Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2009

_Collecting science fiction, fantasy & horror paperbacks_

Collecting science fiction, fantasy & horror paperbacks : Gary LOVISI : Gryphon Books : 2002 : ISBN-10 1-58250-043-6 : 137 pages (pas d'index) : coûtait 15 USD pour un petit TP.

Collecting SF, F & H paperbacks.jpg

Comme la relative similitude des titres l'indique, cet ouvrage est en fait une reprise datant de 2002 de Collecting science fiction and fantasy, un livre du même auteur paru en 1997 (voir http://ghor.hautetfort.com/archive/2009/08/14/70b85d6157a... ). Publié directement par sa propre maison d'édition, il s'agit d'une "First New Expanded Edition". En ce qui concerne l'organisation du livre, elle est strictement identique à celle de la version de 1997, la seule différence étant la disparition pure et simple de l'index.

Martians, go home (Ballantine 1976).jpg

C'est avec ce genre d'exemple que l'on s'aperçoit que les pratiques des small press sont assez similaires des deux côtés de l'Atlantique. Outre le principe même de la revente au prix fort d'un matériau déjà acheté par le client, on y trouve une même mauvaise foi et la même utilisation de mots trompeurs : "New" pour un ouvrage à 99% identique (y compris pour les illustrations), "Expanded" pour un ouvrage qui a dû gagner l'équivalent d'une page en plus (à la place de l'index). On y trouve aussi la technique de l'autopromotion peu discrète : outre plusieurs pages du catalogue à la fin, Lovisi place dans les 25 collections à suivre sa propre ligne de rééditions en poche. Cerise sur le gâteau, les illustrations de couverture, pourtant présentées comme une des raisons à la collection des PB, sont d'un niveau technique indigne d'une publication du 21ème siècle (style photocopies réduites).

The october country (Ballantine 1964).jpg

De plus, comme il est imprimé sur un papier "bas de gamme", l'ouvrage manque singulièrement de qualité perçue. Même si le texte garde logiquement ses qualités, il n'y a aucun intérêt à acheter cette version et il me semble même préférable de rechercher plutôt la précédente. L'impression finale est que l'auteur (qui est aussi l'éditeur) a voulu faire un ouvrage rapidement et sans trop se fouler, histoire de plumer quelques pigeons clients en leur refilant du réchauffé largement amorti. Mais bon, il n'est pas le seul à fonctionner de la sorte.

 

Note GHOR : 1 étoile (pour le fond)

14/08/2009

_Collecting science fiction and fantasy_

Collecting science fiction and fantasy : Gary LOVISI : Alliance Publishing (série "Instant expert") : 1997 : ISBN-10 1-887110-12-7 : 136 pages (y compris index) : coûtait 14 USD pour un TP au format vertical (style Cyberdreams) qui semble se trouver assez aisément.

Collecting sf & fantasy.jpg

Ce livre est écrit par Gary Lovisi, un collectionneur connu surtout dans le monde du policier et fondateur de Gryphon Books. Il s'agit d'un ouvrage d'initiation à l'art de collectionner les livres de poches dans les genres de l'imaginaire comme on dit maintenant (SF, Fantasy & Horreur). Son but est donc de vous transformer en "expert instantané" à l'aide des conseils avisé de l'auteur et de vous guider dans vos choix d'achats. Bien sûr, tout ceci n'est valable que sur le seul marché américain (USA & Canada), le marché anglais n'étant qu'évoqué.

The weapon shops of Isher (Ace Double D-53).jpg

L'ouvrage est organisé en six chapitres d'une taille hétérogène : "Getting Started" (généralités, auteurs et illustrateurs les plus recherchés); "A brief history of collecting" (en fait une histoire pas si brève que cela de l'édition en poche aux USA depuis 1930); "Think and talk like an expert" (conseils pratiques sur l'état, les EO, y compris un glossaire des principaux termes); "All about paperbacks" (informations diverses : prix maximum atteints lors d'enchères, pseudonymes...); "Collector's guide" (adresses, contacts, foires...); "Instant expert quiz" (un petit questionnaire pour vérifier si l'on a bien retenu ses leçons). Un index est fourni et l'ensemble du livre est largement illustré de reproductions de couvertures en N&B. 

Ten from infinity (Monarch 1963).jpg

Je ne suis pas sûr que l'on puisse devenir un expert dans ce domaine assez complexe (surtout pour des gens n'habitant pas aux USA) à la seule lecture de ce livre et qu'un collectionneur comme Lovisi livre vraiment tous ses secrets. Malgré cela, c'est un ouvrage fort sympathique qui permet d'apprendre pas mal de choses sur l'histoire des publications dans ce format particulier et qui permettra au novice d'acquérir un certain vernis et au moins de pouvoir lire un catalogue de vente. A cela s'ajoutent la présence de nombreuses reproductions de qualité (même si elles ne sont hélas pas en couleur) d'ouvrages qui sont effectivement assez rares.

