotées (6Poa = Presses Pocket), ces entrées sont elles-mêmes divisées en une certain nombre de rubriques numérotées. Par exemple, pour un éditeur, on va trouver 15 items (pas toujours remplis) allant du nom et de l'adresse à la personne qui lit les manuscrits de SF en passant par les typologies de contrats employés. Ne possédant pas d'index (mais une liste d'errata), l'ouvrage est parsemé d'illustrations en N&B format vignette (couvertures, cartoons, fillers...).

Au-delà du néant (PP 2T1978).jpg

Cet ouvrage est l'archétype de la bonne idée tuée par une trop grande ambition initiale. En effet, non seulement le concept est bon (il durera six ans en Français et il me semble qu'il a existé en Allemand) mais la quantité d'information fournie est proprement incroyable puisque l'on trouve tout dans cet ouvrage, des coordonnées d'un magazine de SF Hongrois au contenu de la bibliothèque universitaire du Nebraska, en passant par le fait que Philippe Curval s'appelle vraiment Philippe Troche.

Cette chère humanité (RL 1978).jpg

Hélas, le tout est à peu près inexploitable, par faute d'une organisation physique du texte trop dense (sur deux colonnes sans aucune aération), d'une reliure autodestructrice (un comble pour un ouvrage de référence que l'on peut penser être appelé à être souvent manié), de l'absence d'index couplée avec un classement abscons et d'illustrations non sans intérêt (on y trouve même des FNA ou des choses sans grand rapport avec l'année 1978) mais indignes du dernier de fanzines tirés sur la photocopieuse du bureau (je sais, j'en ai moi même commis). C'est typiquement un projet qui aurait pu (et dû) se bonifier au cours des ans en gagnant en qualité ou en lisibilité par l'intermédiaire du feedback des lecteurs. Hélas, celui-ci n'en aura pas le temps.

Le cycle des algoans (FN 1977).jpg

Note GHOR : 1 étoile

23/02/2010

_The illustrated book of science fiction lists_

The illustrated book of science fiction lists : Mike ASHLEY : 1982 : Virgin Books : ISBN-10 0-907080-45-6 : 190 pages (pas d'index) : coûtait 3 GBP pour un gros poche illustré en N&B.

The illustrated book of sf lists.jpg

Hasard de la synchronicité ou air du temps, il est en tout cas étonnant de voir que sont parus à un an d'intervalle deux ouvrages britanniques extrêmement semblables dans leur projet. Au début des années 80 sont donc sortis deux ouvrages constitués uniquement de listes en rapport avec la SF (et la Fantasy comme le voulait l'époque qui ne séparait guère les deux genres). Chronologiquement le premier, nous devons celui-ci à Mike ASHLEY, l'autre (The complete book of science fiction and fantasy lists) ayant été écrit par Jakubowski et Edwards.

The complete book of sf & f lists.jpg

Le livre de Ashley est donc constitué d'un ensemble de listes largement commentées et illustrées en N&B (photos d'auteurs ou tirées de films, couvertures d'ouvrages, reproduction d'illustrations intérieures). Il est divisé en quatre sections (chose qu'il faut d'ailleurs deviner vu l'absence de sommaire). La première est consacrée aux listes permettant de cerner le champ du genre. On y trouvera (par exemple) 10 définitions de la SF, les listes de meilleurs textes suivant leur format, les textes importants sur tel ou tel thème (cinq romans sur l'immortalité, la guerre nucléaire, les autres dimensions...). La deuxième rassemble des "best-of" personnels divers et variés (les 9 personnages favoris de De Camp, les 10 couvertures de magazines préférées de Di Fate...). La troisième se consacre aux records en tous genres (plus longue saga, plus court titre, plus long titre...) et la quatrième rassemble les listes inclassables (auteurs s'étant suicidés, ayant joué dans des films...). L'ouvrage ne comporte pas d'index.

Rivers of time (Baen 1993).jpg

D'un ton plus sérieux que le Jakubowski & Edwards, ce livre est très plaisant à lire. Il peut parfois fournir des informations peu connues (du type liste de textes commencés par tel auteur et repris par tel autre ou liste de pseudonymes) dont l'exactitude est garantie par les connaissances immenses de Ashley. Il peut aussi servir de guide de lecteurs avec ses nombreux best-of et ses listes de texte primés.

Analog 1969-12.jpg

Le gros point négatif (d'ailleurs partagé part l'autre livre du même type) est l'absence totale de possibilité d'utilisation pratique de cet ouvrage. N'offrant pas d'index ni même de table des matières, il est extrêmement coûteux en temps voire à peu près impossible d'y retrouver une information qui s'y trouve. Pour avoir été confronté à ce phénomène, je dois dire que c'est fort frustrant de se rappeler avoir lu une chose dans ce livre et devoir le parcourir en entier pour la retrouver. Tout cela est bien dommage et montre bien l'intérêt d'ouvrages comme le Justice (Science fiction master index of names) même si, hélas il ne couvre pas cette oeuvre.

Analog 1975-05.jpg

Note GHOR : 2 étoiles

17/02/2010

_How to write science fiction_

How to write science fiction : Bob SHAW : 1993 : Allison & Busby : ISBN-10 0-74900-135-6 : 158 pages (pas d'annexes) : coûtait 7 GBP pour un TP non illustré qui se trouve parfois d'occase.

How to write science fiction.jpg

Cet ouvrage fait partie de la catégorie relativement fournie des guides d'écriture à destination des aspirants écrivains (anglo-saxons). Il s'agit d'une véritable niche éditoriale qui se subdivise en guides plus ou moins spécialisés sur tel ou tel genre ou sur telle ou telle facette du métier d'écrivain. Pour la SF, il en existe plusieurs dont au moins un (le Card) a été traduit en VF chez Bragelonne.

