Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2015

_The Connecticut Yankee in the Twentieth Century_

The Connecticut Yankee in the Twentieth Century : Travel to the Past in Science Fiction : Bud FOOTE : 1990 : Greenwood Press (série "Contributions to the Study of Science Fiction and Fantasy" #43) : ISBN-10 0-313-24327-1 (la fiche ISFDB du titre) : x+209 pages (y compris bibliographie et index) : coûte actuellement 84 USD chez l'éditeur (là) pour un hc non illustré et sans jaquette.

The Connecticut yankee in the twentieth century.jpg

Sous la plume de Bud Foote, un professeur d'anglais, cet ouvrage est, à la lecture, une sorte de mélange de deux livres différents. Le premier livre qui le compose est une étude sur Mark Twain et particulièrement son célèbre (du moins aux USA) A Connecticut Yankee in King Arthur's Court (un roman qui transporte un entrepreneur américain dans le moyen-âge Arthurien). Le deuxième composant est une analyse du thème du voyage dans le passé dans la science fiction (un thème en fait assez peu fréquent et dont il semble que Twain soit l'inventeur).

Lest darkness fall (Del Rey 1983-08).jpg

Du coup, pour apprécier pleinement cet ouvrage, il faut être un expert sur Twain/Clemens et la littérature arthurienne (américaine). Comme je ne le suis pas, j'ai été amené à survoler certaines parties (par exemple l'influence de Mallory sur Twain) d'autant plus que Foote semble supposer d'emblée une grande familiarité de ses lecteurs avec l'ensemble du corpus des œuvres citées dans ce cadre.  Cela nous laisse la partie consacrée au voyage dans le passé dans la SF (les récits du type "Time Patrol" sont évoqués mais ne sont pas au cœur de la thèse de Foote). C'est le point fort du livre qui propose une intéressante "classification" des voyageurs temporels et fait preuve d'une grande connaissance du genre (de The Dancer fron Atlantis d'Anderson à The Legion of Time de Williamson).

anglais, 2 étoiles

Au final un livre que sa construction AMHA un peu bancale (est-ce un essai sur Twain ?, un ouvrage thématique ?) dessert malgré une partie consacré à la SF d'une grande qualité.

anglais, 2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

19/11/2015

_Science Fiction : Roots and Branches_

Science Fiction Roots and Branches : Rhys GARNETT & R. J. ELLIS (editors) : 1990 : MacMillan (série "Insights") : ISBN-10 0-333-46909-7 (la fiche ISFDB du titre) : xi+210 pages (y compris index) : coûtait une dizaine de GBP pour un TP non illustré, existe aussi en HC (-46908-9) et en édition US chez St. Martin's (0-312-03598-5).

anglais,1 étoile

Assez brièvement, cet ouvrage est un recueil d'essais à tendance généraliste (c'est à dire qui balaye "large"). Il se divise en trois grandes parties : La SF victorienne (3 essais), la SF après-guerre (5 essais) et les approches féministes (3 essais). Les noms de la plupart des contributeurs sont connus (Suvin, Lem, Parrinder, Clareson, Barr, Philmus...) et les sujets évoqués sont assez classiques (Wells, Dracula, Dune, Le Guin, Lem, Charnas, McIntyre...). Pour plus d'informations, le sommaire est accessible .

anglais,2 étoiles

L'ensemble est assez inégal mais recèle quelques bonnes surprises, à la fois sur des auteurs peu abordés (Wyndham ou Marsh) et par des angles parfois originaux (les hommes dans la SF féministe). On y trouve aussi les habituelles scories comme cet article soi-disant sur Dune mais qui est plus concerné par les textes écologistes ou les non moins habituels couplets convenus sur les oeuvres féministes.

anglais,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles

04/09/2015

_Women of the Future_

Women of the Future : The Female Main Character in Science Fiction : Betty KING : 1984 :  The Scarecrow Press : ISBN-10 0-8108-1664-4 (la fiche ISFDB du titre) : xxi+273 pages (y compris bibliographie et index) : semble avoir coûté une vingtaine d'USD pour un hc non illustré sans jaquette qui peut se trouver en ex-exemplaire de bibliothèque (le mien vient du Kent).

anglais,1 étoile

Publié en 1984 par The Scarecrow Press (qui a un long catalogue d'ouvrages de référence sur les divers aspects du genre), ce livre a été écrit par Betty King, un auteur dont l'on ne sait que peu de choses (on lui connaît uniquement en plus de cet ouvrage une lettre dans Locus). Le projet du livre correspond visiblement d'un initiative personnelle de l'auteur explicitée dans la préface, à savoir la recherche et la constitution d'une liste de textes de science-fiction (ainsi qu'un peu de fantasy) où elle pouvait trouver des personnages féminins à prendre en exemple (King utilise l'expression "role models").