3 from out there (Fawcett 1959).jpg

Je ne connais pas assez le marché pour avoir un avis précis sur les classements et les niveaux de désirabilité proposés par Lovisi, mais il est clair que, comme il l'indique bien, il existe plusieurs sortes de collectionneurs qui recherchent des choses parfois assez différentes (un auteur précis, une collection, un illustrateur, un type d'illustration, un état...). A ce titre ce genre d'exercice (la cotation) est toujours périlleux et se trouve de toute façon à la merci du grand principe ("Sod's law") qui dit que l'on va trouver trois jours après l'avoir payé 100 Euros le même livre chez Emmaüs pour 2 Euros (et en plus en meilleur état !).

The man who upset the universe (Ace 1952).jpg

Un bon petit livre qui plaira certainement aux collectionneurs qui se retrouveront dans leur élément.

 

Note GHOR : 2 étoiles

03/07/2009

_Bloomsbury good reading guide to Science Fiction and Fantasy_

Bloomsbury good reading guide to Science Fiction and Fantasy : M. H. ZOOL : Bloomsbury : 1989 : ISBN-10 0-7475-0399-0 : 160 pages (y compris index) : coûtait 5 GBP à l'époque pour un petit TP.

Zool good reading guide to sf.jpg

Cet ouvrage est un petit guide de lecture d'un format fort classique qui sera par exemple aussi utilisé par les éditions ActuSF en VF. Son organisation est donc strictement standard avec des entrées "de base" consacrées chacune à un auteur. Ces introductions sont assez courtes (une page au maximum mais généralement moitié moins) et se concentrent sur les textes et leur place dans le genre plutôt que sur des éléments biographiques. A la fin se trouvent des suggestions de lectures associées, soit par le même auteur, soit des textes d'autres écrivains qui déploient des thématiques proches de certaines oeuvres (pour The forever war on est dirigé sur Life during wartime et Starship troopers). En plus des auteurs sélectionnés (facilement plus de deux cents), quelques entrées par grands thèmes (Catastrophes, Children, Computers...) sont parsemées dans l'ouvrage ainsi qu'une dizaine de tableaux qui partent d'un classique précis pour proposer des pistes de lectures. En annexe, on trouve un index et un court glossaire des termes propres au genre.

La guerre éternelle (OPTA 1976).jpg

En matière de choix des auteurs présentés, c'est une sélection de qualité, cohérente avec la date de parution (fin des années 80, donc assez peu de Fantasy) et le pays d'origine (Grande-Bretagne donc prime aux auteurs locaux). On y retrouve tous les grands noms (Asimov, Herbert, Van Vogt), la plupart des auteurs de deuxième rang (Anderson, McCaffrey, Kuttner), quelques anciens (Shelley, Wells, Verne), les cautions littéraires habituelles (Borges, Kafka, Lessing), les régionaux (Jones, Hoyle, Ryman), les futures stars (Banks, Pratchett) et quelques choix originaux (Barth, Saxton, Mitchison). On pourra toujours trouver quelques absents de second rang (White, Garrett) voire des oublis étonnants (Williamson, Hamilton) ce qui indique peut-être que Zool n'est pas un amateur de Space Opéra.

Starship troopers (NEL 1972).jpg

Globalement c'est un livre qui remplit parfaitement sa fonction de "débroussaillage" du genre pour des lecteurs plutôt débutants. Sa richesse (il couvre un nombre relativement important d'auteurs pour un ouvrage de ce type) permet de donner une bonne idée de la diversité du genre. 

 Note GHOR : 2 étoiles

23/06/2009

_The ballantine teacher's guide to science fiction_

The ballantine teacher's guide to science fiction : L. David ALLEN : Ballantine : 1976 : ISBN-10 0-345-24621-7 : 346 pages (y compris bibliographie secondaire) : coûtait à l'époque 2 USD pour un PB, se trouve aisément d'occase.

The ballantine teacher's guide to sf.jpg

Cet ouvrage est la réimpression d'un titre paru initialement en 1975 (sous la même forme). Il fait partie d'une catégorie d'ouvrages dont il existe au moins un exemplaire en VF (le livret pédagogique d'Aziza/Goimard) et dont le but est de fournir à des enseignants une sorte de cours "clefs en main" sur la SF et ses oeuvres. Malgré tout, ce type de livre reste quand même bien plus fréquent aux USA où l'enseignement de la SF (quel que soit le niveau) est une chose commune parce que s'avérant un bon moyen de "recruter" des étudiants.