How to write science fiction and fantasy.jpg

En matière de structure, ce court ouvrage est divisé en neuf chapitres d'une quinzaine de pages chacun. Il commence par des généralités sur le métier d'écrivain, enchaîne sur la définition de la SF, passe trois chapitres sur des points techniques généraux (intrigue, personnages, choix d'une titre) et trois sur les éléments propres au genre (utilisation de la science, création de planètes, thèmes récurrents). Il se conclut par la mise sur le marché du produit fini. A noter une des originalités de cet ouvrage : l'inclusion de la célèbre nouvelle Light of other days (de la série "Slow glass") qui sert de support pratique aux divers points développés par Shaw.

FI 205.jpg

N'étant pas écrivain de SF (ni même aspirant écrivain), je ne suis pas le mieux placé pour donner un avis motivé sur la qualité des conseils prodigués par l'auteur (qui s'enorgueillit d'avoir vendu tout ce qu'il a écrit). Je peux juste brièvement dire que la lecture, comme souvent avec Shaw, est un moment plutôt agréable avec un humour permanent et la présence constante d'une excellente connaissance du genre. L'ouvrage étant assez aéré, il se lit suffisamment vite et avec plaisir même pour le simple amateur de SF que je suis.

Les yeux du temps (LDP 1978).jpg

Note GHOR : 2 étoiles

29/01/2010

_Hier, l'an 2000_

Hier, l'an 2000 : L'illustration de science-fiction des années 30 : Jacques SADOUL : 1973 : Denoël (collection "Redécouvertes") : pas d'ISBN : 175 pages (pas d'index ni de bibliographie) : coûtait (semble t-il) 69 FRF pour un HC d'illustrations grand format avec jaquette qui se trouve parfois d'occase.

Hier l'an 2000.jpg

Cet ouvrage se situe aux limites de ceux que j'évoque dans cet espace. En effet, il s'agit plus d'un livre d'illustrations (un "beau livre" ou un "coffee-table book") que d'un ouvrage de référence au sens habituel (une source d'information sur un domaine). Malgré tout, on peut considérer que ce recueil de couvertures et d'illustrations intérieures des pulps des années 30 (et aussi de périodes plus tardives malgré le sous titre de l'ouvrage) peut apporter des données intéressantes. 

Fantastic Novels 1948-09.jpg

Basé sur la collection de pulps de Sadoul (qui l'avait d'ailleurs rachetée à un autre collectionneur) et préfacé par Van Vogt (ce qui est assez logique au vu des liens professionnels unissant les deux hommes) ce livre est divisé en huit chapitres. Chacun d'eux correspond à un des thèmes ou une des icônes standards de la SF (Robots, Vaisseaux, Villes, Alien...) et offre, après une courte introduction (une page écrite gros), une série d'illustrations sur ce sujet. Sadoul mêle illustrations intérieures et couvertures généralement en N&B (il y a quelques pages en couleur). Chacune d'entre elles est légendée (souvent par un résumé du texte qui l'a inspirée), datée et attribuée. L'ouvrage comprend aussi un index commenté des principaux magazines et un court appendice astronomique.

Startling stories 1953-02.jpg

La partie référence étant donc réduite à la portion congrue, c'est un livre qu'il faut simplement feuilleter en se laissant emporter par les superbes images présentées en souriant aux intrigues naïves qu'elles illustrent. Une promenade agréable et bien réalisée dans l'univers des pulps de SF à laquelle on ne pourra que reprocher une certaine confusion temporelle, les images des années 30 ne formant même pas la majorité de celles proposées, ce qui pourrait laisser croire à un lecteur peu attentif que Finlay ou Lawrence sont des contemporains de Paul.

Wonder Stories 1935-12.jpg

Note GHOR : 1 étoile

01/01/2010

_Les frontières du fantastique : Approches de l'impensable en littérature_

Les frontières du fantastique : Approches de l'impensable en littérature : Roger BOZZETTO & Arnaud HUFTIER : 2004 : Presses universitaires de Valenciennes (collection "Parcours") : ISBN-10 2-905725-61-3 : 382 pages (y compris index et bibliographie) : coûtait 22 Euros pour un TP solide avec couverture à rabats, probablement disponible en neuf.

Les frontières du fantastique.jpg

Pour faire bref, cet ouvrage ressemble plus à une compilation des écrits des deux auteurs qu'à une chose structurée et pensée comme telle. Préfigurant la mode actuelle, il s'agit là d'un vaste raout multi-genres qui convie à la même table le fantastique, l'horreur, la science-fiction, la fantasy et le policier. La partie consacrée à la SF ne comprend qu'une quarantaine de pages et se divise en trois textes : le thème de la quatrième dimension dans les années 20; les liens entre Wells, Renard et Sadyn et le retour de la hard-science (en fait deux notules de lectures assemblées, l'une sur Egan et l'autre sur Bear).

La cité des permutants (LDP 2000).jpg

Je n'ai guère d'avis sur les parties ne traitant pas de la SF même si l'impression générale est celle d'un fouillis inorganisé qui part dans tous les sens au gré des récupérations de bouts de travaux des auteurs. Pour la partie que je connais mieux, c'est tellement court (d'autant plus que les autres genres phagocytent même la microscopique partie dévolue à la SF) que l'achat de cet ouvrage en devient strictement sans aucun intérêt, à moins de vouloir absolument connaître le résumé de Egan et Bear par Bozzetto (et de découvrir l'existence d'un roman appelé Slans de Van Vogt).

Darwin's children (Del Rey 2004).jpg

A éviter pour les amateurs de SF, peut-être que ceux d'autres genres y trouveront un peu plus de substance.

Note GHOR : 0 étoile