anglais,1 étoile

Les deux premières parties (préface et introduction) du livre sont à visée explicative et précisent les choix effectués par l'auteur. Le premier chapitre est d'une structure un peu différente d celle des autres puisqu'il s'agit d'un survol historique des principaux personnages féminins dans la SF des origines (1818 Frankenstein à 1929). Les six chapitres suivants abordent chacun une décennie (partiellement pour les années 80) et sont organisés de la même façon. Pour chacun des textes (romans ou nouvelles) cités (dans l'ordre alphabétique d'auteur) King rassemble les informations bibliographiques (partielles) ainsi que les données sur le (ou les) personnage(s) féminin(s) (caractéristiques physiques ou psychologiques) et donne un résumé de l'intrigue avec un court commentaire final. Tout cela tient généralement sur un peu plus d'une page. Un certain nombre d'annexes se situent à la fin du livre : liste additionnelle de textes, liste d'anthologies ou de recueils sur des personnages féminins (par exemple les Women of Wonder de Sargent), brève notule sur les femmes dans la SF érotique (où l'on évoque Dominique Verseau !), bibliographie des textes sur les Amazones et enfin divers index.

anglais,1 étoile

Même si l'ensemble est plutôt aride (il s'agit quand même à la base d'une suite de résumé d'intrigues), l'objectif de King est clairement atteint en ce sens que cet ouvrage est un bon point de départ pour  commencer des recherches dans le domaine des personnages féminins dans la SF sans avoir à "piocher" des livres au hasard dans sa bibliothèque. D'un premier abord, on pourra quand même être surpris du petit nombre de textes trouvés par King. L'idée que seulement 120 textes (à l'estime) sur une période de 60 ans aient un personnage (pas seulement une héroïne) féminin digne de ce nom semble un peu outrancière. Il est probable que la sélection de King soit très loin d'être exhaustive.

anglais,1 étoile

Du fait de cette absence d’exhaustivité, le choix délibéré de King de ne pas se livrer (ou si peu) à des analyses que lui permettrait le matériau rassemblé enlève pas mal de valeur à son projet. Même si c'est devenu depuis un marronnier, l'étude du thème de la femme dans la SF est riche d'enseignement. Joint à un certain nombre de redites dans les entrées (des éléments psychologiques sont repris dans les résumés à l'identique), ces éléments font que ce livre ne peut être destiné qu'à l'étroit usage précisément déterminé par son auteur : une liste de textes de départ. C'est louable mais ne rend pas pour autant l'ouvrage indispensable pour qui n'envisage pas d'écrire une thèse sur le sujet.

anglais,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile

03/09/2015

_Back in the Spaceship Again_

Back in the Spaceship Again : Juvenile Science Fiction Series Since 1945 : Karen SANDS & Marietta FRANK : 1999 (pour la première édition) :  Greenwood Press (série Contributions to the Study of Science Fiction and Fantasy #84) : ISBN-10 0-313-30192-1 (la fiche ISFDB du titre) : x+152pages (y compris bibliographie et index) : coûte actuellement 64 USD pour un hc non illustré sans jaquette chez l'éditeur (). A noter que mon exemplaire est une deuxième impression (comme l'indique la page de copyright) à la date publication inconnue.

Back in the spaceship again.jpg

 

Il existe un certain nombre de titres consacrés à la SF pour la jeunesse que cela soit d'une façon générale (le plus récent étant celui de Mendlesohn évoqué là) ou dans le cadre d'études consacrées à un auteur (comme le récent livre Major sur les juveniles d'Heinlein). La démarche de Sands (une professeur d'anglais) et de Frank (une bibliothécaire) est légèrement différente puisqu'elle se concentre sur les séries pour les jeunes (délaissant donc tous les standalones) et que, outre les "juveniles" dans leur définition habituelle (type Heinlein), elle englobe aussi les livres destinés aux plus jeunes enfants (ce que l'on appellerait des livres d'images). A noter que, pour des raisons pratiques (surtout d'accès), l'ouvrage se borne à étudier des textes en anglais et parus depuis 1945.

anglais,juvenile,1 étoile

Après une courte préface et une introduction qui précise les contours du projet, l'ouvrage adopte une division thématique en huit chapitres. Sont ainsi explorés par tranche d'âge les thèmes du robot, des animaux familiers, de la présence féminine, de l'humour, de la science, des utopies/dystopies, des extraterrestres et enfin de la préoccupation souvent présente du passage à l'âge adulte. Une copieuse (plus de vingt pages) bibliographie commentée des séries (en anglais) entrant dans le champ d'étude de l'ouvrage est fournie en annexe ainsi qu'une bibliographie générale et un index.

anglais,juvenile,1 étoile

Considérant la taille importante du domaine étudié et le fait que, hormis une petite minorité de titres par des auteurs connus, la plupart des œuvres citées n'ont pas été traduites en français (ou alors sont comme certains titres de Wollheim ou Del Rey parus dans les années 50 à peu près inaccessibles sauf à certains collectionneurs), il est clair que l'intérêt de ce livre est mécaniquement assez limité pour des amateurs francophones. Les noms de Ruthven Todd ou de Joanna Cole nous "parlent" en effet nettement moins que ceux de Philippe Ebly ou Michel Grimaud.