Encyclopédie de poche de la SF (livret pédagogique).jpg

Allen nous propose donc ici d'abord une introduction assez classique sur l'enseignement de la SF puis un survol des principales catégories (le genre est ici ventilé en Hard SF, Soft SF, Science Fantasy & Fantasy puis re-divisé plus finement). Suivent quinze chapitres consacrés chacun à l'analyse détaillée d'une oeuvre extraite du catalogue Ballantine (ici pas d'ambiguïté sur la provenance éditoriale des textes choisis, elle est clairement indiquée dans le titre). Les oeuvres abordées sont soit des classiques du genre datant plutôt des années 70 (Ringworld, Rendezvous with Rama, More than human ou The space merchants), soit des romans un peu moins connus (Nerves, The ginger star). On trouve aussi un recueil de nouvelles (le best-of de Weinbaum), une anthologie originale (Stellar 1) et un juvénile (Starman Jones).

Starman Jones (Ballantine 1975).jpg

Chaque oeuvre est traitée en une vingtaine de pages avec un résumé de l'intrigue (ou des nouvelles), un approfondissement de certains thèmes ou de certaines techniques des auteurs, le tout étant appuyé par des extraits. En prime, une liste de sujets de devoirs ou d'exposés en rapport avec le texte ou sa thématique est fournie pour chaque ouvrage. Le livre se termine par une courte bibliographie secondaire commentée qui liste les quelques habituels titres existant à l'époque (Amis, Aldiss, Knight, Panshin). On notera l'absence d'index et le fait que certaines parties sont reprises d'autres ouvrages de Allen.

Stellar 1 (Ballantine 1974).jpg

Même si les analyses de Allen ne sont pas d'une profondeur énorme et malgré le fait qu'une partie du texte est une simple paraphrase de l'intrigue, c'est un bon petit livre qui pourra intéresser des amateurs qui ne sont pas enseignants. On pourra bien évidemment se passer des parties sur des romans abordés des dizaines de fois (Clarke, Niven, Bradbury, Pohl & Kornbluth) avec des approches parfois plus sophistiquées. Par contre, la couverture de certains textes parfois restés dans l'ombre d'oeuvres nettement plus célèbres du même auteur (Under pressure pour Herbert par exemple), d'écrivains plus confidentiels (Del Rey, Brackett) ou de nouvelles est un plus indéniable.

Brain wave (Ballantine 1974).jpg

Pas compliqué, mais sympathique, un ouvrage facile à trouver pour un prix modique, pourquoi s'en priver ?

 

Note GHOR : 1 étoile

16/06/2009

_Asimov on science fiction_

Asimov on science fiction : Isaac ASIMOV : Granada : 1983 : ISBN-10 0-246-12044-4 : 334 pages (pas d'index ni de bibliographie) : quelques Euros d'occase pour un HC avec jaquette.

Asimov on science fiction.jpg

Il s'agit là de la version britannique (légèrement postérieure) d'un ouvrage initialement publié par Doubleday aux USA en 1981. C'est un recueil de 55 petits (au plus une demi-douzaine de pages) textes d'Asimov tournant autour de la SF. La grande majorité d'entre sont des éditoriaux tirés de divers magazines ayant porté le nom d'Asimov, le toujours vivant ASF (ex IASFM) et le rapidement décédé ASFAM, une tentative au format plus grand et au contenu plus distrayant que le précédent. Le reste est composé de préfaces ou d'articles issus de magazines ne faisant pas forcément partie du genre. Globalement les textes datent de la fin des années 70 (quelques uns qui sont nettement plus anciens). 

ASFAM 1.jpg

Après une petite introduction, l'ouvrage est divisé en 8 grandes parties d'importance inégale qui traitent des sujets aussi divers que l'écriture de la SF, le fandom ou des critiques. Chaque texte est précédé d'un petit chapeau introductif mais les références de parution sont à chercher sur la page des copyrights. A noter qu'aucun index ni aucune bibliographie ne sont fournis.

IASFM 1977-Fall.jpg

Pour résumer l'ouvrage, il s'agit donc d'une suite de petites conversations avec l'auteur où se mêlent conseils, réminiscences et avis sur le genre et son évolution. En matière de ton, c'est bien sûr de l'Asimov typique en mode non-fiction, à savoir un mélange de savoir bien réel, de style transparent et de fausse modestie. Cela se laisse lire plutôt par petits bouts mais donne plus l'impression d'un apéritif que d'un solide repas.  

IASFM 1977-Summer.jpg

Une fois passé le côté parfois pénible des plaisanteries du "bon docteur", il y a parfois des choses intéressantes dans ce livre (au hasard l'article sur Weinbaum) et des éléments autobiographiques ou biographiques sur les nombreux acteurs majeurs du genre qu'Asimov a côtoyés, mais l'absence de tout index le rend complètement inutilisable pour des recherches futures. Cette perte d'information (à moins de relire le livre régulièrement, chose à réserver aux fanatiques) est tout simplement dommage (*).

 

Note GHOR : 1 étoile

 

(*) : Pour les puristes, cet ouvrage a été toutefois indexé par Justice dans son Science fiction master index of names (voir http://ghor.hautetfort.com/archive/2008/12/31/science-fic...).