anglais,juvenile,1 étoile

De plus, l'approche choisie par les auteurs (un parcours thématique) est finalement assez pauvre (sans parler du fait que le livre est particulièrement mince) et se réduit parfois à une succession de résumés d'intrigues ou à des généralités ("les animaux familiers sont surtout des chiens et des chats"). Le fait de ne pratiquement se baser sur un petit nombre d'exemples (certaines séries reviennent en permanence) a aussi tendance à appauvrir le discours et à faire tiquer à la vingtième mention d'un des dix livres consacrés à Miss Pickerell. Tout cela manque vraiment d'une analyse en profondeur soit littéraire soit économique (puisque l'on est là plus dans le commerce que dans l'art) et limite l'attrait du livre pour qui n'a pas été un enfant dans les USA des années 50-60.

anglais,juvenile,1 étoile

Note GHOR : 1 étoile

17/08/2015

_Conan Meets the Academy_

Conan Meets the Academy : Multidisciplinary Essays on the Enduring Barbarian : Jonas PRIDA (editor) : 2013 (d'après le copyright) : McFarland (ne semble pas faire partie de l'habituelle série "Critical explorations in Science Fiction and Fantasy") : ISBN-13 978-0-7864-6152-3 (la fiche ISFDB du titre): 216 pages (y compris bibliographie) : coûte 35USD pour un TP disponible chez l'éditeur qui existe aussi en e-book.

Conan meets the academy.jpg

Le personnage de Conan est sans doute celui qui symbolise le mieux l'Heroïc Fantasy aux yeux du grand public (plus que ceux de Tolkien qui sont individuellement moins connus). Depuis sa création par Howard dans les années 30 (dans la revue Weird Tales) et avec l'aide de multiples déclinaisons ou reprises (romans, nouvelles -parfois sous d'autres plumes-, images -pensez Frazetta-, comics et surtout films) il incarne "le" barbare à la grande épée qui massacre son chemin dans un univers vaguement antique. C'est donc sur ce personnage (tel que créé par Howard) mais aussi sur l'icône culturelle qu'il est devenu (essentiellement grâce à Schwarzenegger) que Jason Prida (un professeur d'anglais du Vermont dont c'est là le seul ouvrage connu) a choisi de rassembler ce recueil d'essais.

anglais,conan,2 étoiles

Rassemblant dix essais inédits, cet ouvrage débute par une préface et une introduction de Prida qui visent à mieux préciser les contours du phénomène Conan. L'ouvrage est ensuite divisé en deux parties. La première (6 essais) est consacrée au "vrai" Conan (c'est à dire celui qui ressort des propres textes de Howard) et aborde plusieurs pans de l'univers créé par l'auteur à divers niveaux : sa géographie (et ses probables sources d'inspiration), le concept même de barbare tel que raffiné par REH au fil de ses écrits, les liens entre les femmes et la civilisation dans cet univers fictif, les liens avec le Western, les stéréotypes raciaux de l'auteur et enfin appliquent des méthodes d'analyses statistiques pour déterminer les "vrais" auteurs de tel ou tel texte. La deuxième partie ne comporte que quatre essais qui débutent par une analyse des liens entre Conan et le sénateur Schwarzenegger puis se focalisent sur le Conan "culturel" en explorant sous l'angle de la masculinité ou de l’homosexualité les communautés électroniques qui se sont constituées autour du héros. Un court index clôture cet ouvrage qui a la particularité d'avoir été écrit majoritairement par des nouveaux auteurs (d'ailleurs plutôt du domaine des études de lettres).

anglais,conan,2 étoiles

Il est surprenant, au vu de sa grande popularité, de constater que cet ouvrage est le premier intégralement consacré à ce héros. C'est à la fois le signe de la faiblesse de la réflexion sur la fantasy (si l'on excepte bien sûr les hordes de livres sur Tolkien) au niveau universitaire et celui d'une évolution des choses. C'est d'autant plus intéressant que cet ouvrage est plutôt séduisant même pour un amateur modéré du genre comme je le suis. La première partie est particulièrement bien faite et éclaire bien, au travers de ses écrit, le personnage qu'était Howard (on échappe quand même heureusement à tout le folklore autour de sa mort). Sans chercher d'excuses, elle nous montre un auteur pur produit de son époque (les années 20-30) et de ses origines (le Texas), des éléments qui résonnent fortement dans son œuvre.

anglais,conan,2 étoiles

Il y a même des essais qui sont assez fascinants mais qui auraient sans doute gagnés à être plus développés (celui sur l'analyse mathématique des textes et celui sur les forums de discussion) et dont la partie "explication de la méthode" est parfois un peu rebutante. Je suis plus dubitatifs sur la seconde partie de l'ouvrage où l'on est plus dans l'énoncé d'évidences ("Conan c'est macho", "on n'aime pas les homos sur Internet", "le rose cela fait fille") malgré des sujets (par exemple les interactions dans les forums de discussion ou la customisation des personnages de MMORPG) qui offrent probablement un grand potentiel d'études. Au final, une bonne surprise sur un sujet qui, à la base, ne m'intéressais pas particulièrement.

anglais,conan,2 étoiles

Note GHOR : 2 étoiles